Ouvrir le menu principal

Le globicéphale commun ou globicéphale noir (Globicephala melas) est une espèce de globicéphales, des cétacés de la famille des delphinidés.

Sommaire

DescriptionModifier

Fichier audio
Appels de globicéphales noirs.
Les craquements sont dus à l'écholocation.
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Les adultes mesurent de 5 à 6,5 mètres[1] pour un poids qui varie de 1 800 kg pour les femelles à 3 800 kg pour les mâles[1].

Il existe chez cette espèce un dimorphisme sexuel prononcé pour ce qui concerne la taille. Les mâles atteignent 630 cm pour un poids de 1.75 tonnes et les femelles mesurent 550 cm pour un poids moyen de 1 tonne. Les adultes ,d'allure trapue, possèdes une tête globuleuse dépourvue de bec mais avec ce qui s'apparente à des lèvres. La fente buccale est ascendante mais se courbe vers le bas à la commissure, donnant ainsi à l'animal une expression qui pourrait évoquer la sympathie. Chaque demi-mâchoire possède 8 à 13 dents. Les pectorales sont longues (presque un quart de la longueur du corps) et pointues, avec l'age elles forment un coude très net. L'aileron implanté sur la moitié antérieure du corps est relativement mais arqué en arrière[Quoi ?]. Chez les jeunes , il est saillant et triangulaire. La caudale est large et très échancrée. Le pédoncule caudal est aplati latéralement. La coloration en général est foncé e avec une touche de gris et des fois brunâtre. La gorge est ornée dune tache claire en forme d'ancre qui se rétrécit en arrière de la poitrine pour s’élargir dans la zone anale. Derrière les yeux une rayure claire s'étend vers l'aileron, et derrière l'aileron il y a une autre tache claire[2].

Habitat et répartitionModifier

C'est une espèce océanique, mais que l'on peut occasionnellement observer plus près des côtes, notamment dans le golfe de Gascogne (247 observations occasionnelles de 1980 à 2000 rapportées par des agents des douanes, pêcheurs, plaisanciers…) en France[3].

On peut donc l'observer dans les océans du monde mais c'est une variante de ce dernier qu'on retrouve dans le Nord du Pacifique et dans l'Océan Indien : le Globicephala macrorhynchus.

Ce cétacé préfère les eaux froides. Il peut également fréquenter le bassin occidental de la Mer Méditerranée[4].

Le globicéphale noir habite en eaux tempérées et sub-polaires, au nord de 30 degrés de latitude nord et, dans l’hémisphère sud, toutes les eaux tempérées jusqu'au cercle polaire[2].

La forme australe a le statut de sous-espèce[2].

Compte tenu des fréquences des échouages collectifs de cette espèce, on pense qu'à l'origine elle habitait uniquement en haute mer et que par conséquent elle n'est pas trop adaptée pour mener une vie près des côtes, où elle revient parfois[2].


Identification en merModifier

On peut différencier le globicéphale noir des autres cétacés par son aileron particulier, et de son proche parent le globicéphale tropical par ses pectorales plus longues. La coloration du ventre peut aussi distinguer ces deux espèces mais cet aspect échappe à l'observateur car cette différence reste difficile à voir pour ce dernier[2].

Regime alimentaireModifier

Le globicéphale noir chasse quasi uniquement des proies grégaires. Il se nourrit de plusieurs espèces de poissons, mais aime particulièrement les calamars. Il semble avoir un régime alimentaire spécifique en fonction de sa distribution géographique[2].

Mode de vieModifier

Les globicéphales noirs sont des animaux profondément sociaux qui vivent en bandes d'environ une centaine d'individus, qui se rassemblent à l’occasion en très grandes concentrations. Les mâles montrent entre eux une agressivité élevée, ce qui est plutôt inhabituel pour les cétacés. Il semblerait qu'ils conquièrent régulièrement le droit de s'accoupler avec les femelles de groupes familiaux étrangers. Les globicéphales noirs chassent dans les profondeurs superficielle et moyenne et normalement ne plongent pas plus de 10 minutes. Comme beaucoup de cétacés, ils possèdent un registre de sons différents, leur servant pour la géolocalisation et la communication[2].

ReproductionModifier

La durée de gestation est de 14 à 15 mois. Les petits globicéphales noirs mesurent 180 cm à la naissance et son allaités pendant environ 20 mois. Cette longue période de lactation est la raison pour laquelle les femelles ne mettent bas que tous les 3 ans. Les mâles sont sexuellement matures vers 12-20 ans alors que les femelles le sont à 6-10 ans. La longévité est d'environ 50 ans[2].

EffectifsModifier

Les globicéphales noirs sont chassés depuis déjà très longtemps et ont été obligés de compenser leurs pertes parfois élevées [Quoi ?].

L'une des causes majeurs de la mortalité est le matériel des pêche s'empétrent[Quoi ?] les cétacés. Il n'existe aucune estimation des effectifs, On suppose qu'ils se chiffrent à plusieurs centaines de milliers d'individus au niveau mondial[2].

ChasseModifier

Ils sont chassés aux îles Féroé.

Squelette d'un globicéphale commun.
Taille comparée à un homme moyen

A l'origine il s'agit d'une chasse vivrière car les cétacés passant au large des îles féringiennes étaient une source de nourriture pour ses habitants isolés. Elle n’est devenue traditionnelle qu’au milieu du XXe siècle et dans les faits aucun rituel n’est pratiqué lors des Grindadráp.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Steven Weinberg, Découvrir la vie sous-marine : Atlantique, Manche et mer du Nord, [détail des éditions] (ISBN 978-2-7417-0408-9), p. 394
  2. a b c d e f g h et i Guide des mammifères MARINS DU MONDE, delachaux et niestlé, , 284 p., p. 167-168
  3. Globicéphale noir dans le Golfe de Gascogne (GEFMA), Rapport de stage de Virginie Lahaye, juin-août 2001.
  4. « Le globicéphale noir (Globicephala melas, Traill 1809) - Le GREC », sur www.cetaces.org (consulté le 16 mars 2016)

Voir aussiModifier

Références taxinomiquesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :