Georg de Habsbourg-Toscane

Archiduc d'Autriche et prince de Toscane
Georg de Habsbourg-Toscane
(de) Georg von Habsburg-Lothringen
Description de cette image, également commentée ci-après
Georg de Habsbourg-Toscane en 1912 par Carl Pietzner.
Biographie
Dynastie Maison de Habsbourg-Lorraine (lignée toscane)
Distinctions Chevalier de la Toison d'or
Nom de naissance Georg Maria Rainer Joseph Peter Hubert Gottfried Eustach Rupert Ignaz, Erzherzog von Österreich, Prinz von Toskana
Naissance
Parsch
Salzbourg
Autriche-Hongrie
Décès (à 46 ans)
Château d'Altshausen
Allemagne
Père Pierre-Ferdinand de Habsbourg-Toscane
Mère Marie-Christine de Bourbon-Siciles
Conjoint Marie-Valérie de Waldbourg à Zeil
Enfants Guntram de Habsbourg-Toscane
Radbot de Habsbourg-Toscane
Marie-Christine de Habsbourg-Toscane
Walburga de Habsbourg-Toscane
Verena de Habsbourg-Toscane
Johannes de Habsbourg-Toscane
Katharina de Habsbourg-Toscane
Agnes de Habsbourg-Toscane
Georg de Habsbourg-Toscane

Description de l'image Armoiries Léopold II Habsbourg Lorraine.svg.

Georg de Habsbourg-Toscane (en allemand : Georg von Habsburg-Lothringen), né à Parsch, près de Salzbourg, Allemagne, le , et mort au château d'Altshausen, Autriche, le , est un archiduc d'Autriche et prince de Toscane.

BiographieModifier

FamilleModifier

 
Gottfried de Habsbourg-Toscane et sa famille vers 1911.

Second fils et troisième des quatre enfants de l'archiduc Pierre-Ferdinand de Habsbourg-Toscane (1874-1948) et de son épouse la princesse Marie-Christine de Bourbon-Siciles (1877-1947), Georg de Habsbourg-Toscane naît à Parsch, près de Salzbourg, le [1].

Par son père, il est le petit-fils de Ferdinand IV (1835-1908), grand-duc de Toscane, tandis que par sa mère, il est un arrière petit-fils de Ferdinand II (1810-1859), roi des Deux-Siciles[2].

Georg de Habsbourg-Toscane a un frère Gottfried (1902-1984), prétendant au trône de Toscane 1948 à 1984, et deux sœurs : Hélène (1903-1924) et Rose-Marie (1906-1983), épouses successives du duc Philippe Albert de Wurtemberg, prétendant au trône de Wurtemberg de 1939 à 1975[1].

Georg et ses frère et sœurs sont élevés à Salzbourg et à Vienne, jusqu'à l'émigration de sa famille à Lucerne à la fin de la Première Guerre mondiale, en 1918.

Mariage et postéritéModifier

Le Georg épouse à Sankt Gilgen, Marie-Valérie comtesse de Waldbourg à Zeil, née au château de Wallsee, le et morte à Salzbourg, le , fille de Georg comte de Waldbourg à Zeil et Trauchbourg (1878-1955) et de l'archiduchesse Élisabeth-Françoise de Habsbourg-Toscane (1892-1930)[1],[3].

Le couple, qui s'installe en Suisse à partir de 1938, a neuf enfants[4],[5] :

  • Guntram de Habsbourg-Toscane (né au château de Weissenberg, Neuhofen an der Krems, district de Linz, Haute-Autriche, le et mort à Wohlen, Suisse, le ) ;
  • Radbot de Habsbourg-Toscane (né à Muri, Suisse le ), directeur d'entreprise, épouse en 1972 Caroline Proust (1952), dont trois enfants ;
  • Marie-Christine de Habsbourg-Toscane (née à Muri le et morte à Wohlen, Suisse, le ) ;
  • Walburga de Habsbourg-Toscane (née à Muri le ), épouse en 1969 Carlos-Edoardo Tasso de Saxe-Coburgo e Bragança (né en 1931), dont huit enfants ;
  • Verena de Habsbourg-Toscane (née à Muri le et morte à Wohlen, Suisse, le ) ;
  • Johannes de Habsbourg-Toscane (né et mort à Muri le ) ;
  • Katharina de Habsbourg-Toscane (née à Muri le ), graphiste, épouse en 1983 Roland Huber (1950), sans postérité ;
  • Agnes de Habsbourg-Toscane (née à Muri le ), éducatrice, épouse en 1976 Peter baron von Fürstenberg (1945), dont trois enfants ;
  • Georg de Habsbourg-Toscane (né posthume au château de Syrgenstein, Argovie, le ), publicitaire, sans alliance.

MortModifier

Georg de Habsbourg-Toscane meurt, à l'âge de 46 ans, au château d'Altshausen, où demeure sa sœur l'archiduchesse Rose-Marie de Habsbourg-Toscane, le . Il est inhumé au cimetière de Sankt Gilgen[6].

HonneurModifier

Georg de Habsbourg-Toscane est[7] :

AscendanceModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c Énache 1999, p. 122.
  2. Parisot 1984, p. 80.
  3. Parisot 1984, p. 79-81.
  4. Parisot 1984, p. 82-87.
  5. Énache 1999, p. 122-123.
  6. Parisot 1984, p. 81.
  7. Parisot 1984, p. 122.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Nicolas Énache, La descendance de Marie-Thérèse de Habsburg, Paris, Éditions L'intermédiaire des chercheurs et curieux, , 795 p. (ISBN 978-2-908003-04-8).  .
  • Jacques Parisot et Nelly Parisot, La descendance de François-Joseph Ier empereur d'Autriche, Besançon, Éditions Christian, , 141 p. (ISBN 978-2-86496-014-0).

Liens externesModifier