Guillaume Rippert

footballeur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rippert.

Guillaume Rippert
Image illustrative de l’article Guillaume Rippert
Rippert en janvier 2011.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France SO Cholet
Numéro 3
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (34 ans)
Lieu Paris (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Poste Arrière gauche
Parcours junior
Années Club
Drapeau : France Paris UC
Drapeau : France CS Brétigny
Drapeau : France INF Clairefontaine
2002-2004Drapeau : France FC Nantes
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2004-2006Drapeau : France FC Nantes000 0(0)
2005-2006 Drapeau : France Valenciennes FC022 0(0)
2006-2008Drapeau : France Valenciennes FC055 0(0)
2008-2009Drapeau : France FC Metz019 0(0)
2009-2012Drapeau : France Évian Thonon Gaillard054 0(3)
2012-2013Drapeau : Allemagne Energie Cottbus008 0(0)
2013-2014Drapeau : France Stade lavallois033 0(1)
2014-2015Drapeau : Suisse FC Lausanne-Sport016 0(0)
2015Drapeau : Roumanie Petrolul Ploiești007 0(0)
2015-Drapeau : France SO Cholet042 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
Drapeau : France France -17 ans
2005Drapeau : France France espoirs002 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 6 janvier 2018

Guillaume Rippert, né à Paris le , est un footballeur français. Il évolue comme arrière central ou défenseur latéral gauche au Stade olympique choletais.

BiographieModifier

Guillaume Rippert commence le football au Paris Université Club puis part au Club sportif Brétigny football[1].

Quelques années plus tard, il rentre au Centre technique national Fernand-Sastre (ou INF Clairefontaine). Avec l'équipe des moins de 15 ans, Guillaume Rippert remporte alors le titre de Champion de France, invaincu toute la saison, et remporte la Coupe nationale des moins de 15 ans 2000-2001 face à l'AS Saint-Étienne[2]. À 16 ans, il est convoqué pour sa première sélection en équipe de France des moins de 17 ans[1],[3].

Au bout des 3 ans de formation à Clairefontaine, chaque joueur doit choisir un club. En 2004, Guillaume Rippert rejoint donc le Football Club de Nantes, afin d'y signer son premier contrat professionnel[1],[3]. Cependant Rippert ne parvient pas à s'imposer et ne fait aucune apparition dans l'équipe première, notamment en raison d'une blessure (déchirure derrière une cuisse) qui l'éloigne des terrains quelques mois. Mais, pour Rippert, « la blessure n'explique pas tout ». Il déclare en effet à propos de son passage au FC Nantes : « J'en garde un goût d'inachevé. Je suis arrivé à Nantes à l'âge de 16 ans pour y devenir professionnel et y jouer en L1. [...] Ce qui me laisse un goût amer, c'est que Robert Budzynski [ex-directeur sportif] et Serge Le Dizet n'arrêtaient pas de me dire : "Ne t'inquiète pas. Sois patient, tu vas jouer !". Et puis, il n'y a rien eu. »[4].

Depuis 2004, Guillaume Rippert soutient le football amateur en tant que Président d'Honneur de l'Athletic Club Paris 15 (ACP15), petit club du 15e arrondissement de Paris[5].

En , Guillaume Rippert est ainsi prêté au Valenciennes Football Club, entraîné par Antoine Kombouaré, qui vient de se promouvoir en deuxième division[6]. Dès son arrivée au club, l'équipe remporte le titre de champion de L2 en fin de saison. Il choisit de rester à Valenciennes plutôt que de repartir à Nantes où il avait pourtant un contrat de 4 ans, et joue ainsi sa première saison de Ligue 1 en 2006-2007[7].

En 2008, avec l'arrivée de Siaka Tiéné comme concurrent à son poste, il choisit de résilier son contrat et s'engage avec le FC Metz, nouvellement relégué en Ligue 2, pour une durée de 3 ans.

Libéré de ses deux dernières saisons par le FC Metz, il rejoint pour 3 ans le AO Kavala un club grec promu en première division. Le joueur dénonce cependant le non-versement d'une prime de signature, l'absence de contrat et des menaces du président du club. Il résilie alors son contrat avec l'aide de l'UNFP et porte l'affaire devant l'UEFA.

En , il rejoint finalement l'Évian Thonon Gaillard Football Club. Il se promeut avec le club savoyard du championnat de National (troisième niveau) à la Ligue 1, remportant dans le même temps deux titres de champions (National et Ligue 2) consécutifs.

