Hamtramck (Michigan)

établissement humain, comté de Wayne, Michigan, États-Unis

Hamtramck est une ville située dans l’État américain du Michigan, dans le comté de Wayne. Elle est enclavée dans la ville de Détroit, partageant ses frontières municipales avec celle-ci et la ville d'Highland Park. Selon le recensement de 2000, a population est de 22 976 habitants.

Hamtramck
Image dans Infobox.
Géographie
Pays
État
Comté
Superficie
5,4 km2 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Surface en eau
0 %Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
192 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Wayne County Michigan Incorporated and Unincorporated areas Hamtramck highlighted.svg
Démographie
Population
22 423 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Nombre de ménages
8 693 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
4 151 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Origine du nom
Fondation
Identifiants
Code postal
48212Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
2636280Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
313Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

La ville est dénommée d'après Jean-François Hamtramck, officier canadien français qui a participé à la Guerre d'indépendance des États-Unis.

GéographieModifier

Hamtramck s'étend sur environ 2,1 milles carrés (5,4 km2)[1],[2]. Elle constitue avec Highland Park une enclave dans la ville de Détroit[3].

Du fait de sa faible superficie, Hamtramck est la ville la plus densément peuplée du Michigan[2]. Son urbanisme est principalement composé d'anciennes usines[4] et de petites maisons à un étage, collées les unes aux autres[4],[5].

HistoireModifier

 
Des commerces, les locaux d'une association polonaise et un centre islamique dans le centre-ville.

Habitée dès le XVIIIe siècle et nommée en l'honneur de Jean-François Hamtramck, la ville est d'abord une communauté de fermiers allemands[2].

Hamtramck devient une municipalité (« village ») en 1891, alors que la ville voisine de Détroit s'étend de plus en plus. En 1922, elle acquiert le statut de « city » pour éviter toute annexion par Détroit[2],[3].

Au XXe siècle, Hamtramck est une ville industrielle portée par General Motors. Sa population est majoritairement composée de Polono-Américains[6]. La ville est alors surnommée « La Petite Varsovie » du Michigan (en anglais : Michigan's Little Warsaw)[4],[6]. En 1969, le cardinal Karol Wojtyla visite la ville[4]. Il s'y rend à nouveau en 1987 après être devenu le pape Jean-Paul II[6]. Une statue commémore cet événement dans le parc du pape (Pope Park)[4].

À partir des années 1970, Hamtramck voit sa population changer. En 1970, près de 90 % de sa population est encore d'origine polonaise[5]. Toutefois la ville est touchée par la crise industrielle, poussant de nombreuses usines à fermer. Les Polono-Américains quittent alors la ville pour les banlieues de Détroit. Elle devient l'une des villes les plus pauvres de l'État[6]. Des immigrés originaires principalement du Bangladesh et du Yémen s'installent alors[4],[6].

Au XXIe siècle, elle devient première ville américaine à majorité musulmane. Conséquence de cette évolution, le conseil municipal de Hamtramck est entièrement composé d'élus musulmans à partir du . Pour la première fois de son histoire, la ville élit un maire qui n'est pas d'origine polonaise[4].

DémographieModifier

Structure de la populationModifier

Historique des recensements
Ann. Pop.  
19103 559
192048 615 +1 265,97 %
193056 268 +15,74 %
194049 839 −11,43 %
195043 555 −12,61 %
196034 137 −21,62 %
197026 783 −21,54 %
198021 300 −20,47 %
199018 372 −13,75 %
200022 976 +25,06 %
201022 423 −2,41 %
Est. 202028 433[1] +26,8 %
U.S. Decennial Census[7]

La population de Hamtramck est relativement jeune. Selon l'American Community Survey de 2019, l'âge médian y est de 28 ans contre 40 ans dans le Michigan. Près d'un tiers de sa population a moins de 18 ans[1].

