Hans Peter Strobl

Hans-Peter Strobl ( à Vienne - à Montréal[1]) est un ingénieur du son québécois.

Hans Peter Strobl
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Après avoir commencé sa carrière à Vienne en Autriche en tant que responsable du studio d'enregistrement de l'Orchestre symphonique de Vienne, il déménage au Canada en 1972 pour rejoindre sa femme Louise Gariépy[2],[3]. Il œuvre sur près de 400 films comme preneur de son et mixeur, à l'ONF et pour des sociétés de production[3] Il fonde la division Cinéma au studio de son Marko[3]. Considéré comme une "légende" du milieu de la postproduction au Québec, d'une grande rigueur, il forme l'un de ses fils au métier[3]. Le dernier film sur lequel il a travaillé est Soie, de François Girard[3]. Il décède en 2007[3].

PrixModifier

On compte parmi les prix qu'il a remporté 5 prix Génie, 6 prix Gemini ainsi que 6 prix Jutra[4], ces derniers étant obtenus pour ses collaborations aux films Le Violon rouge en 1999, Histoires d'hiver en 2000, 15 février 1839 en 2002, Séraphin : Un homme et son péché en 2003, Un dimanche à Kigali en 2007[5] et Soie en 2008[6].

RéférencesModifier

  1. Notice sur IMDB, consultée le 6 février 2007.
  2. Amelia, consulté sur carmichealfilms.com le 5 février 2007.
  3. a b c d e et f Blain-Juste, Marie-Ève, Hans Peter Strobl - Mort d'un géant du son, La Presse, 26 juillet 2007, page C-7, consulté en ligne le 31 mai 2021.
  4. Les Jutra du cinéma québécois - Historique des prix, Québec Cinéma, 2016, consulté en ligne le 31 mai 2021
  5. Films du Québec, Prix Jutra 2007
  6. Films du Québec, Prix Jutra 2008

Liens externesModifier