Ouvrir le menu principal

Gwendoline Malogne-Fer

sociologue française
Gwendoline Malogne-Fer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse

Gwendoline Malogne-Fer est une sociologue française spécialisée dans le protestantisme.

BiographieModifier

Elle fait ses études à l'Institut d'études politiques de Bordeaux, puis à l'université de Rennes 1, où elle obtient un DEA d'études politiques en 1995. Elle soutient une thèse intitulée Quand les femmes prennent la parole : démocratisation institutionnelle et professionnalisation des ministères au sein de l'église évangélique de Polynésie française, sous la direction de Danièle Hervieu-Léger, à l'École des hautes études en sciences sociales, en 2005. Pour élaborer cette thèse, elle se livre à un « considérable travail de terrain », à partir de 1995 de façon localisée, puis s'étendant à l'ensemble de la Polynésie française[1]. Elle tire en 2007 l'ouvrage Les femmes dans l’Église protestante mâ’ohi. Religion, genre et pouvoir en Polynésie française[1].

Activités de rechercheModifier

Après avoir travaillé sur les femmes protestantes en Océanie, plus particulièrement dans la culture maohi, elle se consacre à l'étude du milieu protestant parisien et la gestion municipale de la diversité religieuse[2].

OuvragesModifier

  • Le protestantisme à Paris : Recomposition et diversité, 2017
  • Femmes et pentecôtismes : Enjeux d'autorité et rapports de genre, 2015
  • Le protestantisme évangélique à l'épreuve des cultures, 2013
  • Anthropologie du christianisme en Océanie, tome 5, 2009
  • Les femmes dans l'Église protestante mà'ohi, 2007

RéférencesModifier

Liens externesModifier