Hamtramck est une ville pauvre : le revenu médian par foyer est ainsi de 27 166 dollars (contre 59 584 dollars l'échelle de l'État) et 46,5 % de sa population vit sous le seuil de pauvreté (contre 13 %). Le taux d'emploi y est de 20 points inférieur au reste du Michigan (38,8 % contre 58,7 %)[1].

Origine ethnique et langueModifier

 
Une fresque en bengali à Hamtramck.

Centre traditionnel de la communauté polonaise de l'aire métropolitaine de Détroit, Hamtramck a vu une grande partie de sa population d'origine polonaise remplacée par des immigrés d'Asie et du Moyen-Orient. Selon l'American Community Survey de 2019, environ 41 % de la population de Hamtramck est née à l'étranger, contre 7 % dans l'ensemble du Michigan. De même, moins de 7 % de ses habitants sont d'origine polonaise[1].

Composition de la population en % (2010)[8],[9]
Groupe Hamtramck   Michigan   États-Unis
Blancs 53,6 79,0 72,4
Asiatiques 21,5 2,4 4,8
Afro-Américains 19,3 14,2 12,6
Métis 4,7 2,3 2,9
Autres 0,6 1,5 6,4
Amérindiens 0,3 0,6 0,9
Total 100 100 100
Hispaniques et Latino-Américains 1,5 4,4 16,7

Selon l'American Community Survey pour la période 2011-2015, 34,31 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 25,60 % déclare parler l'arabe, 21,04 % le bengali, 6,31 % le serbo-croate, 4,25 % le polonais, 1,29 % une langue africaine, 1,07 % l'albanais, 0,89 % le tagalog, 0,56 % l'espagnol, 0,53 % le russe et 4,06 % une autre langue[10].

ReligionModifier

Longtemps polonaise, Hamtramck abrite une importante église catholique, l'église Saint-Florian. Dans les années 2010, elle accueille encore des messes en polonais[5]. On y trouve également l'une des principales églises grecques-catholiques ukrainiennes de la région, fondée en 1944[11].

Devenue majoritairement musulmane au XXIe siècle, la ville compte une douzaine de mosquées[5]. En 2004, le conseil municipal autorise les mosquées à lancer l'appel à la prière dans l'espace public[6].

Culture et patrimoineModifier

 
L'église Saint-Florian.

FestivitésModifier

Le Mardi Gras polonais est une fête célèbre de la ville, où l'on mange beaucoup de pączki (beignets). Il est surnommé « le jour pączki » selon ses habitants polonais.

MonumentsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) Bureau du recensement des États-Unis, « Hamtramck city, Michigan », sur data.census.gov (consulté le ).
  2. a b c et d (en) Jer Staes, « Hamtramck On The Rise », sur Daily Detroit, dailydetroit.com, (consulté le ).
  3. a et b (en) « Why do Hamtramck and Highland Park exist inside the city of Detroit? », sur wdet.org, (consulté le ).
  4. a b c d e f et g (en) Nick Watt et Jason Kravarik, « Michigan city gets ready to inaugurate all-Muslim government », sur edition.cnn.com, Cable News Network, (consulté le ).
  5. a b c et d Agence France-Presse, « Hamtramck, la ville aux douze mosquées au cœur de l'Amérique », sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le ).
  6. a b c d e et f (en) Zhaoyin Feng, « The US city run by Muslim Americans », sur bbc.com, British Broadcasting Corporation, (consulté le ).
  7. (en) « Census of Population and Housing » [archive du ], Census.gov (consulté le )
  8. (en) « Hamtramck, MI Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  9. (en) « Population of Michigan - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  10. (en) « Language spoken at home by ability to speak english for the population 5 years and over. Universe: Population 5 years and over. 2010-2014 American Community Survey 5-Year Estimates », sur factfinder.census.gov.
  11. (en) Paige DeAsia, « Ukrainian Catholic tradition to be celebrated at next Detroit Mass Mob », sur freep.com, Detroit Free Press, (consulté le ).

Liens externesModifier