Gisele Marvin

joueuse de hockey sur glace américaine
(Redirigé depuis Gigi Marvin)

Gisele Marvin, dite Gigi Marvin, (née le à Bemidji dans l'État du Minnesota) est une joueuse américaine de hockey sur glace évoluant dans la ligue élite féminine en tant qu'attaquante et défenseure. Elle a remporté trois titres olympiques, deux médailles d'argent aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010 et aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, et une médaille d'or aux Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018. Elle a également représenté les États-Unis dans sept championnats du monde, remportant cinq médailles d'or et deux médailles d'argent.

Gisele Marvin
Description de cette image, également commentée ci-après
Gigi Marvin en 2010.
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance ,
Bemidji, Minnesota, États-Unis
Joueuse
Position Défenseur
ou Attaquant
Tire de la Droit
A joué pour NCAA
Golden Gophers du Minnesota
WWHL
Whitecaps du Minnesota
LCHF
Blades de Boston
LNHF
Pride de Boston
Carrière pro. Depuis

Elle joue pour les Pride de Boston avec qui elle remporte la Coupe Isobel en 2016 et joue auparavant pour les Blades de Boston avec qui elle remporte la Coupe Clarkson en 2013.

BiographieModifier

En clubModifier

Gigi Marvin fréquente le lycée Warroad, inscrivant lors de sa dernière et meilleure année 112 points et 55 buts. Elle est dans le top 5 de l’État du Minnesota grâce à ses trois années avec un total de 196 buts et 229 assistances [1]. En 2005, elle remporte le trophée Miss Hockey du Minnesota qui récompense la meilleure joueuse du Minnesota au niveau lycéen.

Par la suite, elle s'engage dans l'équipe de l'Université du Minnesota, évoluant dans la ligue universitaire de hockey féminin NCAA. Durant ses années avec les Golden Gophers du Minnesota, elle est nommée deux fois parmi les 10 finalistes du Trophée Patty Kazmaier (2008 et 2009). Elle termine sa carrière universitaire sixième pointeuse de l'histoire de l'école avec 195 points (87 buts et 108 aides) [2].

Après l'année olympique 2010, Gigi Marvin rejoint l'équipe des Whitecaps du Minnesota, à l'époque en Ligue féminine de hockey de l'Ouest (WWHL) pour la saison 2010-2011 [3]. À la suite de l'effondrement de la WWHL, Marvin signe avec les Blades de Boston pour la saison suivante, jouant ainsi en Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF). Elle y reste deux ans, remportant la coupe Clarkson en 2013. Il faut noter qu'à partir de 2012, Marvin change de position et est utilisée en tant que défenseure après des années en attaque [4].

Après l'année de préparation olympique et une saison sans contrat, elle signe le avec les Pride de Boston pour la saison inaugurale de la Ligue nationale de hockey féminin (LNHF) [5]. Elle participe au premier match des étoiles de la LNHF en 2016 et joue la finale des séries éliminatoires pour remporter la première coupe Isobel, terminant la saison avec le titre de meilleure défenseure de la LNHF [6]. Après une année de préparation olympique 2017-2018, elle signe à nouveau avec les Pride de Boston en [7].

Elle joue des matchs en 2020 et 2021 avec la Professional Women's Hockey Players Association (PWHPA), organisation ayant pour but de former une ligue professionnelle féminine mais dont la progression a été ralentie par la pandémie de Covid-19 [8],[9].

 
Gigi Marvin en 2017, tir pour l'équipe nationale.

InternationalModifier

Gigi Marvin participe a ses premiers tournois pour l'équipe des États-Unis dès 2006 dans plusieurs compétitions dont la Coupe des quatre nations. Elle joue ses premiers championnats du monde en 2007 et remporte une médaille d'argent[10]. Par la suite, elle participe à chaque édition jusqu'en 2014. Elle est à nouveau sélectionnée pour l'édition 2017.

Marvin participe également aux Jeux olympiques de 2010, de 2014 et de 2018 où l'équipe remporte une médaille d'or olympique après 20 ans de règne canadien.

Vie privéeModifier

Gigi Marvin est la petite-fille de Cal Marvin, entraineur de l'équipe nationale masculine des États-Unis de hockey en 1958 et le directeur général en 1965. Il est membre du Temple de la renommée du hockey américain [11]. Elle est originaire de Warroad, au Minnesota, dans le Comté de Roseau, la même petite ville dont sont originaires les médaillés olympiques Bill Christian, Roger Christian et Dave Christian et le joueur de hockey champion de la Coupe Stanley 2018 T.J Oshie[12].

StatistiquesModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En clubModifier

Statistiques par saison[13]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
2005-2006 Golden Gophers du Minnesota NCAA 41 16 30 46 38
2006-2007 Golden Gophers du Minnesota NCAA 35 18 20 38 42
2007-2008 Golden Gophers du Minnesota NCAA 38 23 31 54 41
2008-2009 Golden Gophers du Minnesota NCAA 38 30 27 57 22
2010-2011 Whitecaps du Minnesota WWHL 17 27 14 41 8
2011-2012 Blades de Boston LCHF 27 11 21 32 24 3 2 3 5 0
2012-2013 Blades de Boston LCHF 15 2 3 5 6 4 1 1 2 8
2015-2016 Pride de Boston LNHF 16 5 9 14 12 4 2 5 7 2
2016-2017 Pride de Boston LNHF 16 4 10 14 8 2 1 1 2 0
2018-2019 Pride de Boston LNHF 15 10 6 16 8 1 0 0 0 0
Totaux NCAA 152 87 108 195 143
Totaux LCHF 42 13 24 37 30 7 3 4 7 8
Totaux LNHF 47 19 25 44 28 7 3 6 9 2

Au niveau internationalModifier

Statistiques par compétition
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultat
2007   États-Unis Championnat du monde 5 2 1 3 8   Médaille d'argent
2008   États-Unis Championnat du monde 5 1 2 3 12   Médaille d'or
2009   États-Unis Championnat du monde 5 2 1 3 4   Médaille d'or
2010   États-Unis Jeux olympiques 5 0 3 3 2   Médaille d'argent
2011   États-Unis Championnat du monde 5 0 3 3 0   Médaille d'or
2012   États-Unis Championnat du monde 5 3 6 9 2   Médaille d'argent
2013   États-Unis Championnat du monde 5 0 4 4 0   Médaille d'or
2014   États-Unis Jeux olympiques 5 0 1 1 2   Médaille d'argent
2017   États-Unis Championnat du monde 5 1 1 2 2   Médaille d'or
2018   États-Unis Jeux olympiques 5 2 1 3 0   Médaille d'or

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Gigi Marvin » (voir la liste des auteurs).