Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Hélène Lazareff

journaliste française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lazareff.
Hélène Lazareff
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Hélène Gordon
Naissance
Rostov-sur-le-Don, Empire russe
Décès (78 ans)
Le Lavandou, Var, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession
Activité principale
Directrice de Elle (1945-1973)
Autres activités
Formation
Études d'ethnologie
Famille

Hélène Lazareff, née Hélène Gordon (Rostov-sur-le-Don, [1]Le Lavandou, [2]), est une journaliste française, fondatrice en 1945 du magazine féminin Elle.

Sommaire

BiographieModifier

Hélène Gordon est née le à Rostov-sur-le-Don, en Russie. Sa famille fuit la révolution d'Octobre et se réfugie en Turquie puis à Paris. Après avoir passé le baccalauréat, elle étudie les lettres et l'ethnologie, puis travaille au Musée de l'Homme et participe une mission organisée par Marcel Griaule chez les Dogons du Congo[1],[3].

Elle se marie avec M. Raudniz[Quand ?], ensemble ils ont une fille : Michèle, née en 1930[1]. Après son divorce, Hélène Gordon se remarie en 1939 avec Pierre Lazareff. Leur couple est réputé pour avoir été volontiers « hors normes » [4].

Hélène Lazareff fait ses débuts de journaliste à la rubrique enfants de Paris-Soir, alors dirigé par Jean Prouvost, puis elle travaille à Marie Claire, fondé par Jean Prouvost[1].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Lazareff se réfugient à New York, où ils découvrent le journalisme américain. Hélène Lazareff travaille au Harper's Bazaar et au New York Times[1]. À leur retour en France, en 1945, Pierre Lazareff fonde France-Soir tandis qu'Hélène cofonde avec Marcelle Auclair et dirige le magazine Elle, dont le premier numéro sort le . En 1952, le couple Lazareff s’installe au domaine de « La Grille Royale» à Louveciennes où il organise un déjeuner dominical réunissant tout le monde politique, artistique et littéraire[5].

 
Plaque commémorative de Pierre Lazareff et Hélène Gordon-Lazareff à Louveciennes (Yvelines)

En 1973, un an après le décès de Pierre Lazareff, elle abandonne la direction de Elle et, atteinte de la maladie d'Alzheimer[1], se retire au Lavandou où elle meurt le , âgée de 78 ans. Elle est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (division no 7).

CitationModifier

Au sujet du magazine Elle, sa devise était : « Du sérieux dans la frivolité, de l'ironie dans le grave. »[réf. nécessaire]

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

  1. a, b, c, d, e et f Bitton Dictionnaire.
  2. Éditions Larousse, « Archive Larousse : Journal de l'année Édition 1989 - dossier - Nécrologie », sur www.larousse.fr (consulté le 15 juillet 2013)
  3. Éric Jolly, Démasquer la société dogon : Sahara-Soudan (janvier-avril 1935), Paris, Lahic / DPRPS-Direction des patrimoines, , 130 p. (lire en ligne)
  4. « Pierre et Hélène Lazareff, couple hors normes ! » entretien avec Sophie Delassein par Jean-Pierre Thiollet, France-Soir, 12 mai 2009, http://www.francesoir.fr/loisirs/litterature/“pierre-et-helene-lazareff-couple-hors-normes-”-sophie-delassein-38180.html
  5. Sophie Delassein, Les dimanches de Louveciennes - Chez Hélène et Pierre Lazareff, Grasset, 2009

AnnexesModifier