En 2012, tout comme Nicolas Farina, avec lequel il a joué à l'ETG, il s'engage au FC Energie Cottbus, en deuxième division allemande.

En , il retourne en France et s'engage au Stade lavallois Mayenne Football Club qui évolue en Ligue 2.

Après avoir résilié son contrat, il s'engage le avec le FC Lausanne-Sport qui évolue en deuxième division suisse, découvrant ainsi son troisième championnat[3].

En , il résilie son contrat avec le club suisse et rejoint le club roumain FC Petrolul Ploiești[8]. Il quitte le club trois mois plus tard en raison des problèmes financiers de ce dernier (prime à la signature non-versée notamment), et ce malgré un bon début de saison du club en championnat[9].

En , il rejoint le Stade olympique choletais qui évolue en quatrième division française[10],[11].

PalmarèsModifier

En sélectionModifier

En clubModifier

StatistiquesModifier

Statistiques de Guillaume Rippert au 6 janvier 2018[12]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Total
Division M B M B M B M B
2005-2006   Valenciennes FC (prêt) Ligue 2 21 0 1 0 - - 22 0
2006-2007   Valenciennes FC Ligue 1 33 0 2 0 - - 35 0
2007-2008   Valenciennes FC Ligue 1 18 0 1 0 1 0 20 0
2008-2009   FC Metz Ligue 2 17 0 1 0 1 0 19 0
2009-2010   Évian Thonon Gaillard National 15 0 4 1 - - 19 1
2010-2011   Évian Thonon Gaillard Ligue 2 19 1 2 1 - - 21 2
2011-2012   Évian Thonon Gaillard Ligue 1 11 0 2 0 1 0 14 0
2012-2013   Energie Cottbus Bundesliga 2 8 0 - - - - 8 0
2013-2014   Stade lavallois Ligue 2 32 1 1 0 - - 33 1
2014-2015   FC Lausanne-Sport Challenge League 14 0 2 0 - - 16 0
2015-2016   Petrolul Ploiești Liga I 7 0 - - - - 7 0
2015-2016   SO Cholet CFA 13 0 - - - - 13 0
2016-2017   SO Cholet CFA 18 0 - - - - 18 0
2017-2018   SO Cholet National 10 0 1 0 - - 11 0
Total sur la carrière 236 2 17 2 3 0 256 4

RéférencesModifier

  1. a b et c Biographie de Guillaume Rippert sur 3.rippert.free.fr, consulté le 18 septembre 2015
  2. Frédéric Hamelin & Hugo Lebrun, « Finales jeunes : les sentiers de la gloire », Onze Mondial, no 150,‎ , p. 26-27 (ISSN 0995-6921)
  3. a b et c «Lausanne-Sport possède le meilleur CV de Challenge League» sur 24heures.ch, François Ruffieux, 10 novembre 2014, 24 heures, consulté le 18 septembre 2015.
  4. Le FCNA me laisse un goût amer sur 20minutes.fr, David Phelippeau, 14 septembre 2006, 20 minutes, consulté le 18 septembre 2006
  5. Associatif avec Guillaume Rippert sur 3.rippert.free.fr, consulté le 18 septembre 2015
  6. Nantes : Rippert prêté à Valenciennes (L2) Read more at http://www.football365.fr/france/infos-clubs/nantes/nantes-rippert-pr-t-valenciennes-l2-382157.shtml#zfFMpjhkrCWBVMgB.99 sur football365.fr, Xavier Sueur, 23 juin 2005, Media 365, consulté le 18 septembre 2015
  7. Football - VAFC: Guillaume Rippert est reparti en CFA mais ne désespère pas de revoir la L2
  8. Petrolul Ploiesti : Rippert pour deux ans Read more at http://www.mercato365.com/etranger/monde/petrolul-ploiesti-rippert-pour-deux-ans-1248454.shtml#CAqAHYcdbPIp8Wp3.99 sur mercato365.com, Aurélien Canot, 4 juillet 2015, Media 365, consulté le 18 septembre 2015
  9. Guillaume Rippert quitte Ploiesti sur lequipe.fr, Ba. C., 17 septembre 2015, L'Équipe, consulté le 18 septembre 2015
  10. Nicolas Farina et Guillaume Rippert, les faux jumeaux sur footamateur.fr, 11 janvier 2016, consulté le 3 avril 2016
  11. Guillaume Rippert dans tous ses états sur ouestfrance.fr, Jérémy Proux, 6 janvier 2016, consulté le 3 avril 2016
  12. « Statistiques de Guillaume Rippert », sur footballdatabase.eu

Liens externesModifier