Ouvrir le menu principal

Iaroslavl

ville de Russie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iaroslav.

Iaroslavl
(ru) Ярославль
Blason de Iaroslavl
Héraldique
Drapeau de Iaroslavl
Drapeau
Iaroslavl
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Sujet fédéral Drapeau de l'oblast de Iaroslavl Oblast de Iaroslavl
Maire Vladimir Mikhailovich Volkov (2018-)
Code postal 150000 — 150064
Code OKATO 78 401
Indicatif +7 4852
Démographie
Population 599 169 hab. (2013)
Densité 2 913 hab./km2
Géographie
Coordonnées 57° 37′ nord, 39° 53′ est
Superficie 20 570 ha = 205,7 km2
Fuseau horaire UTC+04:00
Divers
Fondation 1010
Statut Ville depuis 1071
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Iaroslavl

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Iaroslavl

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Iaroslavl
City locator 14.svg
Iaroslavl

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Iaroslavl

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Iaroslavl
Liens
Site web city.yar.ru
Sources

Centre historique de la ville de Yaroslavl *
Image illustrative de l’article Iaroslavl
Église Saint-Jean-Baptiste de Iaroslavl
Pays Drapeau de la Russie Russie
Subdivision Oblast de Iaroslavl
Type Culturel
Critères (ii) (iv)
Numéro
d’identification
1170
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2005 (29e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Iaroslavl (en russe : Ярославль) est une ville de Russie d'environ 600 000 habitants et la capitale administrative de l’oblast de Iaroslavl. Fondée en 1010 c'est la plus ancienne ville slave implantée sur le fleuve Volga. Iaroslavl est située dans une région de plaine au confluent de la Volga et de la rivière Kotorosl à environ 265 km au nord est de la capitale du pays Moscou. Elle est devenue un important centre industriel sous Staline (fabrication de moteurs Diesel, raffinerie, industrie pharmaceutique, chantier naval). Elle a conservé de nombreux bâtiments (monastères, palais, places et maisons bourgeoises) édifiés au 16e et 17e siècle dans la vieille ville qui est inscrite depuis 2005 au patrimoine mondial de l’Unesco.

GéographieModifier

Situation géographiqueModifier

Iaroslavl est située au centre de la Russie européenne dans une région de plaines légèrement vallonnée avec des collines ne dépassant pas 200 mètres d'altitude. Ses principaux quartiers s'étirent le long de la rive gauche de la Volga au nord du confluent de ce fleuve avec la rivière Kotorosl. Certains quartiers sont situés au sud du confluent ainsi que sur la rive droite. Le niveau du fleuve est fixé par le fonctionnement du barrage de Nijni Novgorod situé à environ 400 kilomètres en aval. Celui-ci forme un lac artificiel (le réservoir de Gorki) qui fait sentir son influence en amont de Iaroslavl jusqu'à Rybinsk. Le fleuve est large d'environ 500 mètres au niveau de la ville. La région est caractérisée par des terres non noires recouvertes dans des proportions importantes par des forêts de conifères et des forêts mixtes. Elle comprend également des zones de marécages[1].

Iaroslavl se situe sur l'axe majeur qui relie Moscou située à 265 km au sud-ouest et la ville de Arkhangelsk au bord de la mer Blanche au nord. C'est à la fois un carrefour routier et un carrefour ferroviaire ainsi qu'un port important sur la Volga. Située en amont de Nijni-Novgorod c'est la première des grandes villes qui s'échelonnent sur ce fleuve[1].

Les villes les plus proches sont Toutaïev (env. 40 000 habitants) à 35 km au nord-ouest, Gavrilov-Iam (env. 17 000 habitants) à 37 kilomètres au sud, Nerekhta (env. 22 000 habitants) à 74 km au sud-est, Rybinsk (env. 200 000 habitants) à 79 km au nord-ouest et Kostroma (env. 270 000 habitants) à 85 km à l'est. A plus grande distance se trouvent Tcherepovets (env. 320 000 habitants) à 200 km au nord-nord-est, Vologda (env. 22 000 habitants) à 200 km au nord, Ivanovo (env. 400 000 habitants) à 120 km au sud-est, Vladimir (env. 350 000 habitants) à 180 km au sud et Tver (env. 420 000 habitants) à 250 km au sud-ouest.

ClimatModifier

Comparaison climatique avec Paris et Berlin
Donnée Iaroslavl Paris Berlin
Temp. minimale moyenne −0,8 °C 8,9 °C 5,9 °C
Temp. maximale moyenne °C 16 °C 13,4 °C
Précipitations (mm) 591 637 570
Ensoleillement (heures) 1 661 1 626

Le climat de Iaroslavl est de type continental tempéré caractérisé par des des hivers neigeux et froids mais secs avec une température moyenne de −10 °C durant les mois de décembre, janvier et février et des étés chauds. avec une température moyenne une température moyenne en été de 16 °C à 18 °C et une température annuelle moyenne de 3,6 °C. Les précipitations sont très modérées (591 millimètres) et réparties sur toute l'année mais plus marquées durant les mois d'été.

Relevé météorologique de Iaroslavl
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −15,8 −14,2 −8,6 0 6,2 10,1 12,5 10,7 5,9 0,9 −5,2 −11,6 0,8
Température moyenne (°C) −12 −10 −4,3 4,5 12 15,7 17,9 16,1 10,4 4,1 −2,7 −8,4 3,6
Température maximale moyenne (°C) −8,2 −5,8 0,1 9 17,8 21,4 23,3 21,5 14,9 7,2 −0,2 −5,2 8
Précipitations (mm) 37 27 26 40 52 65 84 64 55 52 46 43 591
Source : Le climat à Iaroslavl (en °C et mm, moyenne mensuelles) [2]


HistoireModifier

 
Procession pascale à Iaroslavl par Alexeï Bogolioubov (1863)

FondationModifier

La ville est mentionnée pour la première fois en 1010. Elle aurait été fondée en pays finnois par Iaroslav le Sage, dirigeant de la Rus' de Kiev. Ce dernier royaume est à l'époque à son apogée et a étendu sa frontière vers le nord en annexant la principauté de Rostov dont la capitale Rostov Veliki se trouve environ 50 kilomètres au sud de Iaroslavl. Un kremlin est construit au confluent de la Volga et de la rivière Kotorosl sur un site disposant de protections naturelles fournie par des berges abruptes[Note 1]. La cité est la première agglomération slave implantée sur le fleuve Volga. Le premier écrit citant Iaroslavl est un récit sur le soulèvement de Rostov de 1071 déclenché par une famine. Durant les deux premiers siècles Iaroslav reste une cité mineure rattachée à la principauté de Rostov-Souzdal. Les monastères de Petropavlovski et de la Transfiguration du Sauveur sont créés à cette époque mais ils se situent alors à l'extérieur de l'enceinte de l'agglomération.

Sous le joug des mongolsModifier

Iaroslavl devient sous le règne de Constantin Vladimirski (1207-1218) une ville d'une importance significative au sein de la principauté de Vladimir-Souzdal, dont le rôle est devenu majeur à la suite de la désintégration de la Rus' de Kiev. La ville tire ses revenus du commerce sur la Volga et Iaroslavl accueille une population importante d’artisans et de marchands. Les premières églises en briques sont construites à cette époque. Mais l'invasion mongole de la Rus' de Kiev met fin à cette période. En 1238, les mongols de Batou, qui ont vaincu toutes les armées qui lui ont été opposées par les russes, atteignent la ville de et la pillent. Les mongols installent leur joug sur la région qui va durer plusieurs siècles. La ville devient le centre d'une petite principauté née de l'éclatement de Vladimir-Souzdal. Au cours des 13e et 14e siècle, la ville construite principalement en bois est régulièrement ravagée par le feu. Elle subit également des attaques meurtrières des troupes mongoles comme en 1257 lorsque les troupes mongoles de la Horde d'or du khan Möngke massacrent une large partie de la population ainsi que la famille du prince régnant de l'époque. Ces attaques se répètent en 1293 et 1322. La ville est également ravagée par la Peste noire en 1278 et 1364.

Rattachement à la principauté de MoscouModifier

En 1463, la principauté de Iaroslavl est rattachée à la principauté de Moscou et elle devient une région (oblast) de cet état en cours de formation. A partir de cette époque le destin de Iaroslavl devient inséparable de celui de l'état moscovite puis russe. La ville continue à être ravagée régulièrement par le feu aussi, à la fin du Moyen-âge, les principaux bâtiments sont reconstruits en pierre. Il ne reste plus aujourd'hui aucun témoignage de l'architecture antérieure à cette période de reconstruction. La ville est pour la première fois entourée d'une enceinte en pierre au milieu du 16e siècle qui est associé à une grande tour de guet. Sous le règne d'Ivan le Terrible, les deux monastères de la ville profitent largement des dons effectués par ce tsar russe qui y fait de nombreux pèlerinages. La ville prospère grâce à sa position sur la Volga qui la place sur la route commerciale qui relie la nouvelle capitale Moscou et Arkhangelsk et qui est fréquentée par de nombreux marchands venus notamment d'Angleterre et d'Allemagne.

Le temps des Troubles (1598-1613)Modifier

Une guerre civile provoquée par les rivalités entre les différents prétendants au trône russe, le Temps des troubles (1598-1613) met momentanément fin à cette période de prospérité. Comme la plupart des villes russes, Iaroslavl est dévastée à cette époque par la famine et pillée à plusieurs reprises déclenchant le soulèvement de la population. Les mercenaires polonais qui soutiennent le principal prétendant au trône russe de l'époque tentent sans succès d'occuper la ville en mai 1609. L'ordre est rétabli lorsque des russes parviennent à chasser ces mercenaires de la capitale Moscou. Iaroslavl joue un rôle particulier dans cet épisode car, en avril-juin 1612, elle sert de point de ralliement aux troupes de Kouzma Minine et Dmitri Pojarski qui vont libérer Moscou de l’emprise des polonais quelques mois plus tard. Le 21 février 1613 le premier tsar de la dynastie des Romanov monte sur le trône russe mettant fin à cette guerre civile.

Développement commercial et industriel au 17e siècleModifier

 
Le plan de la ville en 1799 défini par Catherine la Grande.

Iaroslavl garde son statut de ville commerciale importante aux XVIIe et XVIIIe siècles. Avec le fin du Temps des troubles renoue avec la prospérité. De nouvelles routes marchandes passant par Iaroslavl sont ouvertes vers l'ouest et l'est. Iaroslavl devient une étape importante sur la route qui dessert l'Oural et la Sibérie. Au 17e siècle sont édifiés les premiers établissements industriels. Le travail du cuir emploie environ 700 personnes. Une industrie textile, le travail de l'argent et la parfumerie commencent à se développer. La population croit de manière importante et atteint 15 000 habitants à la fin du 17e siècle ce qui en fait la deuxième ville de Russie.

La prospérité économique entraine une véritable folie de construction dans les communautés religieuses. À partir de 1620, 40 églises en pierre sont construites dans la ville dont la plupart surpassent celles de Moscou. Un style architectural propre à la ville est développé. Les marchands enrichis en sont les mécènes. En 1658 un incendie détruit la plupart des bâtiment en bois de la ville dont 29 églises et à partir de cette date les nouveaux édifices ne sont pratiquement plus construits qu'en pierre. Le sinistre n'arrête pas l'activité des bâtisseurs qui reconstruisent en veillant à plus d'homogénéité dans l'architecture. Presque tous les édifices datent des années 1660 à 1690[3].

Développement d'un centre industriel au 19ème siècleModifier

 
Immeubles d'habitation des ouvriers dans les années 1910.

