Ouvrir le menu principal

La grippe asiatique était une pandémie de grippe aviaire qui a duré de 1956 à 1958.

Traitement épidémique dans un hôpital de Suède, photo prise en 1957.

HistoriqueModifier

Elle trouve son origine en Chine et, selon certains auteurs, elle est née d’une mutation du virus sur les canards sauvages, combinée avec une souche humaine de grippe. Le virus a été identifié pour la première fois dans la province du Guizhou et s’est étendu à Singapour en février 1957. Il a atteint Hong Kong en avril, et les États-Unis en juin. Aux États-Unis, le nombre de décès a été d’environ 69 800. Les estimations de décès dans le monde entier par cette pandémie sont très variables en fonction de la source, allant de 1 à 4 millions. L’OMS les estime à 2 millions.

La grippe asiatique était du sous-type H2N2 (notation qui se réfère à la disposition de l'hémagglutinine et de la neuraminidase dans le virus). La souche a ensuite évolué par la suite pour passer par transfert antigénique en H3N2, qui a entraîné une pandémie moins sévère de 1968 à 1969.

Voir aussiModifier