Ouvrir le menu principal

Gare de Sarlat

gare ferroviaire française

Sarlat
Image illustrative de l’article Gare de Sarlat
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Sarlat-la-Canéda
Quartier des Pechs
Adresse Rue Lucien Dubois
24200 Sarlat-la-Canéda
Coordonnées géographiques 44° 52′ 37″ nord, 1° 13′ 13″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Nouvelle-Aquitaine
Caractéristiques
Ligne(s) Siorac-en-Périgord à Cazoulès
Condat - Le Lardin à Sarlat
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 3
Altitude 145 m
Historique
Mise en service 2 juillet 1882
Correspondances
Bus Voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Sarlat

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Sarlat

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

(Voir situation sur carte : Dordogne)
Sarlat

La gare de Sarlat est une gare ferroviaire française de la ligne de Siorac-en-Périgord à Cazoulès située à proximité du centre ville de Sarlat-la-Canéda, sous-préfecture du département de la Dordogne en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est mise en service en 1882, par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) du réseau TER Nouvelle-Aquitaine desservie par des trains express régionaux.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 145 mètres d'altitude, la gare de Sarlat est située au point kilométrique (PK) 560,137 de la ligne de Siorac-en-Périgord à Cazoulès, entre les gares de Vézac - Beynac (fermée) et de Carsac. Seule la section de Siorac-en-Périgord à Sarlat via la gare de Saint-Cyprien est en service, la section de Sarlat à Cazoulès est déclassée[1]. Ancienne gare de bifurcation, elle est également l'aboutissement, au PK 560,8, de la ligne de Condat - Le Lardin à Sarlat[1], déclassée en totalité.

Sarlat est donc devenue une gare terminus en impasse de la ligne de Siorac-en-Périgord à Sarlat.

HistoireModifier

La gare de « Sarlat » est mise en service le 2 juillet 1882 par la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Siorac à Sarlat de sa « ligne de Saint-Denis au Buisson avec embranchement sur Gourdon »[2]. Pour sa première année d'exploitation (six mois), la recette de la gare de « Vézac » est de 113 033 francs[3].

Elle est fermée au trafic du fret le 1er février 2005[4].

En 2017, environ six trains par jour partent de Sarlat pour Bordeaux via Bergerac et Libourne. Le trajet dure environ h 45 min et est entièrement assuré par des autorails, le plus souvent des X 72500 ou des B 81500.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à mobilité réduite[5].

DesserteModifier

Sarlat est une gare du réseau TER Nouvelle-Aquitaine, desservie par des trains express régionaux de la relation Bordeaux - Bergerac - Sarlat (ligne 26)[6].

Annonce sonore de la desserte TER Bordeaux-Sarlat.

IntermodalitéModifier

Un parking pour les véhicules y est aménagé[5].

Elle est desservie par des bus urbains du réseau Sarlat bus.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [628] Siorac - Sarlat - Cazoulès (Souillac) », p. 35.
  2. Conseil général de Dordogne, Rapports et délibérations, (lire en ligne), Troisième, chap. II, p. 32-33.
  3. Conseil général de Dordogne, Rapports et délibérations, (lire en ligne), « Chemins de fer », p. 24-26.
  4. Site fret SNCF : la gare de Sarlat.
  5. a et b SNCF, « Services & Gares / Gare Sarlat », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 18 octobre 2014).
  6. SNCF, « ligne 26 Bordeaux-Bergerac-Sarlat 06 juil au 13 déc 2014 » [PDF], sur http://cdn.ter.sncf.com/, (consulté le 18 octobre 2014).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Bordeaux-Saint-Jean
ou Bergerac
Saint-Cyprien TER Nouvelle-Aquitaine Terminus Terminus