La construction de Saint-Petersbourg, décidée par Pierre le Grand en 1703, entraine un déclin de la route commerciale vers Arkhangelsk. Celui-ci est compensé par le développement de l'industrie textile avec la création d'une usine textile sur la rive droite de la rivière Kotorosl qui devient non seulement le premier établissement industriel de la ville mais également l'une des principales usines textile de Russie. En 1796 Iaroslavl devient la capitale d’un gouvernement. En 1805, le célèbre magnat industriel Paul Demidov y fonde une école scientifique, qui est transformée en lycée en 1833. Des liaisons ferroviaires sont créées entre Iaroslavl et Moscou, Saint-Pétersbourg, Vologda et Kostroma entre 1870 et 1893. Une première ligne de tramway entre en service en 1900. Iaroslavl devient un centre d’industrie lourde après la révolution de 1917.

Insurrection de Iaroslavl (juillet 1918)Modifier

Article détaillé : Insurrection de Iaroslavl.

Vers la fin de la Première guerre mondiale, l'Empire russe est déchiré par une guerre civile qui oppose principalement les forces des bolchéviks qui viennent de prendre le pouvoir et différents courants d'opposition partisans selon le cas d'un retour à la monarchie ou de la mise en place d'une démocratie. Le 6 juillet 1918 les opposants chassent les bolchéviks de Iaroslavl. Mais la ville est rapidement encerclée par l'Armée Rouge qui dispose de la supériorité des armes et du nombre. Les rebelles résistent jusqu'au 21 juillet malgré des bombardements d'artillerie qui détruisent une grande partie de Iaroslavl y compris de nombreux monuments. La répression est sanglante et pratiquement tous les opposants sont passés par les armes par les bolchéviks. En tout environ 600 habitants de la ville périssent selon les chiffres officiels.

Entre deux guerresModifier

Le programme d'industrialisation accélérée mis en place par le nouveau régime soviétique dans les années 1920 se traduit à Iaroslavl par la création de plusieurs entreprises : fabrication de pneumatiques, constructions automobile.

Seconde guerre mondialeModifier

Durant la Seconde guerre mondiale Iaroslavl échappe à l'occupation allemande car la Wehrmacht est bloquée dans son avancée par les lignes de défense mises en place autour de Moscou. La ville, qui est une noeud important du système de transports soviétique et qui dispose du seul pont ferroviaire permettant de traverser la Volga (construit en 1913) devient l'objectif de raids aériens intenses en 1942 et 1943. Pratiquement tous les établissements industriels de la ville sont convertis pour permettre la production d'armes et d'équipements militaires. Environ 200000 personnes de la région périssent durant le conflit.

Après la seconde guerre mondialeModifier

L'industrialisation se poursuit avec vigueur après la fin de la Seconde guerre mondiale. En 1961 une raffinerie de pétrole est inaugurée. De nombreux quartiers résidentiels sont construits dans les années 1960. Ceux-ci s'étendent pour la première fois sur la rive gauche de la Volga. En 1965 un nouveau pont sur la Volga affecté à la circulation automobiles est construit. La population, qui n'a cessé de croitre depuis la fin du conflit, atteint un demi million de personnes en 1968. Une université est ouverte dans la ville en 1970 l'Université d'État de Iaroslavl (en). En juillet 2005 le centre ville est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Selon le comité ayant examiné la candidature, les églises du 17e siècle, le plan néoclassique en étoile et l'architecture civile constituent un exemple unique de l'échange d'influences culturelles entre l'Europe de l'Ouest et l'Empire russe. Par ailleurs Yaroslavl est un exemple exceptionnel de la réforme urbaine ordonnée par l'impératrice Catherine la Grande et mise en oeuvre entre 1763 et 1830[4]. En 2010, pour les 1000 ans de la ville, un nouveau pont, baptisé pont du Jubilée, est inauguré sur la Volga.

PopulationModifier

Par sa population la ville occupe la 25ème place parmi les villes de Russie. Après une croissance rapide entre la fin du 19ème siècle (27 000 habitants en 1863 et (619 000 habitants en 1982), la population a atteint un pic en 1993 (635 000 habitants) avant de diminuer lentement. En 2018 elle est de 608 722 habitants. Le nombre de naissances ne compense pas le nombre de déces et le déficit est en partie comblé par une émigration interne. La ville concentre près de 48% de la population de l'oblast de Iaroslavl.

