Giraut de Bornelh

écrivain français
Giraut de Bornelh
Image dans Infobox.
"Girautz de Borneill" (comme il est écrit en haut) dans un recueil de chants du XIIIe siècle.
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Période d'activité
XIIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata

Giraut de Bornelh, né en 1138 et mort en 1215, également écrit Guiraut ou Girautz, et de Borneill ou de Borneyll, ou simplement de Borneil, est un troubadour. Il aurait formalisé, sinon inventé le style poétique « léger » du trobar leu. Il était si célèbre que ses contemporains l'appelaient le « maître des troubadours ».

BiographieModifier

Guiraut est né dans une famille modeste, probablement à Bourney près du village d'Excideuil (Aquitaine). Il fait des études dans une abbaye du Limousin. Il a appartenu à la cour d'Alphonse II d'Aragon. Il a certainement accompagné le comte Ademar V dans les Croisades entre 1188 et 1189. Il a vécu à la cour du roi de Castille Alphonse VIII. Il s'est retiré dans le Limousin en 1192.

L'œuvre de GirautModifier

Il a été classé par Dante comme le second meilleur troubadour (après Arnaut Daniel). Ont seulement survécu quatre de ses mélodies. L'aube[1] Reis glorios (« Bel companho... ») est une des plus connues[2].

RéférencesModifier

  1. Dominique Billy, « Les mutations de l’alba dans la poésie des troubadours », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, no 18,‎ , p. 181–200 (ISSN 2115-6360 et 2273-0893, DOI 10.4000/crm.11699, lire en ligne, consulté le )
  2. « Roi glorieux : une alba courtoise de Guiraut de Bornehl » (consulté le ).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier