Ouvrir le menu principal

Gustave Bardy

spécialiste de patristique grecque
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bardy.
Gustave Bardy
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
DijonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
Titre honorifique
Chanoine (d)

Gustave Bardy, né le à Belfort et mort le à Dijon, est un chanoine catholique et professeur à l’Institut catholique de Lille, spécialiste de la patristique grecque.

Sommaire

BiographieModifier

Gustave Léon Victor Bardy est né à Belfort le 25 novembre 1881[1],[2], fils de Victor Hyacinthe Bardy, médecin, et petit-fils de Matthieu Bardy, député du Haut-Rhin en 1848-1849.

Il est d'abord prêtre du diocèse de Besançon (1906-1927), puis du diocèse de Dijon (de 1927 à sa mort). Il était chanoine honoraire de Dijon et a été professeur au Grand Séminaire de Dijon[1].

Il fut correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres[3].

Il fut écarté de l'enseignement en 1923, tandis que sa thèse de doctorat sur Paul de Samosate est condamnée par le Saint Office. Il en publiera en 1928 une édition corrigée[4].

La bibliothèque diocésaine de Dijon porte son nom[5], ainsi qu'une impasse de Dijon (Impasse Chanoine-Gustave-Bardy).

ŒuvresModifier

  • Didyme l'Aveugle, Paris, Beauchesne, , 279 p. (lire en ligne)
  • Les trophées de Damas : controverse judéo-chrétienne du VIIe siècle, Paris, Firmin-Didot, , 291 p.
  • Recherches sur l'histoire du texte et des versions latines du De Principiis d'Origène, Paris, Champion, , 218 p. (lire en ligne)
  • Paul de Samosate, étude historique, Paris, Champion, , 581 p. (lire en ligne)
  • Clément d'Alexandrie, Paris, Victor Lecoffre, , 319 p.
  • Littérature grecque chrétienne, Paris, Bloud & Gay, , 187 p.
  • Littérature latine chrétienne, Paris, Bloud & Gay, , 231 p.
  • Les premiers jours de l'Église, Paris, Bloud & Gay, , 192 p.
  • La théologie de l'Église de Saint Clément de Rome à Saint Irénée, Paris, Editions du Cerf, , 248 p.
  • La théologie de l'Église de saint Irénée au concile de Nicée, Paris, Editions du Cerf, , 348 p.
  • La question des langues dans l'Église ancienne, Paris, Beauchesne, , VI-295 p.
  • La Conversion au christianisme durant les premiers siècles, Paris, Aubier, , 356 p.

TraductionsModifier

  • Athénagore, Supplique au sujet des Chrétiens, Paris, Editions du Cerf, coll. « Sources chrétiennes » (no 3),
  • Eusèbe de Césarée, Histoire ecclésiastique, t. I : Livres I-IV, Paris, Editions du Cerf, coll. « Sources chrétiennes » (no 31),
  • Eusèbe de Césarée, Histoire ecclésiastique, t. II : Livres V-VII, Paris, Editions du Cerf, coll. « Sources chrétiennes » (no 41),
  • Eusèbe de Césarée, Histoire ecclésiastique, t. III : Livres VIII-X, Paris, Editions du Cerf, coll. « Sources chrétiennes » (no 55),

Notes et référencesModifier

  1. a et b Site data.bnf
  2. État civil de Belfort, vue 404/559.
  3. Informations diverses, in Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres Année 1955, Volume 99, no 4, p. 481-482.
  4. François Laplanche, La Crise de l’origine. La science catholique des Évangiles et l’histoire au xxe siècle, Paris, Albin Michel, 2006, p.307.
  5. Bibliothèque diocésaine de Dijon

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Robert Fawtier, « Éloge funèbre de M. le chanoine Gustave Bardy, correspondant français de l'Académie et Éloge funèbre de M. le chanoine Joseph Sautel, correspondant français de l'Académie », CRAI, 99-4, 1955, p. 482-483.
  • Albert C. De Veer, « Bibliographie choisie des travaux de M. Gustave Bardy », Revue d'Etudes Augustiniennes et Patristiques, vol. 2,‎ , p. 9-37 (lire en ligne, consulté le 17 mars 2018).

Liens externesModifier