Ouvrir le menu principal

Gare de Saint-Flour - Chaudes-Aigues

gare française

Saint-Flour - Chaudes-Aigues
Image illustrative de l’article Gare de Saint-Flour - Chaudes-Aigues
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare (2014).
Localisation
Pays France
Commune Saint-Flour
Adresse Place du 24 août 1944
15100 Saint-Flour
Coordonnées géographiques 45° 02′ 05″ nord, 3° 06′ 22″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités et TER Auvergne-Rhône-Alpes
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Béziers à Neussargues,
Beaumont-Loriat à Saint-Flour
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 2 (dont un central)
Transit annuel 20 763 voyageurs (2016)[1]
Altitude 784 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-Flour - Chaudes-Aigues

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Saint-Flour - Chaudes-Aigues

Géolocalisation sur la carte : Cantal

(Voir situation sur carte : Cantal)
Saint-Flour - Chaudes-Aigues

La gare de Saint-Flour - Chaudes-Aigues est une gare ferroviaire française de la ligne de Béziers à Neussargues (dite aussi ligne des Causses), située sur le territoire de la commune de Saint-Flour, dans le département du Cantal en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1888 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne (Midi)

C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par le train Aubrac et par des cars TER Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est également ouverte au service des marchandises.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 784 mètres d'altitude, la gare de Saint-Flour - Chaudes-Aigues est située au point kilométrique (PK) 689,628 de la ligne de Béziers à Neussargues, entre les gares ouvertes de Saint-Chély-d'Apcher et de Neussargues. En direction de Saint-Chély s'intercalent les gares fermées de Bégut, Ruynes-en-Margeride, Garabit, Loubaresse et Arcomie, et vers Neussargues, celles d'Andelat et de Talizat[2].

Ancienne gare de bifurcation elle est l'aboutissement de la ligne de Beaumont-Loriat à Saint-Flour (déclassée en 1954).

HistoireModifier

 
La gare, au début du XXe siècle

La « station de Saint-Flour » est mise en service le par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Saint-Chély à Saint-Flour[3].

Elle était desservie par un train Corail (relation Paris - Béziers) jusqu'en décembre 2007, date de la mise en place de la relation Téoz entre Paris et Clermont. Dès lors, la relation se limite à un aller/retour Clermont - Béziers.

Entre juillet 2010 et décembre 2011, la rame Corail a été remplacée par des automotrices de type Z2, obligeant une correspondance supplémentaire en gare de Neussargues (la ligne n'étant pas électrifiée entre Neussargues et Clermont-Ferrand). Cette « rupture de charge » à Neussargues prit fin avec l'entrée en vigueur du service annuel 2012 où l'Aubrac est désormais assuré en matériel thermique X 73500.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare[4] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert du lundi au vendredi.

La traversée des voies s'effectue par un passage à niveau planchéié (voir photo ci-dessous).

DesserteModifier

La gare de Saint-Flour - Chaudes-Aigues est desservie[4] :

IntermodalitéModifier

Un parking pour les véhicules est aménagé[4]. En renforcement ou remplacement des dessertes ferroviaires, la gare est desservie par des cars TER Auvergne-Rhône-Alpes et TER Occitanie.

Service des marchandisesModifier

Saint-Flour - Chaudes-Aigues est toujours une gare de Fret SNCF[5], même si plus aucun train ne s'y arrête depuis le début des années 2000.

Notes et référencesModifier

  1. « Fréquentation en gares », sur SNCF Open Data, traitement du 29 janvier 2017 (onglet tableau) (consulté le 6 juillet 2018)
  2. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [722/4] Marvejols - Neussargues », p. 87.
  3. Ministre des travaux publics, « Partie non officielle », Journal officiel de la République française, no 137,‎ , p. 2079 (lire en ligne, consulté le 22 janvier 2016)
  4. a b et c Site SNCF TER Auvergne, Informations pratiques sur les gares : Gare de Saint-Flour - Chaudes-Aigues lire (consulté le 2 octobre 2011).
  5. Site Fret SNCF, Saint-Flour - Chaudes-Aigues lire (consulté le 2 octobre 2011).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Béziers Saint-Chély-d'Apcher Intercités Neussargues Clermont-Ferrand