Éditions Garnier Frères

maison d'édition française
(Redirigé depuis Garnier-Flammarion)

Logo de la maison d'édition
Ancien logo de la maison Garnier Frères
Repères historiques
Création 1833
Dates clés 1983 (rachat par les Presses de la Cité)

Les éditions Garnier Frères (parfois Garnier et Frères, ou simplement éditions Garnier) étaient une maison d'édition française (1833-1983) et une librairie parisienne.

Leur héritage est réparti depuis la fin du XXe siècle entre trois entités :

  • les éditions Garnier, partie du groupe éditorial Rue des Écoles ;
  • la collection des Classiques Garnier, devenue une maison séparée, dotée d'une librairie au même nom rue de la Sorbonne ;
  • les collections GF (Garnier-Flammarion) (GF-Flammarion, GF-Dossier, GF-Étonnants Classiques, GF-Corpus devenue GF-Corpus/Philosophie et GF-Corpus/Lettres, GF-Philosophie, etc.) au catalogue de Flammarion.

HistoriqueModifier

Garnier Frères au XIXe siècleModifier

En 1833, les frères Auguste et Hippolyte Garnier, rejoints ultérieurement par leur aîné Pierre, puis par leur cadet Baptiste, fondent leur maison d'édition à Paris. Leur librairie est installée dans la galerie d'Orléans sous les arcades du Palais-Royal. Ils rachètent les fonds de Delloye, Dubochet et Salvat, éditeurs des grands écrivains romantiques, puis le fonds classique de la célèbre maison d'édition fondée par André Joseph Panckoucke (1703-1753).

Ils se lient avec Sainte-Beuve, Musset, Gautier, George Sand, Vigny, dont ils éditent certaines œuvres[1].

Ils publient le Dictionnaire national de Louis-Nicolas Bescherelle, d'abord avec Simon Éditeur, puis seuls.

Les fondateursModifier

 
L'éditeur Auguste Garnier par Diogène Maillart.
  • Pierre-Auguste Garnier (1807-1899).
  • Auguste-Désiré Garnier (1812-1887)[2],[3].
  • François-Hippolyte Garnier (ou souvent Hippolyte Garnier) (1815-1911)[4].
  • Baptiste-Louis Garnier (pt) (1823-1893), installé ensuite comme libraire-éditeur fondateur de la Livraria Garnier (pt) à Rio de Janeiro (Brésil), où il est mort[5].

Les Classiques GarnierModifier

En 1893, les éditions Garnier Frères lancent leur célèbre collection à couverture jaune Classiques Garnier à appareil critique et prix modique. Le département Classiques Garnier est racheté en 2008 par les éditions Champion électronique France, devenues en 2009 éditions Classiques Garnier avec comme marque Classiques Garnier Numérique. Sous la direction éditoriale de Claude Blum (d), ils publient simultanément sur supports papier (grand format et format de poche) et numérique l'ensemble de leurs ouvrages.

Les éditions Garnier au XXIe siècleModifier

En 1983, la maison d'édition Garnier Frères est reprise par les Presses de la Cité. Depuis 1998, les éditions Garnier sont un département du groupe indépendant Rue des Écoles[6]. Elles publient des éditions de référence en langue et littérature française comme Le Nouveau Littré (2005-2009). Les éditions Garnier ont également des partenariats, par exemple avec Le Monde (Les Rebelles, 2012 ; Les Petits Guides de la langue française, 2017) ou avec Le Figaro (La Bibliothèque de Jean d'Ormesson, 2009).

Elles publient également en 2019 Le Dico, adapté du Wiktionnaire, en partenariat avec Wikimédia France.

La collection Garnier-Flammarion (GF)Modifier

 
Logo de la collection Garnier-Flammarion.

Jean Garnier et Henri Flammarion décident de créer en 1964 une collection de poche appelée « Garnier-Flammarion ». Cette collection de poche se caractérise par son fonds très varié (philosophie, littérature classique ou contemporaine) et des ouvrages accompagnés d'un appareil critique et de notes explicatives. Cette dernière caractéristique a permis à la collection d'acquérir une certaine notoriété auprès du public lycéen et étudiant[7],[8].

En 1979, la collection « Garnier-Flammarion » devient « GF », cependant la mention « GF-Flammarion » est affichée jusqu'en 2006 sur les couvertures des ouvrages de la collection.

En 1995, Flammarion lance la sous-collection « Étonnants Classiques » pour les plus jeunes[7]. La première version de la couverture de cette collection comporte la mention GF-Flammarion comme sa collection mère. Elle sera remplacé par le logo GF à partir de 2006 en même temps que la collection mère.

Avant le milieu des années 1990, la collection GF n'a pas de modèle unique de couverture, chaque ouvrage comporte une couverture particulière avec une typographie qui lui est propre. C'est vers 1996 que la collection acquiert une charte graphique unique. Chaque ouvrage comporte une image (photo, photomontage, dessin…) cernée par un cadre blanc et entourée d'un marquage dont la couleur varie selon le livre. Le titre de l'auteur et le nom de l'ouvrage sont écrits en Gill Sans par-dessus l'image, en noir ou blanc. Si nécessaire, la mention Édition avec dossier est placée dans une cartouche rouge au-dessus de l'image. La mention de la collection (GF-Flammarion jusqu'en 2006 puis le logo GF rouge) est apposée au bas de l'image.

En 1997, Flammarion lance la collection « GF-Corpus » alors exclusivement consacrée aux thèmes philosophiques. Cette collection a pour vocation de réunir des extraits d'œuvres philosophique concernant un sujet en particulier (le droit, la liberté, le langage…). En 2001, Flammarion scinde la collection « GF-Corpus » en deux branches : « GF-Corpus/Philosophie » (le fonds principal) et « GF-Corpus/Lettres » (pour les concepts de théorie littéraire, comme L'Auteur, Le Tragique, Le Roman, etc.)[9],[10]. La collection s'aligne sur la charte graphique de la collection-mère GF en 2011.

Notes et référencesModifier

  1. Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains : contenant toutes les personnes notables de la France et des pays étrangers, L. Hachette, (lire en ligne).
  2. « FRAN_IR_056952 - Salle des inventaires virtuelle », sur siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le 24 janvier 2021).
  3. « Auguste Garnier — Wikimanche », sur wikimanche.fr (consulté le 24 janvier 2021).
  4. « FRAN_IR_056952 - Salle des inventaires virtuelle », sur siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le 24 janvier 2021).
  5. Laurence Hallewell, O livro no Brasil, São Paulo, Editora da Universidade de São Paulo, , 2e éd. (ISBN 978-85-314-0877-9, OCLC 685310736), p. 295 .
  6. « Librairie Garnier : qui sommes-nous ? », sur editions-garnier.com (consulté le 31 décembre 2020).
  7. a et b GF sur Flammarion.com (cache Archive.org, 2007-01-05).
  8. « Collection GF », sur bibliomonde.com (consulté le 12 juillet 2016).
  9. Marc Escola, « La théorie littéraire en poche » (création de GF-Corpus/Lettres), fabula.org, (cache Archive.org, 2007-08-07).
  10. Marc Escola, « Fiche Marc Escola » (dir. de coll. GF-Corpus/Lettres), fabula.org, (cache Archive.org, 2005-11-25).

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier