HNLMS Karel Doorman (A833)

HNLMS Karel Doorman
Image illustrative de l’article HNLMS Karel Doorman (A833)
Le Karel Doorman (A833) à Rotterdam
Type Navire auxiliaire
Histoire
A servi dans Naval Jack of the Netherlands.svg Marine royale néerlandaise
Chantier naval Șantierul naval Galați/Koninklijke Maatschappij De Schelde, Damen Group
Lancement
Statut En service actif
Équipage
Équipage 175 officiers et marins plus 125 (groupes aérien et médical)[1]
Caractéristiques techniques
Longueur 204,7 m
Maître-bau 30,4 m
Tirant d'eau 7,8 m
Déplacement 27 800 t (à pleine charge)
Propulsion 4 moteurs Diesel Rolls-Royce Bergen V12A 5,5 MW
1 moteur Diesel auxiliaire Rolls-Royce Bergen L6A 2,8 MW
2 moteurs électriques Converteam 8,9 MW
2 propulseurs d'étrave Wärtsilä 1,25 MW
1 Propulseur de poupe Wärtsilä 0,75 MW
Vitesse 18 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 2 Goalkeeper CIWS
2 canons de 30 mm Marlin WS
4 mitrailleuses Hitrole NT de 12,7 mm
8 mitrailleuses FN MAG de 7,62 mm
Électronique 1 radars de navigation Thales SeaWatcher 100 SeaStar
1 radar tridimensionnel de veille air Thales SeaMaster 400 SMILE
1 radars de navigation Thales SCOUT Mk 3
Thales Gatekeeper pour l'auto-protection
Rayon d'action 9 800 miles à 12 nœuds
Aéronefs 6 AS532/NH90 ou 2 Chinook
Carrière
Port d'attache Le Helder
Indicatif A833

Le HNLMS Karel Doorman (A833) est un navire polyvalent de soutien destiné aux opérations amphibies de la marine royale néerlandaise, également utilisé par la marine allemande.

HistoriqueModifier

ConstructionModifier

La construction débute le sur le chantier Damen à Galati en Roumanie et il est mis à l'eau le . Le , le navire est arrivé à Flessingue, aux Pays-Bas, où l'équipement final et l'installation des systèmes d'armes ont eu lieu. En , il a été annoncé que, dans le cadre d'une série de compressions budgétaires dans le budget de la défense néerlandaise, le navire n'entrerait pas en service militaire[2], mais le gouvernement néerlandais a ensuite annulé cette décision. Il entre finalement en service le [1].

Partenariat d'utilisation avec l'AllemagneModifier

Le , la ministre allemande Ursula von der Leyen et la ministre néerlandaise Jeanine Hennis-Plasschaert ont signé une lettre d'intention pour une exploitation commune du Karel Doorman[3]. La marine allemande pourra désormais, en coordination avec son homologue néerlandaise, utiliser le plus gros navire de la marine néerlandaise.

CaractéristiquesModifier

Ce navire a été conçu pour remplacer les pétroliers ravitailleurs HNLMS Amsterdam et HNLMS Zuiderkruis retirés du service en 2014. Pour le soutien maritime, le navire dispose de deux mâts de réapprovisionnement en mer (permettant de réapprovisionner deux navires à la fois en mer), d’une capacité de stockage d’environ 8 000 m3 de carburant, de plus de 1 000 m3 de carburant aviation, d’environ 450 m3 d’eau potable et d’environ 400 t de munitions et nourriture. Le navire est équipé d'un radier, pour permettre le transfert de cargaison par barge de débarquement (deux péniches de débarquement LCVP)[1].

Pour les opérations en mer, il dispose d'un grand pont pour hélicoptères avec des points d'atterrissage permettant d'exploiter deux hélicoptères Chinook simultanément, ainsi que d'un hangar pouvant accueillir jusqu'à six hélicoptères de taille moyenne. Les hangars ont par ailleurs une capacité d'emport de 5 000 tonnes de fret sur 2 000 m de garages, débarquable par une grue de 40 tonnes de capacité.

Le navire possède également d'importantes structures hospitalières, dont notamment deux blocs opératoires et des lits pour les soins qui peuvent être utilisés pour des missions humanitaires[1].

Carrière opérationnelleModifier

Après le passage de l'ouragan Irma en septembre 2017 sur les Petites Antilles, le Karel Doorman est envoyé à Saint-Martin pour l'aide aux sinistrés, en coordination avec des bâtiments militaires français et britanniques au sein de l'opération Albatros[4].

Dans le cadre de la réponse des Pays-Bas à la pandémie de Covid-19, le bâtiment est envoyé – avec le patrouilleur hauturier HNLMS Zeeland – le dans la zone Caraïbes pour le soutien apporté aux territoires néerlandais d'outre-mer, en particulier à Curaçao, avec l'apport de renforts humains et matériels[1].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :