Ouvrir le menu principal

Goodbye Yellow Brick Road

album de Elton John
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Goodbye Yellow Brick Road (chanson).
Goodbye Yellow Brick Road

Album de Elton John
Sortie
Enregistré mai 1973
château d'Hérouville (France)
Durée 76:20
Genre soft rock, glam rock
Auteur Bernie Taupin
Compositeur Elton John
Producteur Gus Dudgeon
Label DJM, MCA

Albums de Elton John

Singles

  1. Saturday Night's Alright for Fighting
    Sortie : 16 juillet 1973
  2. Goodbye Yellow Brick Road
    Sortie : 15 octobre 1973
  3. Candle in the Wind
    Sortie : 1974
  4. Bennie and the Jets
    Sortie : 4 février 1974

Goodbye Yellow Brick Road est le septième album studio d'Elton John, sorti en 1973.

Le titre et la pochette de ce double album renvoient au Magicien d'Oz. Il contient quatre des plus célèbres tubes d'Elton John : Candle in the Wind (dédiée à Marilyn Monroe), Bennie and the Jets, Goodbye Yellow Brick Road et le très rock Saturday Night's Alright for Fighting.

Sommaire

EnregistrementModifier

Comme les deux albums précédents d'Elton John, il est enregistré au château d'Hérouville.

Bernie Taupin écrit les paroles en un plus de deux semaines. Elton John compose ensuite les musiques en 3 jours avec qu'il séjourne au Pink Flamingo Hotel à Kingston en Jamaïque[1]. Il s'était rendu là-bas car les Rolling Stones y ont enregistré leur album Goats Head Soup[2]. La production de l'album débute donc en Jamaïque en janvier 1973. Cependant, Elton John et son équipe rencontrent de nombreux problèmes techniques et sont dérangés par l'effervescence autour du match de boxe entre Joe Frazier et George Foreman à Kingston ainsi que par un climat de tensions sociales et politiques. Le groupe décide de partir avant de travailler davantage[1],[3]. Goodbye Yellow Brick Road est ainsi enregistré en deux semaines au Studio d'enregistrement Michel Magne[4] au château d'Hérouville, près de Pontoise, en France, où Elton John a déjà enregistré ses albums Honky Château et Don't Shoot Me I'm Only the Piano Player[1]. Bien qu'une version de Saturday Night's Alright for Fighting a été enregistré en Jamaïque, la version de l'album est celle enregistrée au château.

Selon le producteur Gus Dudgeon, l'album n'est initialement pas pensé comme un double album. Au total, Elton John et Bernie Taupin composent 22 morceaux[1].

AccueilModifier

Critiques presse

Compilation des critiques
PériodiqueNote
AllMusic     [5]
Christgau's Record GuideB[6]
Rolling Stone(unfavourable)[7]
Rolling Stone(2004)      [8]
Slant Magazine     [9]
The Daily VaultA[10]

Goodbye Yellow Brick Road est l'un des albums les plus populaires d'Elton John[1] et son meilleur succès commercial. Trois singles sortent aux Etats-Unis : Goodbye Yellow Brick Road, Bennie and the Jets et Saturday Night's Alright for Fighting. Au Royaume-Uni, Candle in the Wind sort en single alors que Bennie and the Jets est en face B.

Liste des titresModifier

Toutes les chansons sont écrites et composées par Elton John et Bernie Taupin, exepté Funeral for a Friend composé par Elton John.

Face 1
No Titre Durée
1. Funeral for a Friend/Love Lies Bleeding 11:09
2. Candle in the Wind 3:50
3. Bennie and the Jets 5:23
Face 2
No Titre Durée
1. Goodbye Yellow Brick Road 3:13
2. This Song Has No Title 2:23
3. Grey Seal 4:00
4. Jamaica Jerk-Off 3:39
5. I've Seen That Movie Too 5:59
Face 3
No Titre Durée
1. Sweet Painted Lady 3:54
2. The Ballad of Danny Bailey (1909–34) 4:23
3. Dirty Little Girl 5:00
4. All the Girls Love Alice 5:09
Face 4
No Titre Durée
1. Your Sister Can't Twist (But She Can Rock 'n Roll) 2:42
2. Saturday Night's Alright for Fighting 4:57
3. Roy Rogers 4:07
4. Social Disease 3:42
5. Harmony 2:46

Titres bonus et rééditionsModifier

Pour les 30 ans de l'album une édition deluxe sort en 2003, comprenant quatre titres bonus ainsi que le dvd The Making of Goodbye Yellow Brick Road, un documentaire réalisé par Bob Smeaton en 2001 pour Classic Albums Series 3 Ltd. On y trouve des images d'archives réalisées pendant l'enregistrement au Château d'Hérouville ainsi que des interviews récentes des artistes et techniciens impliqués dans la réalisation de l'album, dont Elton John, Bernie Taupin et Gus Dudgeon.

Le quarantième anniversaire de la sortie de l'album est marqué par la sortie de deux nouvelles éditions de Goodbye Yellow Brick Road le 24 mars 2014. La réédition deluxe inclut un deuxième disque, Goodbye Yellow Brick Road: Revisited & Beyond, composé pour moitié de reprises de chansons de l'album et pour moitié de titres provenant d'un concert donné par Elton John au Hammersmith Odeon en 1973. La réédition super deluxe comprend quatre disques : le deuxième contient les reprises et des démos et chansons rares, tandis que les CD 3 et 4 reprennent l'intégralité du concert de 1973. Un DVD bonus complète cette édition.

MusiciensModifier

Elton John BandModifier

Autres musiciensModifier

Classements et certificationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Claude Bernardin, Tom Stanton, Rocket man: Elton John from A-Z, Greenwood Publishing Group, (ISBN 0-275-95698-9, lire en ligne), p. 123
  2. Radio Two: Johnnie Walkers Long Players, February 2012
  3. Classic Albums: Elton John – Goodbye Yellow Brick Road [Documentary] () UK : ISIS Productions, Eagle Rock Entertainment. Consulté le . La scène se produit à approx. 16 minutes.
  4. Nom du studio tel qu'il figure en en-tête des fiches pour l'ingénieur du son lors de l'enregistrement de l'album d'Elton John Goodbye Yellow Brick Road en mai 1973.
  5. « Goodbye Yellow Brick Road », AllMusic (consulté le 6 janvier 2012)
  6. Robert Christgau, Christgau's Record Guide: Rock Albums of the Seventies, Ticknor & Fields, (ISBN 089919026X), « Consumer Guide '70s: J »
  7. Stephen Davis, « Goodbye Yellow Brick Road | Album Reviews », Rolling Stone, (consulté le 6 janvier 2012)
  8. « Elton John: Album Guide | Rolling Stone Music » [archive du ], Rolling Stone (consulté le 6 janvier 2012)
  9. « Elton John Goodbye Yellow Brick Road », Slant Magazine (consulté le 30 décembre 2014)
  10. Jeff Clutterbuck, « The Daily Vault Music Reviews : Goodbye Yellow Brick Rosd », dailyvault.com, (consulté le 29 janvier 2019)
  11. a et b (en) David Kent, Australian Chart Book 1970–1992, St Ives, NSW, Australian Chart Book, (ISBN 0-646-11917-6)
  12. (en) Library and Archives Canada. Retrieved 29 October 2011
  13. a et b Billboard – 24 November – 1973 (lire en ligne)
  14. (fi) Timo Pennanen, Sisältää hitin – levyt ja esittäjät Suomen musiikkilistoilla vuodesta 1972, Helsinki, Kustannusosakeyhtiö Otava, (ISBN 978-951-1-21053-5), p. 263
  15. a et b (it) « Hit Parade Italia – Gli album più venduti del 1973 », hitparadeitalia.it (consulté le 3 octobre 2011)
  16. Oricon Album Chart Book: Complete Edition 1970–2005, Roppongi, Tokyo, Oricon Entertainment, (ISBN 4-87131-077-9)
  17. « norwegiancharts.com Elton John – Goodbye Yellow Brick Road » [archive du ] [ASP], Hung Medien, VG-lista (consulté le 29 octobre 2011)
  18. Nielsen Business Media, Billboard – 23 December – 1973, (lire en ligne)
  19. (en) Archive Chart. UK Albums Chart. The Official Charts Company.
  20. « AllMusic ((( Goodbye Yellow Brick Road > Charts & Awards > Billboard Albums ))) », AllMusic (consulté le 29 octobre 2011)
  21. (de) « Album Search: Elton John – Goodbye Yellow Brick Road », Media Control (consulté le 29 octobre 2011)
  22. « RPM Top 100 Albums of 1974 », RPM (consulté le 3 octobre 2011)
  23. « The Official UK Charts Company : ALBUM CHART HISTORY » [archive du ] (consulté le 17 décembre 2007)
  24. « Billboard.com – Year End Charts – Year-end Albums – The Billboard 200 » [archive du ] (consulté le 11 octobre 2007)

Liens externesModifier