Ouvrir le menu principal

Gibier de potence (film)

film sorti en 1951
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gibier de potence.
Gibier de potence
Réalisation Roger Richebé
Scénario Jean Aurenche
Maurice Blondeau
d'après le roman de
Jean-Louis Curtis
Acteurs principaux
Sociétés de production Films Roger Richebé
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 106 minutes
Sortie 1951

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Gibier de potence est un film français réalisé par Roger Richebé, sorti en 1951.

SynopsisModifier

Marceau Le Guern sort de l'orphelinat où il a passé toute sa jeunesse. Il est un bel homme qui plaît aux femmes, mais lui ne s'attache à aucune d'entre elles. Mme Alice Combe, la quarantaine, propriétaire d'une boutique de vêtement, le remarque et le prend son son aile. Elle l'introduit auprès de femmes seules et fortunées, mais Le Guern, qui a son amour-propre, se lasse vite de ces « conquêtes », qui ne sont pour lui que des coquilles vides. Mme Alice a un ascendant psychologique énorme sur Marceau, dont il essaie désespérément de se séparer. La guerre et la mobilisation viennent l'aider dans cet objectif. Mais dès son retour à la vie civile, la relation malsaine entre les deux être reprend de plus belle. Même si elle ne devient jamais la maîtresse de Marceau, Mme Alice régente sa vie, au grand désespoir de Marceau. L'enfance troublée d'Alice explique certaines choses. Elle emmène son protégé à une invitation en province et le pousse dans les bras d'une jeune femme, Dominique, qui pourrait assurer son avenir matériel. Mais l'amour véritable germe enfin dans le cœur de Marceau qui finit par déclarer son amour à Dominique. Alice se moque ouvertement de Marceau, et dénigre son amour naissant. Le dénouement de cette tumultueuse relation va se révéler tragique pour elle.


Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier