Ouvrir le menu principal

Gilbert Fitz Osbern
Biographie
Décès
Évêque de l’Église catholique
Évêque d’Évreux
Autres fonctions
Fonction religieuse
Archidiacre de Lisieux

Gilbert (Gislebertus)[1], surnommé La Grue, est évêque d'Évreux, de 1071 à sa mort en 1112.

FamilleModifier

Il est le fils de Guillaume Fitz Osbern, comte de Breteuil et grand sénéchal de Normandie, et d'Alice de Tosny[1].

BiographieModifier

Gilbert est au début de sa carrière archidiacre et chanoine de la cathédrale de Lisieux. Il est envoyé en mission par Guillaume le Conquérant auprès du pape Alexandre II en 1066, qui apprécie ses qualités[1].

À la mort de Baudouin, il lui succède à l'évêché d'Évreux en 1071 et en sera à la tête pendant quarante-deux ans[1]. Il assiste au concile de Rouen en 1074. Il poursuit la construction de la cathédrale d'Évreux[2] qui est dédicacée en 1077 par l'archevêque de Rouen Jean d'Ivry[3],[4]. Il dédicace la collégiale Notre-Dame de Vernon vers 1072, fondée par Guillaume de Vernon[5]. Il assiste à la dédicace du Bec-Hellouin en octobre 1076 par Lanfranc. En 1078, il enterre Herluin, abbé du Bec et bénit Anselme à la tête de l'abbaye. Il consacre en 1079 Guillaume Bonne-Âme, nouvel archevêque de Rouen et prononce en 1087 l'oraison funèbre lors des funérailles de Guillaume le Conquérant à Saint-Étienne de Caen[1].

Il entretient une correspondance suivie avec Yves de Chartres[6].

Il assiste au concile de Clermont en 1095 puis part en croisade en compagnie de Robert Courteheuse et Odon de Conteville, évêque de Bayeux. En février 1097, il préside les funérailles d'Odon à Palerme, en présence du comte Roger de Sicile[1].

Il meurt le et est enterré dans la cathédrale d'Évreux[1]. Son tombeau est découvert le à gauche du chœur, entre les piliers de la seconde arcade. Le sarcophage constitué d'une auge en pierre et de plaques de pierre pour la refermer avait une longueur d'1,90 m, ce qui explique son surnom de la grue[4].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g Pierre Bouet et François Neveux, Les évêques normands du XIe siècle : Colloque de Cerisy-la-Salle (30 septembre - 3 octobre 1993), Caen, Presses universitaires de Caen, , 330 p. (ISBN 2-84133-021-4), « Les évêques normands de 985 à 1150 », p. 19-35
  2. Annick Gosse-Kischinewski (préf. Éliane Carouge-Deronne), Évreux : la légende des pierres, Évreux, Fromont Glatigny, (ISBN 2-906806-13-7), « La cathédrale », p. 15-51
  3. Richard Allen, « ‘A proud and headstrong man’: John of Ivry, bishop of Avranches and archbishop of Rouen, 1060–79 », Historical Research, vol. 83, no 220 (mai 2010), p. 189-227.
  4. a et b Gosse-Kischinewski et Gatouillat 1997, p. 7-9
  5. Pierre Bauduin (préf. Régine Le Jan), La première Normandie (Xe-XIe siècle) : Sur les frontières de la haute Normandie: identité et construction d'une principauté, Caen, Presses universitaires de Caen, coll. « Bibliothèque du pôle universitaire normand » (réimpr. 2006) (1re éd. 2004), 481 p. (ISBN 978-2-84133-299-1), p. 236
  6. Yves Gallet (préf. Éliane Vergnolle), La cathédrale d'Évreux et l'architecture rayonnante, XIIIe-XIVe siècles, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, , 400 p. (ISBN 9782848674667), p. 20

BibliographieModifier

  • Alphonse Chassant et G.-Er. Sauvage, Histoire des évêques d'Évreux : avec des notes et des armoiries, Imprimerie de L. Tavernier, Évreux, 1846, p. 40-41.
  • Yves Gallet (préf. Éliane Vergnolle), La cathédrale d'Évreux et l'architecture rayonnante, XIIIe-XIVe siècles, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, , 400 p. (ISBN 9782848674667)
  • Annick Gosse-Kischinewski et Françoise Gatouillat (préf. Henri Collard), La cathédrale d'Évreux, Évreux, Les Colporteurs, , 213 p. (ISBN 2-9512216-0-6)