Marie-Thérèse Paquin

professeur et pianiste québécoise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paquin.
Marie-Thérèse Paquin
Music. Marie Therese Paquin BAnQ P48S1P12223.jpg
Marie-Thérèse Paquin jouant sur un piano à queue dans sa résidence de Montréal, en janvier 1945.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Distinctions

Marie-Thérèse Paquin ou Marie-Thérèse Vintrin-Paquin est une professeur et pianiste québécoise née à Montréal le , décédée dans la même ville le .

BiographieModifier

Marie-Thérèse Paquin commence ses études de piano dès l'âge de cinq ans avec comme professeur Mélina Bourque[1]. Deux ans plus tard, elle étudie sous la direction de Mme McNamara[1]. Elle se donne en concert pour la première fois en 1914 à l'âge de neuf ans[1]. Durant sa jeunesse, elle fréquente le conservatoire de LaSalle où elle suit des cours de dictions et, à quinze ans, elle étudie les langues à l'Université de Montréal[2]. Elle maîtrise alors le français, l'anglais, l'allemand, l'italien et l'espagnol[1]. Elle poursuit ensuite ses études en Europe, à Bruxelles, Vienne et Londres[3].

Elle a fait une brillante carrière de pianiste comme membre d'un quatuor pendant vingt ans[4].

En 1936, elle devient la première femme pianiste de l'Orchestre symphonique de Montréal, poste qu'elle occupe jusqu'en 1964[3]. En 1950, elle devient professeur au Conservatoire de musique de Montréal[3]. En 1972, elle est mise à pied et est embauchée de nouveau en 1980, Marie-Thérèse Paquin a alors 80 ans[3]. En 1971, elle commence à enseigner au Banff School of Fine Arts[5]. Accompagnatrice et répétitrice spécialisée dans l'art lyrique, elle accueille de jeunes chanteurs dans son studio d'opéra chez elle, à Montréal, rue de Lorimier, le Studio d'opéra MTP[5],[6]. Cet intérêt pour l'opéra l'amène a traduire des livrets d'opéra en français et en anglais publiés aux Presses de l'Université de Montréal[3].

Marie-Thérèse Paquin a joué sous la direction des plus grands noms dont Pierre Monteux, Charles Munch, Igor Stravinsky, Wilfrid Pelletier, J.J. Gagnier (en), Jean-Marie Beaudet et Jean Deslauriers[3].

TraductionsModifier

HonneursModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Soeur Valentine et al., Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, Mont-Sainte-Anne, Lachine, , 299 p. (lire en ligne)
  2. Carol Bergeron, « Marie-Thérèse Paquin, musicienne », Le Devoir,‎ , p. 24-25 (lire en ligne)
  3. a b c d e et f Jacques Benoit, « Marie-Thérèse Paquin, première femme pianiste de l'orchestre symphonique de Montréal », La Presse,‎ , C1 (lire en ligne)
  4. « Marie-Thérèse Vintrin-Paquin (1905 – 1997) », Ordre national du Québec,
  5. a et b « Remise du prix Calixa-Lavallée à Marie-Thérèse Paquin », La Presse,‎ , A14 (lire en ligne)
  6. Claude Gingras, « Décès de Marie-Thérèse Paquin », La Presse,‎ , B10 (lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier