Ouvrir le menu principal

Gargan (tramway d'Île-de-France)

gare ferroviaire française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gargan.

Gargan
Image illustrative de l’article Gargan (tramway d'Île-de-France)
Quais de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Les Pavillons-sous-Bois
Adresse Place Oissery Forfry
93320 Les Pavillons-sous-Bois
Coordonnées géographiques 48° 54′ 29″ nord, 2° 31′ 01″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service (T)(4)
Caractéristiques
Ligne(s) Bondy à Aulnay-sous-Bois
Voies 3
Quais 2 (dont un central)
Transit annuel 2 791 800 voyageurs (2014)
Zone 4 (tarification Île-de-France)
Altitude 58 m
Historique
Mise en service
(gare de Gargan)
Fermeture
(pour travaux)
Correspondances
Bus RATP (BUS) RATP 146

Gargan est une gare ferroviaire française de la ligne de Bondy à Aulnay-sous-Bois (dite ligne des Coquetiers), située sur le territoire de la commune des Pavillons-sous-Bois, à la limite de celle de Livry-Gargan, dans le département de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France.

C'est une gare lorsqu'elle est mise en service en 1875 par la Compagnie du chemin de fer de Bondy à Aulnay.

Réaménagée, elle est rouverte en 2006 comme halte voyageurs (dite aussi station) de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les rames tram-trains de la ligne 4 du tramway d'Île-de-France.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à environ 58 mètres d'altitude[1], la gare de « Gargan »[2] est située au point kilométrique (PK) 3,8 de la ligne de Bondy à Aulnay-sous-Bois (dite ligne des Coquetiers), entre les gares des Pavillons-sous-Bois et de Lycée Henri Sellier.

HistoireModifier

La gare de Gargan a été créée en août 1875 lors de la mise en service de la ligne de Bondy à Aulnay-sous-Bois, dite ligne des Coquetiers. La création d'une nouvelle voie nécessite la démolition de la gare originelle et elle est rebâtie en 1915 par la Compagnie de l'Est, avec des installations marchandises (une halle de 60 m2 et deux cours, dont l'une dédiée au négoce du charbon).

 
La seconde gare de Gargan.

La suppression du trafic marchandises et l'augmentation du trafic voyageurs justifient la construction d'une troisième gare en 1980.

La gare a eu un rôle majeur pour l'urbanisation des secteurs avoisinant, notamment sous forme de lotissements gagnés sur l'ancienne forêt de Bondy. Chaque dimanche, la gare de Gargan déversait également les Parisiens, venus chercher la fraîcheur et le dépaysement de la campagne. Elle est reconvertie après la transformation de la ligne des Coquetiers en une ligne de tramway, parcourue par des rames tram-train.

Le tramway Gargan-Livry, exploité de 1890 à 1930, y avait son terminus avec son propre quai d'embarquement, ainsi qu'un parc à coke et une grue-réservoir. La gare de Gargan était également l'un des terminus des tramways électriques exploités par la Compagnie des tramways de l'Est parisien. C'est à partir des années 1950, qu'un marché est établi sur la place de la Gare.

Après sa réouverture en 2006, la gare a été de nouveau réaménagée au cours de l'été 2017 pour la déplacer de 90 mètres vers Bondy[3], pour les besoins du prolongement de la ligne 4 du tramway.

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 2 791 800 voyageurs[4].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte voyageurs ou station SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Elle dispose de trois quais, de 75 mètres de long chacun, pour desservir les voies A, B et C[5]. Elle est équipée d'un abri sur chacun des quais et d'automates pour l'achat et le compostage de titres de transport. C'est une station accessible « en toute autonomie » par les personnes en fauteuil roulant[6].

 
Plaque signalétique indiquant le nom de la gare.

DesserteModifier

La station de Gargan est desservie par des rames tram-trains de la relation Bondy - Aulnay-sous-Bois (ligne T4) à raison d'un tram toutes les 6, 9 ou 15 minutes suivant les horaires[7].

IntermodalitéModifier

La gare est desservie par la ligne 146 du réseau de bus RATP.

Centre d'exploitation de la ligneModifier

Le centre d'exploitation de la ligne T4 est situé à la gare de Gargan dans l'ancien bâtiment voyageurs, utilisé comme tel jusqu'en 2003. Il a été détruit en 2017 et déplacé dans les locaux de la gare de Noisy-le-Sec[8].

 
Ancien bâtiment du centre d'exploitation de la ligne T4, aujourd'hui détruit.

ProjetModifier

Prolongement du tramway T4Modifier

Lors de son conseil du 11 avril 2012, le STIF a décidé que le débranchement en direction de Montfermeil se fera à partir de la station de Gargan. L'enquête publique est prévue fin 2012, pour un démarrage des travaux en 2014 et une mise en service à partir de 2017[9], reportée en 2020.

Tzen 3Modifier

Article détaillé : Ligne 3 du T Zen.

Photos anciennesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Source Google Earth (consulté le 21 novembre 2013)
  2. Gares & Conexions, Réseau ferré de France, Annexe 7.3 liste des gares voyageurs, document de référence du réseau ferré national, horaire de service 2014 (consulté le 21 novembre 2013).
  3. Ville de Livry-Gargan, « Démolition de la gare de Gargan », sur le site Internet de la ville de Livry-Gargan, (consulté le 9 février 2018).
  4. « Fréquentation en gares en 2014 – Gargan », sur SNCF Open Data, traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 14 octobre 2016).
  5. [PDF] SNCF Réseau, Document de référence du Réseau, horaire de service 2018, Annexe B1 du DRG 2018 : Liste des quais avec leurs équipements, p. 45 (consulté le 29 avril 2017).
  6. Site infomobi.com Voyageurs en fauteuil : gares et station accessibles : tramway T4 (consulté le 21 novembre 2013).
  7. SNCF Transilien, Bienvenue sur la ligne T4 : Fiches horaires ligne T4 (consulté le 21 novembre 2013)
  8. La lettre-info du prolongement, juin 2017, page 3.
  9. [PDF] Relevé de décision du conseil du STIF du 11 avril 2012 relatif au débranchement du tramway T4 en direction de Montfermeil, sur www.stif.info, le site du STIF. Consulté le 20 avril 2012.

Voir aussiModifier