Ouvrir le menu principal

Gare de Carcassonne

gare ferroviaire française

Carcassonne
Image illustrative de l’article Gare de Carcassonne
La façade, vue du pont Marengo.
Localisation
Pays France
Commune Carcassonne
Adresse 1 boulevard du Maréchal-Joffre
11000 Carcassonne
Coordonnées géographiques 43° 13′ 05″ nord, 2° 21′ 07″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
Intercités de nuit
Intercités
TER Occitanie
Fret
Caractéristiques
Ligne(s) Bordeaux-Saint-Jean à Sète-Ville
Carcassonne à Rivesaltes
Voies 6 (+ voies de service)
Quais 3
Transit annuel 839 733 voyageurs (2014)
Altitude 111 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Carcassonne

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Carcassonne

Géolocalisation sur la carte : Aude

(Voir situation sur carte : Aude)
Carcassonne

La gare de Carcassonne est une gare ferroviaire française des lignes de Bordeaux-Saint-Jean à Sète-Ville et de Carcassonne à Rivesaltes. Elle est située à proximité du centre-ville de Carcassonne, dans le département de l'Aude, en région Occitanie.

Elle est mise en service en 1857 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par le TGV, des trains de grandes lignes et des trains régionaux du réseau TER Occitanie.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 111 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de Carcassonne est située au point kilométrique (PK) 347,282 de la ligne de Bordeaux-Saint-Jean à Sète-Ville, entre les gares ouvertes aux voyageurs de Bram et de Lézignan-Corbières. Elle est l'origine de la ligne de Carcassonne à Rivesaltes, dont seule la portion entre les gares de Carcassonne et Quillan est utilisée par des trains TER Languedoc-Roussillon), la section de La Pradelle à Rivesaltes étant utilisée pour le trafic des marchandises.

 
Intérieur de la gare.

HistoireModifier

La gare est située au nord du centre-ville près du port et des berges du canal du Midi. Elle a été construite en 1857 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne. L'architecture du bâtiment voyageurs est classique avec un corps de bâtiment encadré par deux ailes en retrait et une horloge en fronton sans étage.

Elle devient gare de bifurcation, lorsque la Compagnie du Midi, concessionnaire du chemin de fer de Carcassonne à Quillan[1], met en service le tronçon de Carcassonne à Limoux le 15 juillet 1876[2], prolongé jusqu'à Quillan le 1er juillet 1878[2].

Le hall de la gare est décoré d'une peinture (8 m x 3 m), installée en 1995, du peintre Jean Camberoque (1917-2001) représentant les terroirs de l'Aude. Le buffet de la gare abrite une fresque murale, réalisée en 1996, représentant l'acteur de cinéma Philippe Noiret (qui résidait près de Carcassonne) attendant le train sur un quai de la gare.

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare était de 839 733 voyageurs[3].

Service des voyageursModifier

 
TER en gare.

AccueilModifier

Gare de la SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets (ouverts du lundi au vendredi, et fermés les week-ends et jours fériés). C'est une gare Accès Plus, disposant d'aménagements et services pour les personnes à la mobilité réduite[4].

DesserteModifier

Carcassonne est desservie par des trains joignant l'ex-Midi-Pyrénées à l'arc languedocien, dont : les TGV intersecteurs issus de Barcelone-Sants, Lyon-Perrache, Lyon-Part-Dieu et à destination de Toulouse-Matabiau ; les trains Intercités reliant Bordeaux à Marseille ; les nombreux TER Occitanie issus et à destination de Toulouse, Narbonne, Marseille, Cerbère, Perpignan, Limoux, Quillan et d'autres. La desserte de la gare est aussi assurée par les trains Intercités de nuit de la relation Paris-Austerlitz – Cerbère / Portbou.

IntermodalitéModifier

Un parking pour les véhicules y est aménagé[4].

Services des marchandisesModifier

Carcassonne est ouverte au service des marchandises.

Notes et référencesModifier

  1. France, Bulletin des lois de la République franc̜aise, Imprimerie nationale, 1864, p. 408 intégral (consulté le 21 septembre 2011).
  2. a et b Guillaume Pourageaux, article Rail Passion no 97, 2005, p. 76
  3. « Fréquentation en gares en 2014 – Carcassonne », sur SNCF Open Data, traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 3 novembre 2016).
  4. a et b Site SNCF TER Occitanie, « Gare Carcassonne » (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Guillaume Pourageaux, « Carcassonne - Quillan - Riversaltes : la double destinée d'une ligne à voie unique », Rail Passion, no 97,‎ , p. 76-77 et 80-82 (lire en ligne).

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Barcelone-Sants Perpignan TGV Toulouse-Matabiau Toulouse-Matabiau
Lyon-Part-Dieu
ou Lyon-Perrache
Narbonne TGV Toulouse-Matabiau Toulouse-Matabiau
Portbou
ou Cerbère
Lézignan-Corbières Intercités de nuit
(week-ends et vacances)
Castelnaudary Paris-Austerlitz
Marseille-Saint-Charles
ou Nîmes
Narbonne Intercités Toulouse-Matabiau Toulouse-Matabiau
ou Bordeaux-Saint-Jean
Avignon-Centre
ou Nîmes
ou Narbonne
Narbonne TER Occitanie Terminus
ou Castelnaudary
Terminus
ou Castelnaudary
ou Toulouse-Matabiau
Terminus
ou Narbonne
Terminus
ou Lézignan-Corbières
TER Occitanie Terminus
ou Bram
Terminus
ou Castelnaudary
ou Toulouse-Matabiau
Narbonne
ou Perpignan
Lézignan-Corbières TER Occitanie Bram Toulouse-Matabiau
Terminus Terminus TER Occitanie Couffoulens - Leuc Limoux
ou Quillan