Ouvrir le menu principal

Les Gompas, Gönpas, Gumbas ((bo), aussi connu sous le nom de 'ling' (tibétain : དགོན་ པ ་., Wylie : dgon pa), sont des complexes bouddhistes dont l' architecture est celle d'une enceinte fortifiée dans laquelle ont été intégrées une vihara et une université propre à l'enseignement du sadhana du bouddhisme tibétain. Ils sont implantés principalement dans la région historiques du Tibet, et ils ont été développées en Asie notamment en Chine, en Inde, au Népal, au Ladakh et au Bhoutan.

Monastère de Thikse

Sommaire

DescriptionModifier

À l’origine le gompa était un refuge utilisé comme résidence fixe durant la saison des pluies (vassa) par les premiers moines bouddhistes qui, comme la majorité des ascètes de leur temps, pratiquaient l’errance. Le vihara moderne typique comprend une salle de méditation entourée de cellules et abrite un autel portant une représentation du Bouddha. Les détails de conception et d'intérieur varient d'une région à l'autre ; cependant, tous sont organisés autour d'une salle de prière centrale contenant murti ou thangka, des bancs pour que les moines ou les nonnes s'engagent dans la prière ou méditation et logement attaché. Le gömpa ou la lingue peuvent également être accompagnés d'un nombre quelconque de stupas.

 
Phunaka, Bhoutan, 2012

Dans l' architecture dzong du Bhoutan c'est un sous-ensemble de conception traditionnelle. Le dzong (du tibétain རྫོང་, Wylie rDzong) est un type bien individualisé de monastère-forteresse que l'on rencontre dans les anciens et actuels royaumes bouddhistes de l'Himalaya, notamment au Bhoutan, servait autrefois de centre religieux, militaire, administratif et social du district qu'il commandait. Il pouvait abriter une garnison si nécessaire ainsi qu'une armurerie. Il accueillait les structures administratives du district ainsi que les moines. C'était aussi un lieu d'échanges et souvent le site d'un Tshechu, ou d'un festival religieux de la secte Drukpa de l'école Kagyu du bouddhisme tibétain.

EnseignementModifier

 
À l'école du bouddhisme de Rizong Gompa

Gompa également connu sous le nom de ling ((bo)), abrite le plus souvent une école du bouddhisme. c' est une université du bouddhisme tibétain où l'on pratique de la sadhana (en sanskrit IAST ; devanāgarī : साधना )[1] ou parfois sādhanā[2](au féminin) signifie :pratique, cheminement spirituel[3]

  • La sādhanā induit la notion d'effort pour atteindre un objectif et, dans l'usage courant, proche de la notion d'ascèse[4].

Les bouddhistes perpétuent ainsi leur doctrine avec ces institutions de formation ou séminaires reconnus par les autorités, qui délivrent des diplômes dont les titulaires peuvent occuper des fonctions dans la hiérarchie officielle[5].

RéférencesModifier

  1. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet.
  2. Lorsque l'on parle de la maîtrise du yoga.
  3. The A to Z of Hinduism par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 187, (ISBN 8170945216).
  4. Sadhana = effort.
  5. La pensée en Chine aujourd'hui dirigé par Anne Cheng et Jean-Philippe de Tonnac, Gallimard Folio Essais 2007, (ISBN 2070336506).

Voir aussiModifier