Ouvrir le menu principal
Le virus responsable de la grippe de 1968

La grippe de 1968 ou grippe de Hong Kong était une pandémie de grippe qui a eu lieu dans le monde entier de 1968 à 1969. Elle a tué environ 1 million de personnes et a été causée par une souche réassortie H3N2 du virus H2N2 de la grippe A.

Cette pandémie a touché un demi-million d'habitants de Hong-Kong soit 15 % de la population. Aux États-Unis, le nombre de cas mortels est estimé à 33 800.

Sommaire

Impact médicalModifier

En août 1968, 500 000 personnes sont infectées à Hong-Kong. Le virus fait ensuite près de 50 000 morts aux États-Unis en 3 mois, avant de se propager en Europe de l'Ouest en 1969, avec 32 000 victimes en France. A l'échelle mondiale, le bilan de la pandémie est de un million de morts[1].

Données cliniquesModifier

  • Les symptômes de la grippe durent de 4 à 5 jours ;
  • Les personnes de plus de 65 ans sont les plus susceptibles de mourir.

VaccinModifier

En 1968, le vaccin contre cette grippe pandémique est disponible un mois après le pic des foyers aux États-Unis.

Notes et référencesModifier

  1. Jacques Mazeau, Petite encyclopédie des grandes catastrophes naturelles : Du déluge au tsunami, le monde va-t-il plus mal ?, Acropole, , 111 p. (ISBN 2-7357-0269-3).

Voir aussiModifier