GL events

entreprise française d'événementiel
(Redirigé depuis GL Events)

GL events
Création 1978
Fondateurs Olivier Ginon (d) et Olivier Roux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Lyon
Drapeau de France France
Direction Olivier Ginon
Directeurs Olivier Ginon (d)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Sociétaires voir tableau détaillé
Effectif 4 506 (2018)
SIREN 351571757[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
TVA européenne FR42351571757[2],[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.gl-events.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Capitalisation 628 millions en janvier 2020
Chiffre d'affaires 1 041 millions d'euros en 2018 (consolidé)
Résultat net 42,2 millions d'euros en 2018 (consolidé)[4]

GL events est une entreprise spécialisée dans l’événementiel fondée par Olivier Ginon et Olivier Roux. Elle est aujourd'hui dirigée par Olivier Ginon.

Son siège social se situait à Brignais dans le Rhône et depuis 2014 dans le quartier lyonnais de La Confluence.

Elle est l'actionnaire majoritaire du Lyon olympique universitaire.

HistoriqueModifier

Une filière très frappée par la crise sanitaireModifier

En 2020, les activités de l'entreprise sont très fortement impactées par la pandémie de Covid-19 avec un résultat opérationnel en perte de 43 millions d’euros sur le premier semestre 2020[5].

ActivitésModifier

  • Ingénierie et logistique événementielle.
  • Gestion d'espaces événementiels.

ControversesModifier

GL Events est connu pour avoir accordé des remises jusqu'à 100 % pour des montants de 15 000 et 9 000 euros pour le candidat Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle de 2017, selon des informations de Mediapart[6],[7]. Ces remises seront jugées « acceptables » par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP)[8],[9],[10].

En 2020, les activités de l'entreprise sont très fortement impactées par la pandémie de Covid-19 avec un résultat opérationnel en perte de 43 millions d’euros sur le premier semestre 2020[11]. La gouvernance de l'entreprise est également remise en cause durant cette période avec un management jugé « omnipotent et omniscient, obnubilé par le pouvoir et le contrôle, au comportement humain et aux méthodes managériales qui peuvent être ingrats, méprisants, brutaux, humiliants, inhibiteurs »[12].

ActionnairesModifier

Nom %
Polygone 50,0%
Sofina (Private Equity) 12,4%
Norges Bank Investment Management 1,25%
The hetl Funds 1,24%
Dimensional Fund Advisors 1,18%
The Vanguard Group 1,07%
GL events (autocontrôle) 1,04%
BFT Investment Managers 0,82%
Portzamparc Gestion 0,74%
Natixis Investment Managers International 0,67%

Mise à jour février 2019[13].

Notes et référencesModifier

  1. « Gouvernement d'entreprise - GL events » (consulté le 25 juin 2018)
  2. a et b « Informations légales - GL events » (consulté le 25 juin 2018)
  3. « https://amadeus.bvdinfo.com/version-2019829/ » (consulté le 4 septembre 2019)
  4. https://www.zonebourse.com/GL-EVENTS-5696/fondamentaux/
  5. « Exercice très compliqué pour GL Events », sur BOURSE, (consulté le 20 septembre 2020)
  6. Antton Rouget, « Campagne de Macron: les cadeaux du «roi de l’événementiel» », Mediapart,‎ (lire en ligne)
  7. Antton Rouget, « Un directeur de GL Events a pris part à la campagne de Macron », Mediapart,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018)
  8. [PDF] Communiqué de presse de la CNCCFP,
  9. « Campagne d'Emmanuel Macron : les remises accordées par des prestataires jugées «acceptables» », sur cnews.fr,
  10. Comptes de campagne de Macron : les remises des fournisseurs étaient « acceptables », pas « illicites », Le Monde,
  11. « Exercice très compliqué pour GL Events », sur BOURSE, (consulté le 20 septembre 2020)
  12. Denis Lafay, « GL Events : Olivier Ginon est-il l’homme de la situation ? », sur La Tribune, (consulté le 20 septembre 2020)
  13. zone bourse - consultation du site le 26 mars 2019 à 17h13

Liens externesModifier