Évolution démographique
1811 1840 1856 1897 1913 1923
23 80034 90026 90071 61683 60091 000
1926 1931 1939 1959 1970 1979
112 103155 500308 834407 071517 314596 951
1989 2002 2010 2012 2013 2014
632 991613 088591 486595 155599 169-
(Sources : Recensements (*) ou estimations de la population[5])

PolitiqueModifier

La ville est gérée par une équipe municipale composée d'un maire élu pour 5 ans et de 38 conseillers municipaux élus tous les 4 ans. En avril 2012 Evguenni Ouralchov , un des rares maires de grande ville qui ne fait pas partie de la coalition au pouvoir de Vladimir Poutine, est élu. Mais il est arrêté en avril 2013 pour corruption et condamné à une lourde peine de prison (12 ans). Il est remplacé dans un premier temps par son adjoint Vladimir Sleptsov puis en 2018 par Vladimir Volkov qui est membre du parti Russie Unie au pouvoir.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  2012 Viktor Volontchounas    
2012 2017 Evguenni Ouralchov[6],[7] Indépendant  
2017 2018 Vladimir Vitalievitch Sleptsov Russie Unie  
2018 en cours Vladimir Mikhailovich Volkov Russie Unie  
Les données manquantes sont à compléter.

Divisions administrativesModifier

 
Les six raïons de Iaroslavl avec les fleuves Volga (nord-sud) et Kotorosl.

Iaroslavl est la capitale administrative de l'oblast de Iaroslavl. Cette région de 36 177 km² compte 1 271 912 habitants. La ville est également le chef-lieu du district (raïon) de Iaroslavl qui entoure la ville et a une superficie de 1937 km² pour ne ppulation de 64000 habitants (estimation 2018).

Iaroslavl est subdivisée en six raions qui ont une superficie cumulée de 205,8 km².

  • Kirovski (62 465 habitants) recouvre la vieille ville. Il est délimité au sud par la rivière Kotorosl et à l'est par la Volga. C'est le centre économique et politique de Iaroslavl. La majorité des monuments et des attractions de la ville se trouvent là notamment le théatre Volkov, l'Église du Prophète Élie, le Monastère de la Transfiguration du Sauveur, le port sur la Volga et le stade de football.
  • Leninski (68 130 habitants est un petit quartier industriel situé au nord du centre ville où se situent une usine de pneumatiques, l'usine de construction de moteurs et de nombreux autres industries.
  • Frounzenski 123 512 habitants) et Krasnoperekopski (63 934 habitants) qui sont séparés par l'avenue de Moscou se trouvent sur l'autre rive de la rivière Kotorosl. Frounzenski est un quartier relativement récent construit après la seconde guerre mondiale constitués d'immeubles soviétiques typiques. Krasnoperekopski est un des quartier les plus anciens de la ville. Avant la révolution russe de 1917, c'était le quartier industriel et aujourd'hui c'est toujours là que se trouvent une grande partie des entreprises industrielles dont la raffinerie. Au sein de ce district le quartier de Perekop constitue une des parties les plus déshéritées de la ville mais on y trouve également de très beaux parcs ainsi que des édifices religieux remarquables comme l'Église Saint-Jean-Baptiste et la cathédrale Pierre et Paul.
  • Dzerjinski (169 554 habitants) est le quartie le plus au nord construit autour du village de Dragino qui a été absorbé par la croissance de la ville. C'est le quartier qui comptent le plus d'habitants. Il regroupe des immeubles d'habitation de moyen ou faible standing.
  • Savoljski (117 624 habitants) est le seul district situé sur la rive gauche de la Volga. C'étaot un district calme et essentiellement rural mais il est devenu une des quartiers de la ville les plus dynamiques avec de nouveaux immeubles haut de gamme et de grandes centres commerciaux entourés de forêts de bouleaux et de résineux.

Culture et monumentsModifier

Patrimoine religieuxModifier

Article détaillé : École de Iaroslavl.

La ville de Iaroslavl est la plus riche en ce qui concerne les monuments d'architecture russe de la seconde moitié du XVIIe siècle. Les églises de Iaroslavl ont des caractéristiques architecturales qui les distinguent de celles de Moscou, de la Haute-Volga ou de Vladimir et Souzdal qui forment l'école de Iaroslavl. Ces églises présentent les caractéristiques suivantes[8] :

  • Ces églises se voient adjoindre des spacieuses galeries qui ceinturent les églises . Ces papertes sont une adjonction typiquement russe. Elles servent d'abri dans une région au climat rude et permettent aux fidèles de déambuler quelque peu pendant les longs offices de la belle liturgie orthodoxe ou avant et après les offices.
  • Le cube de l'église est généralement coiffé de cinq coupoles sur hauts tambours. Ces coupoles servent à l'éclairage des voûtes de l'intérieur, contrairement à la plupart de celles de Moscou qui sont aveugles et donc purement décoratives. Cet emploi n'est pas un choix personnel des architectes de Iaroslavl, mais résulte de règles apostoliques.
  • Les clochers sont généralement isolés, leur base est dépourvue d'ornements alors que le sommet est richement décoré. La grosse difficulté pour les architectes est de relier les églises au clocher. Leurs formes respectives sont hétérogènes : leur origine est de l'architecture en pierre pour l'église et l'architecture en bois pour les clochers.
  • La décoration intérieure des églises est plus somptueuse dans les églises de Iaroslavl que dans celles de Moscou. Les murs intérieurs sont tapissés de fresques remarquables par leur effet décoratif. Les encadrement des porches et fenêtres sont souvent en faïence émaillée à Iaroslav.


Nom Emplacement Époque de construction Photo
1. Église du Prophète Élie de Iaroslavl Iaroslavl 1647  
2. Église Saint-Théodore de Iaroslavl Iaroslavl 1682  
3. Église Nicolas de Roubleny Iaroslavl 1695  
4. Église Saint-Jean-Baptiste de Iaroslavl Iaroslavl 1671  
5. Église de l'Épiphanie (Iaroslavl) Iaroslavl 1684  
6. Cathédrale de la Dormition de Iaroslavl Iaroslavl 1215 et 2010  
7. Église de L'Archange Mikhaïl Iaroslavl 1682  
8. Église du Sauveur-dans-la-ville Iaroslavl 1659  
9. Monastère de Tolga Iaroslavl 1314  
10. Monastère de la Transfiguration du Sauveur Iaroslavl XIe siècle  
11. Église de l'Annonciation (Iaroslavl) Iaroslavl 1688  
12. Église de l'Ascension (Iaroslavl) Iaroslavl 1682  
13. Église Saint-Jean Chrysostome (Iaroslavl) Iaroslavl 1642  
 
Le parc Strelka (flèche) au confluent de la Volga et de la rivière Kotorosl avec en arrière-plan la cathédrale de l'Assomption réplique de la cathédrale originelle détruite par le régime soviétique en 1937.

ThéâtresModifier

 
Le théatre Volkov fondé en 1750 est un des plus anciens de Russie.

Iaroslavl possède trois théâtres, dont le théâtre Volkov fondé en 1750 par Fiodor Grigorievitch Volkov (en) l’un des plus anciens de Russie (des théâtres existaient déjà à Moscou et à Saint-Pétersbourg, et les comédiens, autant que les pièces jouées, étaient étrangers),

La ville dispose également d'une salle de concert et d'un cirque.

MuséesModifier

Iaroslavl possède plusieurs musées dont :

Économie et infrastructuresModifier

ÉconomieModifier

 
Usine de fabrication de pneumatiques de Iaroslavl .

Iaroslavl est un centre industriel important. Les principales activités sont les suivantes :

  • La production de moteurs et de leurs accessoires.

La principale entreprise de la ville est Avtodiesel IaMZ qui produit des gros moteurs diesel, des groupes électrogènes, des embrayages et des boites de vitesse. L'entreprise employait au début des années 2000 environ 40 000 personnes.

  • Le raffinage et la transformation des produits pétroliers.

La raffinerie d'Iaroslavl (groupe Slavnet) permet de traiter 15 millions de tonnes de pétrole brut et alimente un complexe pétrochimique.

  • des entreprise pharmaceutiques : R-Pharma et Takeda
  • Usine de fabrication de pneus.
  • Un chantier naval sur la Volga
  • Une entreprise filiale du groupe japonais Komatsu

TransportsModifier

 
Autobus 1 sur la route de Sel'khoztekhniki à Slavici. Pereslavl, en 1993.
 
Tramway (2019).

Transports en communModifier

Iaroslavl possède un réseau développé de transport urbain incluant autobus, trolleybus et lignes de tramway :

  • Les transports en commun dans l'agglomération sont pris en charge principalement par un réseau de bus municipaux et privés ainsi que des trolleybus à traction électrique.
  • Le réseau de tramway ouvert en 1900 comporte 4 lignes et a une longueur totale de 19 kilomètres qui s'est nettement réduite après la dissolution de l'Union soviétique. Il est desservi par des rames à voiture unique de type KTM-19 qui ont progressivement remplacé à compter du milieu des années 2000 les KTM-5[9].

Transport ferroviaireModifier

Iaroslavl est un des nœuds ferroviaires de la ligne électrifiée du nord qui relie Moscou à Arkhangelsk. La ville possède deux gares voyageurs. La gare principale Iaroslavl-Glavny dispose de quatre quais. Les trains qui s'y arrêtent assurent des liaisons à grande distance vers les villes (terminus) de Moscou, Saint-Petersbourg, Oufa, Samara, Minsk, Arkhangelsk, Tchita, Syktyvkar, etc, ... ). Des trains de banlieue électriques desservent les villes à proximité Danilov, Rostov, Aleksandrov, Nerekhta et Kostroma. Les liaisons vers les villes voisines de Rybinsk et Ivanovo sont assurées par des trains diesel. La gare de Iaroslavl-Moskovski plus petite est le point d'arrêt du transsibérien Moscou-Vladivostok et du Kostroma-Moscou ainsi que de quelques lignes de banlieue.A Moscou c'est de la gare de Iaroslavl à Moscou que partent les trains menant à Iaroslavl.

Réseau routierModifier

La ville est un important nœud routier situé sur l'autoroute fédérale M8 Moscou-Arkhangelsk. Elle est par ailleurs reliée à Rybinsk par la R1551 et à Ivanovo par la P79. Le fleuve Volga, qui coupe la ville en deux et qui est large de près de 500 mètres, est enjambé par deux ponts routiers et un pont ferroviaire. La rivière Kotorosl est, quant à elle, traversée par quatre ponts routiers et un pont ferroviaire. Une autoroute de contournement, dont le premier tronçon a été inauguré en 2010, permet aux véhicules qui ne font que transiter, de ne pas passer par le centre-ville. La ville dispose d'une importante gare routière d'où partent à la fois des lignes desservant l'agglomération et des liaisons longue distance (Moscou, Oufa, Vladimir, Kazan, ...).

Port fluvialModifier

Iaroslavl dispose d'un port sur le fleuve Volga qui est libre de glace entre mai et fin octobre. Environ 3,5 millions de tonnes de fret sont déchargés annuellement par des péniches fluviales. Le port constitue un des arrêts des navires de croisière qui circulent sur la Volga. Des ferrys assurent quotidiennement des liaisons avec les villes environnantes. Il existait autrefois des liaisons à grande vitesse avec assurées par des hydroptères de type Meteor qui ont été fermées peu après la fin de l'Union soviétique.

Transport aérienModifier

Iaroslavl possède un petit aéroport régional située à 17 kilomètres au sud-est du centre-ville qui assure des dessertes saisonnières vers Moscou et Saint-Pétersbourg. L'aéroport dispose d'une piste en béton de 3 kilomètres avec un ILS de catégorie I.

EnseignementModifier

PersonnalitésModifier

Sont nés à Iaroslavl :

Galerie d'imagesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

JumelageModifier

SportsModifier

Bâtiments civilsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon la légende il aurait fait construire la ville à l’endroit même où il aurait combattu et occis un puissant ours. C’est d’ailleurs en référence à cette légende qu’un ours dressé sur les pattes postérieures et brandissant une hallebarde est représenté sur les armoiries de la ville

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier