HMS Renown (1895)

HMS Renown
illustration de HMS Renown (1895)
Type Cuirassé pré-dreadnought
Classe Renown
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commanditaire Royal Navy
Chantier naval HMNB Devonport
Quille posée
Lancement
Armé
Statut Démoli le
Équipage
Équipage 674 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 125,7 m
Maître-bau 22 m
Tirant d'eau 8,3 m
Déplacement 13 701 t
Propulsion 2 machines à vapeur à triple expansion
Puissance 7 500 kW
Vitesse 19 nœuds (35 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 152 à 203 mm
pont = 51 à 76 mm
cloison = 152 à 254 mm
tourelle =76 à 152 mm
château = 76 à 229 mm
barbette = 254 mm
Armement 4 canons de 10 pouces BL Mk I-IV
10 canons de marine de 6 pouces QF Mk I - III
12 canons de marine de 12 livres QF 12 cwt
12 canons de 47 mm modèle 1885
4 TLT de 450 mm
Rayon d'action 8 500 miles nautiques à 15 nœuds
Carrière
Coût 751206 £

Le HMS Renown est un cuirassé pré-Dreadnought, unique représentant de sa classe, de la Royal Navy.

ConstructionModifier

La production d'un nouveau canon de 12 pouces est en retard et les trois cuirassés prévus pour le programme naval de 1892 qui doivent utiliser le nouveau canon sont retardés. À leur place, une conception améliorée de cuirassé de classe Centurion est choisie pour garder les travailleurs du chantier naval de Pembroke pleinement employés. Aucune exigence formelle pour un cuirassé de deuxième classe pouvant être utilisé comme navire amiral sur des stations étrangères ou pour renforcer les escadrons de croiseurs n'existe à l'époque, mais la décision de construire le navire est fortement influencée par les vues du Controller of the Navy John Arbuthnot Fisher et le directeur de la Naval Intelligence Division, le capitaine Cyprian Bridge, qui favorisent les petits navires avec un armement principal plus petit et un armement secondaire important. Ils font pression pour des navires supplémentaires de ce type en remplacement des deux autres cuirassés initialement programmés, mais cela est rejeté par l'Amirauté, car il n'y a pas de demande pour des cuirassés de seconde classe supplémentaires.

Le directeur de la construction navale, William Henry White, soumet trois plans début et le plus petit est choisi le . Le design est assez innovant à plusieurs égards. C'est le premier cuirassé à utiliser le blindage Harvey, ce qui permet de blinder les casemates secondaires, le premier à utiliser un pont blindé incliné et le premier à fournir des boucliers blindés sur l'armement principal.

HistoireModifier

La quille du Renown est posée au chantier naval de Pembroke le et le navire lancé le . Il est achevé en pour un coût de 751 206 £, mais subit de longs essais en mer qui comprennent le changement de ses pales d'hélice qui dure jusqu'en juin. Le navire est mis en service le et sert de navire amiral au commandant en chef, le vice-amiral Nowell Salmon, le , lors de la revue de la flotte à Spithead pour le jubilé de diamant de la reine Victoria, avec le prince de Galles à bord[1]. Il est brièvement dans la 1st Division, de la Channel Squadron, du 7 au pour des manœuvres au large de la côte sud de l'Irlande. Le , le Renown devient le navire amiral de Fisher, remplaçant le croiseur protégé Crescent en tant que navire amiral de la North America and West Indies Station. Le navire reste dans cette fonction jusqu'à un radoub en .

À la fin du radoub en juillet, il est transféré à la Mediterranean Fleet, redevenant le navire amiral de Fisher. Fervent partisan de la conception du Renown, Fisher le trouve hautement souhaitable pour l'accueil des événements sociaux requis d'un vaisseau amiral en temps de paix[2]. Le capitaine Hugh Tyrwhitt est nommé commandant le . Le Renown subit un radoub spécial à Malte de février à pour répondre aux exigences de Fisher. Cela comprend le transfert des canons de 12 livres du pont principal vers la superstructure. Le navire est remis en service le et sert de navire amiral jusqu'à ce que Fisher termine sa tournée en tant que commandant en chef le , après quoi il continue à servir dans la Mediterranean Fleet en tant que navire privé sous un nouveau capitaine, Arthur Murray Farquhar. Il participe à des manœuvres combinées au large de Céphalonie et de Morée entre le 29 septembre et le .

Une fois les manœuvres terminées, il est détaché de la Mediterranean Fleet et est retourné au Royaume-Uni pour être spécialement équipé à Portsmouth pour transporter le duc et la duchesse de Connaught lors d'une tournée royale en Inde[3]. Ces modifications sont le retrait des canons de six pouces du pont principal. Après les modifications, il est surnommé le "Battleship Yacht". La tournée indienne a lieu de à . Le navire rejoint la Mediterranean Fleet en avril. En août, il relève le Venerable comme navire amiral de la flotte afin que ce dernier navire puisse subir un carénage. Du 5 au , le Renown participe à des manœuvres au large du Portugal.

Le Renown est mis en réserve à Devon le , bien qu'il participe à des manœuvres le mois suivant. Le , le navire commence un radoub spécial à Portsmouth pour le configurer comme un yacht royal. Pendant le radoub, le reste de son armement secondaire est retiré pour augmenter son logement. Le , le Renown quitte Portsmouth à destination de Gênes, en Italie. À Gênes, le prince et la princesse de Galles embarquent pour une tournée royale en Inde. Le croiseur protégé Terrible escorte le navire pendant la visite. À la fin de la tournée, le Renown quitte Karachi le et arrive à Portsmouth le . Il est mis en réserve le .

En , le Renown est rattaché à la Home Fleet en tant que yacht subsidiaire. Entre octobre et , le Renown transporte le roi Alphonse XIII et la reine Victoire-Eugénie d'Espagne lors d'un voyage officiel à destination et en provenance du Royaume-Uni[4]. Le navire est transféré à la 4e division de la Home Fleet, à Portsmouth le . Cinq mois plus tard, le , il commence un radoub au chantier naval de Portsmouth pour le convertir en navire-école.

Le Renown sert brièvement de tender au HMS Victory en octobre avant que son radoub ne soit achevé en novembre. Lors de la revue du couronnement à Spithead le pour le roi George V, le navire sert de navire d'hébergement. Il est légèrement endommagé lorsque le pétrolier Aid le percute le . Le Renown est mis en vente le et partiellement démantelé. En , il est amarré à la Motherbank, en attente d'une élimination. Le , il est vendu aux enchères à Hughes Bolckow pour la ferraille au prix de 39 000 £. Il est démoli à Blyth.

Notes et référencesModifier

  1. « Le jubilé de diamant de la reine Victoria », Le Mémorial des Pyrénées, vol. 35, no 149,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  2. « Au jour le jour », Stamboul, vol. 32, no 288,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  3. « Au jour le jour », Stamboul, vol. 34, no 244,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  4. « Le Roi et la Reine d'Espagne à Paris », La Croix, vol. 28, no 754,‎ , p. 2 (lire en ligne)

BibliographieModifier

  • (en) R. A. Burt, British Battleships 1889–1904, Naval Institute Press, (ISBN 0870210610)