Gaetano Maria Schiassi

compositeur italien

Gaetano Maria Schiassi (BologneLisbonne1754) est un compositeur et violoniste italien.

Gaetano Maria Schiassi
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Mouvement
Instrument
Genres artistiques

BiographieModifier

Gaetano Maria Schiassi reçoit sa formation musicale à l'Accademia Filarmonica de Bologne, où en 1719, il en devient membre en tant que suonatore. Il travaille pour diverses cours d'Italie, notamment le duc Alderano I Cybo-Malaspina[1], et à la cour du Landgrave de Hesse-Darmstadt, avant de s'installer à Lisbonne en 1734. À la Chapelle royale, il participe à la fondation d'une maison d'Opéra, la « Academia da Trindade ». De Lisbonne entre 1735 et 1753, il correspond avec Padre Giovanni Battista Martini, où Schiassi décrit ses activités de compositeur, professeur et chanteur[2].

ŒuvreModifier

 
Page de titre du livret d’Arminio d'Antonio Salvi, musique de Gaetano Maria Schiassi, donné au théâtre du Palazzo Guasco (Alessandria 1733).

Schiassi compose une dizaine d'opéras, souvent dans un style pastoral, semblable à un autre musicien originaire de Bologne, Giacomo Antonio Perti. Quatre oratorios sur des livrets de Métastase sont également de sa plume : La passione di Gesù Cristo, Giuseppe riconosciuto, Gioas re di Giuda et Il sacrificio d’Isaac. Sont imprimés une collection de 12 Sonates pour violon et basse continue (Bologne, Silvani 1724), 10 « Trattenimenti musicali per camera » pour violon et basse continue (Bologne 1724), 12 Concertos pour violon (Amsterdam, Le Cène 1737)[3]. D'autres œuvres, dont quelques ouvertures et sinfonias sont conservées en manuscrits. Sa Symphonie de Noël a 4, « Sinfonia pastorale per il santissimo natale di nostro Jesu » a été enregistrée à plusieurs reprises.

Notes et référencesModifier

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Gaetano Maria Schiassi » (voir la liste des auteurs).
  1. Honegger 1979, p. 996.
  2. Grove 2001.
  3. (en) Simon McVeigh, Jehoash Hirshberg, The Italian solo de concerto, 1700-1760: rhetorical strategies and style history Boydell Press, Rochester, NY 2004, (ISBN 1-84383-092-2).

BibliographieModifier

Liens externesModifier