Ouvrir le menu principal

Gare de Saint-Georges-de-Commiers

gare ferroviaire française

Saint-Georges-de-Commiers
Image illustrative de l’article Gare de Saint-Georges-de-Commiers
Deux X 73500 repartant de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Saint-Georges-de-Commiers
Adresse Point d'arrêt de St-Georges-de-Commiers
38450 Saint-Georges-de-Commiers
Coordonnées géographiques 45° 02′ 37″ nord, 5° 42′ 08″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Auvergne-Rhône-Alpes
TER PACA
Caractéristiques
Ligne(s) Lyon-Perrache à Marseille-Saint-Charles (via Grenoble)
Ligne de Saint-Georges-de-Commiers à Corps
Voies 1 + voies de service
Quais 1
Transit annuel 8 436 voyageurs (2015)[1]
Altitude 316 m
Historique
Mise en service 11 décembre 1876 (PLM)
24 juillet 1888 (SG-LM)
Correspondances
Autobus 26

Géolocalisation sur la carte : Grenoble-Alpes Métropole

(Voir situation sur carte : Grenoble-Alpes Métropole)
Saint-Georges-de-Commiers

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-Georges-de-Commiers

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Saint-Georges-de-Commiers

La gare de Saint-Georges-de-Commiers est une gare ferroviaire française située sur le territoire de la commune de Saint-Georges-de-Commiers, dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

La gare est située au point kilométrique 149,711[2] de la Ligne de Lyon-Perrache à Marseille-Saint-Charles (via Grenoble).

Elle est d'autre part l'origine de la ligne à voie métrique de Saint-Georges-de-Commiers à la Mure (SG-LM), ouverte en 1888 pour desservir le bassin minier de la Mure, puis reconvertie en chemin de fer touristique. L'exploitation de celui-ci a cessé en 2011, un important éboulement ayant provoqué une interruption de la voie.

Article détaillé : Chemin de fer de la Mure.

L'altitude de la gare est de 316 m.

HistoriqueModifier

  • Le 11 décembre 1876, mise en service de la gare en même temps que la section de ligne de 19 kilomètre entre Grenoble (bifurcation de Veynes) et Vif, par le PLM.
  • En 1878, ouverture complète de la ligne Grenoble - Gap via Veynes, par le PLM.
  • Le 24 juillet 1888, inauguration de la ligne de la Mure ; la « Société du chemin de fer de Saint-Georges à La Mure » (SG-LM) est créée en 1892.
  • En 1906, la ligne SG-LM est électrifiée. La ligne est prolongée de la Mure à Valbonnais en 1926, et atteint Corps en 1932.
  • En 1950, arrêt de la desserte voyageurs sur le SG-LM.
  • En 1988, fin de l'exploitation de la ligne de la Mure pour le transport du charbon.
  • En été 1997, mise en service du « Petit train de la Mure » sous forme d'exploitation touristique.

La gareModifier

C'est un point d'arrêt non géré (PANG), c'est-à-dire que le service est assuré par le personnel des trains.

La gare côté chemin de fer touristique est fermée.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

DesserteModifier

Elle est desservie par les TER Auvergne-Rhône-Alpes/TER PACA de la relation Grenoble - Gap - Briançon [3].

Huit trains dans chaque sens font arrêt à Saint-Georges-de-Commiers en semaine. Trois sont limités à Clelles-Mens ; deux sont prolongés au-delà de Gap jusqu'à Briançon. Les trains pour Gap donnent souvent une bonne correspondance à Veynes pour Laragne, Sisteron, Manosque, Aix-en-Provence et Marseille.

La mise en œuvre du cadencement des relations ferroviaires dans la région Rhône-Alpes a été, sur cette ligne, partielle à partir du 9 décembre 2007, complète depuis le 14 décembre 2008 (voir les horaires de la ligne Grenoble - Gap).

Notes et référencesModifier

  1. « Fréquentation en gares – Saint-Georges-de-Commiers », sur SNCF Open Data, traitement du 10 février 2017 (onglet informations) (consulté le 13 avril 2017).
  2. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-44-0), volume 2, page 184.
  3. Desserte bi-régionale

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Les chemins de fer de montagne français, livre, par Lucien Maurice Vilain, tomes I et II, Presses modernes à Paris, 1964.
  • Chemins de fer des Alpes françaises, livre, par Rudolf W. Butz, Ed. Butz à Zurich, paru en 1978.
  • L'Etoile de Veynes, livre, Presses et éditions ferroviaires, en 2002.
  • Trains des Alpes, trains de montagne, livre, par Isabelle Espinasse et Philippe Morel, Artisans de montagne, Ed. Libris, 2002.
  • Les Chemins de fer du PLM, livre, par Jean-Chaintreau, Jean Cuynat et Georges Mathieu, Éditions La Vie du Rail et La Régordanne, paru en 1993.
  • Le Chemin de fer de La Mure (Saint-Georges-de-Commiers - La Mure - Corps - Gap), livre, par Patrice Bouillin et Daniel Wurmser, Éditions P.Bouillin, paru en 1995.
  • Le Train, revue, avec numéro hors série "Les archives du PLM", tome 1 l'histoire de la Compagnie des origines à 1899, par Jean-Marc Dupuy, paru en 2008.
  • La Vie du Rail, hebdomadaire, plusieurs articles sur la ligne des Alpes et sur Grenoble, de 1955 à 2008.
  • Indicateurs horaires de la SNCF de 1938 à 2005.

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Grenoble Jarrie - Vizille TER Auvergne-Rhône-Alpes Vif Clelles-Mens
Grenoble Jarrie - Vizille TER Auvergne-Rhône-Alpes /
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Vif Veynes - Dévoluy
ou Gap