Comté de Ravensberg

comté du Saint-Empire

Comté de Ravensberg
(de) Grafschaft Ravensberg

11401807

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Le comté de Ravensberg au sein du Cercle du Bas-Rhin-Westphalie (1560).
Informations générales
Statut Comté
- État du Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire (1140–1806)
- Territoire du Flag of Brandenburg (1660–1750).svg Brandebourg-Prusse (1618–1701) et du Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse (1701–1807)
Capitale Bielefeld
Langue(s) bas allemand, bas saxon
Religion catholicisme, protestantisme à partir du XVIe siècle
Monnaie florin

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le comté de Ravensberg était un État du Saint-Empire romain, fondé vers l'an 1140 dans la région de Westphalie en Saxe. Le siège ancestral des comtes était à Bielefeld.

Le comté de Ravensberg (en vert) dans le cercle du Bas-Rhin-Westphalie.

À la suite de l'extinction de la lignée en 1346, il était régi en union personnelle par les comtes et ducs de Berg, les ducs de Juliers-Berg dès 1437, et fut intégré aux duchés unis de Juliers-Clèves-Berg en 1521. Administré par l'État de Brandebourg-Prusse à partir de 1614, il s'est associé à la principauté de Minden en 1719.

Avec l'effondrement du Saint-Empire, le comté devint une partie du royaume de Westphalie créé en 1807. Par la décision du congrès de Vienne en 1815, son territoire passa au district de Minden au sein de la province de Westphalie.

TerritoireModifier

Le comté était borné par la principauté épiscopale de Minden, le comté de Lippe, le comté de Rietberg, le bailliage de Reckenberg, la seigneurie de Rheda, la principauté épiscopale de Münster et la principauté épiscopale d'Osnabrück.

Ainsi délimité, le comté recouvrait les communes suivantes, toutes situées dans le district de Detmold :

HistoriqueModifier

Le comté sous le règne de la maison de Kalvelage (jusqu'à 1346)Modifier

Les comtes de Kalvelage ou Calvelage, mentionnés pour la première fois en 1082, s'installent au château de Ravensberg (de) près de Borgholzhausen vers 1100. Les comtes détiennent le comté comme fief du duché de Saxe depuis le milieu du XIIe siècle. À partir de 1140, ils se font appeler comte de Ravensberg dont on peut considérer la date de création. Ils achètent des marchandises autour de Vechta, Bielefeld, Herford et Halle/Westfalen. Probablement vers 1180, le comté optient l'Immédiateté impériale. Le , Jutta van Ravensberg vend la marchandise à Vechta et dans l'Emsland (voir : Nedersticht (Münster)), à la Principauté épiscopale de Münster. En 1346, la maison comtale s'éteint avec le comte Bernard de Ravensberg (nl).

Le comté sous le règne de la maison de Juliers (1346-1511)Modifier

La transition vers la dynastie suivante passe par Marguerite de Ravensberg, la fille du comte Othon IV de Ravensberg (nl) et de Marguerite de Berg. Par son père, elle est héritière du comté de Ravensberg et par sa mère du comté de Berg, territoire le plus important des deux. Elle est mariée à Gérard de Juliers, fils du duc Guillaume de Juliers. Cette Marguerite est souveraine de Berg et Ravensberg et son fils Guillaume lui succède en 1361. Guillaume est élevé au rang de duc de Berg en 1380. Après sa mort en 1408, le duché de Berg et le comté de Ravensberg sont à nouveau séparés car ses deux fils se partagent la propriété : Adolphe devient duc de Berg et Guillaume (nl) devient comte de Ravensberg. En 1409, l'ambt d'Enger est donné à Lippe (nl) en gage.

Le fils de Guillaume, Gérard, ne lui succède pas en 1428, car le comté appartient à son frère Adolphe. Comme Adolphe est également duc de Juliers depuis 1423, les terres de Juliers, Berg et Ravensberg sont réunies dans une seule main. Après la mort de son oncle Adolphe, Gérard devient alors duc. La maison de Juliers s'éteint en 1511 avec le duc Guillaume, fils de Gérard.

Lors de la création des Cercles impériaux à la Diète d'Augsbourg en 1500, sous le règne de l'empereur Maximilien Ier de Habsbourg, le comté faisait partie du Cercle du Bas-Rhin-Westphalie.

Le comté sous le règne de la maison de La Marck (1511-1609)Modifier

Parce que Maria de Juliers, la fille de Guillaume II, est mariée à Jean III, duc de Clèves et comte de La Marck, cinq principautés sont désormais unies : les duchés de Berg, de Juliers et de Clèves ainsi que les comtés de La Marck et de Ravensberg. Un mariage avec une fille, Anne de Clèves de cette importante famille est donc politiquement important pour le roi Henri VIII. La ville de Herford est unie au comté en 1547, après la Réforme dans le Stift Herford. En 1609, la dynastie s'éteint avec le duc Jean Guillaume.

La guerre de succession de Juliers-Clèves (1609-1614)Modifier

A la veille de la Guerre de Trente Ans, se déroule la guerre de succession de Juliers-Clèves, dans laquelle la composante religieuse joue un rôle important. En 1614, le traité de Xanten a empêché une guerre. Le duché de Clèves et les comtés de La Marck et de Ravensberg appartiennent à l'électeur de Brandebourg et les duchés de Berg et de Juliers au comte palatin de Neubourg. Ce dernier était devenu catholique, juste à temps pour obtenir des appuis contre l'électeur protestant de Brandebourg.

Le comté sous le règne de la maison de Hohenzollern (1614-1807)Modifier

Le comté est un avant-poste de l'électorat de Brandebourg, mais cela s'améliore lorsque le prince-évêché de Minden voisin est accordé à Brandebourg par la paix de Westphalie en 1648. Le comté de Ravensberg et la Principauté de Minden sont administrativement liés en 1719, faisant perdre à Bielefeld, la capitale historique de Ravenberg, sa fonction à mesure que l'administration s'installe à Minden et devient alors l'unité administrative de Minden-Ravensberg.

Le comté après 1807Modifier

Après les défaites prussiennes de 1806 et 1807, la Prusse a dû céder tous ses territoires à l'ouest de l'Elbe avec le traité de Tilsit en 1807. Ravensberg est alors rattaché au Royaume de Westphalie. En 1810, une partie du comté revient à l'Empire. Après les défaites napoléoniennes de 1812 et 1813, le Comté est rattaché au Royaume de Prusse par le Congrès de Vienne en 1815.

HéraldiqueModifier

AdministrationModifier

L'union personnelle avec les duchés de Berg et de Juliers en 1437 a entraîné la perte définitve de l'immédiateté impériale du comté. Après l'acquisition de Ravensberg par l'État de Brandebourg-Prusse, les souverains de la maison de Hohenzollern ont demandé le rétablissement du siège à la Diète d'Empire ; néanmoins, la procédure devant la Chambre impériale n'a pas été conclue.

 
L'organisation territoriale du comté (1801).

Le comté comprenait :

Comtes de RavensbergModifier

Maison de Calvelage-RavensbergModifier

  • Jusqu'à 1144 Hermann I
  • c. 1140 – c. 1170 Otto I
  • c. 1160 – c. 1180 Heinrich
  • c. 1175 – c. 1220 Hermann II
  • c. 1220 – 1244 Otto II
  • c. 1220 – 1249 Ludwig
  • 1249–1306 Othon III (en)
  • 1306–1328 Othon IV (en)
  • 1328–1346 Bernard

Maison de JuliersModifier

  • 1348–1395 en union personnelle union avec Berg, à partir de 1437 avec Juliers-Berg

Maison de La Marck, ducsModifier

  • à partir de 1521 une partie du duché uni de Juliers-Clèves-Berg

Maison de HohenzollernModifier

  • à partir de 1614 Margraves de Brandenburg et les rois de Prusse
  • 1614–1619 John Sigismund de Hohenzollern
  • 1619–1640 George William, fils
  • 1640–1688 Frederick William I, fils
  • 1688–1713 Frederick I, fils, roi de Prusse à partir de 1701
  • 1713–1740 Frederick William I, fils, roi de Prusse
  • 1740–1786 Frederick II, fils, roi de Prusse à partir de 1772
  • 1786–1797 Frederick William II, neveu, roi de Prusse
  • 1797–1807 Frederick William III, roi de Prusse

rattaché à la France par le Traité de Tilsit de 1807, incorporé dans le royaume de Westphalie

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier