Gustav Fehn

General der Panzertruppe allemand
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Fehn.

Gustav Fehn
Gustav Fehn
Gustav Fehn en mars 1942.

Naissance 21 février 1892
Nuremberg
Décès 5 juin 1945 (à 53 ans)
Ljubljana, Yougoslavie
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of Germany (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany (1903–1919).svg Deutsches Reichsheer
War Ensign of Germany (1922–1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Panzertruppe
Années de service 1911-1945
Commandement 5. Panzer-Division
XXXX. Panzerkorps
Deutsches Afrika-Korps
Deutsch-Italienische Panzerarmee
XXI. Gebirgs-Armeekorps
XV. Gebirgs-Armeekorps
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la croix de fer
Croix allemande

Gustav Fehn ( à Nuremberg - (à 53 ans) à Ljubljana) est un General der Panzertruppe allemand qui a servi dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a reçu la croix de chevalier de la croix de fer. Cette décoration est attribuée pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

BiographieModifier

Gustav Fehn sert dans le 33e régiment d'infanterie d' à , puis la 5. Panzer-Division. Il est promu (de)Generalmajor en et reçoit la croix de chevalier de la croix de fer. En , il est promu au grade de Generalleutnant et commande le XXXX. Panzerkorps jusqu'en , quand il est promu (de) General der Panzertruppe.

Il est nommé commandant par intérim de l'Afrikakorps en et sert comme commandant jusqu'au , quand il est blessé dans la bataille contre les Britanniques. À ce titre, il envoie un dernier message au Haut Commandement : « Les munitions sont épuisées. Le matériel est détruit. Conformément aux ordres reçus, l'Afrika Korps a combattu jusqu'au dernier homme ».

Après avoir quitté l'hôpital, il sert dans le LXXXVI. Panzerkorps de juillet à , dans le XXI. Armeekorps d' à , puis dans le XXI. Gebirgs-Armeekorps dans les Balkans jusqu'à sa reddition aux partisans yougoslaves, qui le fusillent sans procès le .

DécorationsModifier

RéférencesModifier

Citations
Source

Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. (ISBN 978-3-938845-17-2).
Liens externes