Ouvrir le menu principal

Gare de Montmorillon

gare française

Montmorillon
Image illustrative de l’article Gare de Montmorillon
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Montmorillon
Bourg Lathus
Adresse 130, avenue du Général de Gaulle
86500 Montmorillon
Coordonnées géographiques 46° 25′ 03″ nord, 0° 52′ 25″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Nouvelle-Aquitaine
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Mignaloux-Nouaillé à Bersac
Montmorillon à St-Aigny - Le Blanc
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 2 (dont un central)
Altitude 104 m
Historique
Mise en service
Architecte PO

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Montmorillon

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Montmorillon

Géolocalisation sur la carte : Vienne

(Voir situation sur carte : Vienne)
Montmorillon

La gare de Montmorillon est une gare ferroviaire française, située sur les territoires des communes de Montmorillon et de Saulgé, dans le département de la Vienne en région Nouvelle-Aquitaine. Les lignes de de Mignaloux - Nouaillé à Bersac et de Montmorillon à St-Aigny - Le Blanc en sont à l'origine.

Elle est mise en service en 1867 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) du réseau TER Nouvelle-Aquitaine desservie par des trains régionaux (actuellement ceux de la ligne Poitiers-Limoges).

Situation ferroviaireModifier

Établie à 104 mètres d'altitude, la gare de Montmorillon est située au point kilométrique (PK) 389,898 de la ligne de Mignaloux - Nouaillé à Bersac entre les gares ouvertes de Lussac-les-Châteaux et de Lathus. En direction de Lussac-les-Châteaux, s'intercale la halte fermée de Sillars[1].

Ancienne gare de bifurcation, elle était également l'origine de la ligne de Montmorillon à Saint-Aigny - Le Blanc (déclassée)[1], avant la gare de Journet.

Elle dispose d'un quai latéral et d'un quai central qui sont encadrés par trois voies, ainsi que des voies de service.

HistoireModifier

La gare de Montmorillon est mise en service le par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Poitiers à Limoges. Elle est établie au sud de la ville[2].

En 1885, la Compagnie présente, pour approbation, à l'administration supérieure, un projet d'agrandissement de la gare en prévision de la réception des trains de la ligne de Montmorillon au Blanc[3].

En 1888, fin des travaux d'agrandissement de la gare et de l'éclairage au gaz[4].

En 2015, un projet devant faire de la gare un "pôle multimodal" est mis en avant. Il y prévoit d'ici 1 à 2ans la réfection du parking, l'installation de bornes pour véhicules électriques, d'emplacements pour BUS et TAXI, ainsi qu'une douzaine de consigne pour ranger les vélos. L'objectif étant d'avoir un nouveau projet pour cette gare, fréquentée par environ 120 voyageurs et une quinzaine de trains par jour, et de valoriser l'aspect touristique du territoire montmorillonais.

Services des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert du lundi au vendredi et fermés les samedis dimanches et jours fériés. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER[5].

DessertesModifier

Montmorillon est une gare régionale SNCF du réseau TER Nouvelle-Aquitaine, elle est desservie par des trains TER de la relation Limoges-Benedictins - Poitiers[5].

IntermodalitéModifier

Un parking pour les véhicules y est aménagé et elle est desservie par des autocars[5].

Service des marchandisesModifier

La gare de Montmorillon est ouverte au service du fret[6].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [601-604] (Poitiers) St-Benoit - Le Dorat », p. 28.
  2. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 3 (1864-1870), Palau, , 239 p. (ISBN 2-950-9421-3-X), « 1O.29. Poitiers-Limoges : 23 décembre 1867 », p. 139.
  3. Conseil général de la Vienne, « Chemins de fer : Travaux neufs : ligne de Poitiers à Saint-Sulpice », Rapports et délibérations,‎ , p. 41 (lire en ligne, consulté le 25 août 2016).
  4. Conseil général de la Vienne, « Chemins de fer : Travaux neufs et de l'entretien, Travaux neufs et de grosses réparations : Gare de Montmorillon », Rapports et délibérations,‎ , p. 41 (lire en ligne, consulté le 22 août 2016).
  5. a b et c « Services & Gares / Gare Montmorillon », sur SNCF TER Poitou-Charentes (consulté le 22 août 2016).
  6. Site Fret SNCF : la gare de Montmorillon.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier



Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Poitiers Lussac-les-Châteaux TER Nouvelle-Aquitaine Lathus
ou Le Dorat
Limoges-Bénédictins
ou Le Dorat