Gérard Nahon

historien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nahon.

Gérard Nahon, né le dans le 11e arrondissement de Paris et mort le à La Verrière[1],[2], est un historien français.

Spécialiste de l'histoire juive, il a notamment été directeur d'études à l'École pratique des hautes études de Paris et directeur de l'unité propre de recherche Nouvelle Gallia judaica du CNRS.

BiographieModifier

Gérard Nahon est né à Paris le 19 janvier 1931, dans une famille juive originaire d'Algérie qui arrive en France dans les années 1920[3].

Il se réfugie à Pau durant la Seconde Guerre mondiale.

CarrièreModifier

Diplômé d'hébreu moderne (1953) à l'INALCO, licencié ès lettres-philosophie (1954), docteur en histoire de l'université Paris-Nanterre (1969) et diplômé de l'École pratique des hautes études (EPHE) (1976), éducateur à l'Œuvre de secours aux enfants, Gérard Nahon a enseigné l'histoire et la géographie dans le secondaire, de 1955 à 1965 (entre autres au Lycée Maimonide et au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine), avant d'entamer une carrière universitaire marquée par de nombreuses affectations : directeur d'études à l'(EPHE, section des sciences religieuses, « judaïsme médiéval et moderne » (1977-2000). Il est aussi conférencier au Séminaire israélite de France de 1972 à 2000, professeur associé au Centre universitaire d'études du judaïsme de l'université libre de Bruxelles (1972-1996) et chargé de cours à l'université d'Aix-Marseille à Aix-en-Provence de 1900 à 1996.

Gérard Nahon fait également carrière au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) où il est attaché puis chargé de recherches (1965-1978). Il y dirige l'UPR 208 « Nouvelle Gallia Judaica » (1981-1992) consacrée à l'histoire des Juifs de France. Il est aussi secrétaire (1965) puis directeur (avec Charles Touati) de la Revue des études juives de 1980 à 1997 et directeur (avec Charles Touati et Simon Claude Mimouni) de la « Collection de la Revue des études juives » [4],[5],[6]. De 1997 à 2000, il est directeur d'études à l'École pratique des hautes études de Paris, à la tête de la section des sciences religieuses « judaïsme médiéval et moderne »[7].

TravauxModifier

Gérard Nahon est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur l'histoire des Juifs et plus particulièrement des Juifs en France, les « Nations » juives portugaises d'Occident (XVIe-XVIIIe siècles) comme en atteste sa très riche bibliographie (1955-2010)[8]. Il a en outre collaboré à l'Encyclopædia Universalis.

DistinctionsModifier

PrixModifier

  • Deuxième médaille du Concours des antiquités de la France, Académie des inscriptions et belles-lettres (1987), pour son ouvrage Inscriptions hébraïques et juives de France médiévale
  • Médaille d'or, Société académique arts-sciences-lettres, Paris (1992)
  • Prix Jérusalem du Patrimoine d'Israël (1995)
  • Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux, médaille pour le volume Juifs et judaïsme à Bordeaux, éd. Mollat (2003)
  • Prix de la mémoire, Mémoire des familles des convois de Bordeaux (2004 et 2005)
  • Prix Eduard Feliu de l'Institut d'Estudis Món Juïc (2010)

DécorationsModifier

OuvragesModifier

  • Gérard Nahon, Les Hébreux, Seuil, (ASIN B003X21CJA)
  • Gérard Nahon, Inscriptions hébraïques et juives de France médiévale, Commission Française des Archives Juives, (ISBN 9782905248077)
  • Gérard Nahon, Métropoles et périphéries séfarades d'Occident : Kairouan, Amsterdam, Bayonne, Bordeaux, Jérusalem, Cerf, (ISBN 9782204045971)
  • Gérard Nahon, La Terre sainte au temps des kabbalistes: 1492-1592, A. Michel, (ISBN 9782226095466)
  • Gilbert Dahan, Gérard Nahon et Elie Nicolas, Rashi et la culture juive en France du nord au Moyen Âge, Peeters, (ISBN 9789068319217)
  • Gérard Nahon, Juifs et judaïsme à Bordeaux, Mollat, (ISBN 9782909351773)
  • Céline Balasse et Gérard Nahon, 1306, l'expulsion des juifs du royaume de France, De Boeck, (ISBN 9782804159566)

Notes et référencesModifier

  1. « Décès de l'historien du judaïsme Gérard Nahon », sur Actualité juive, (consulté le 19 février 2018)
  2. Lieux de naissance et décès trouvés dans la base MatchId des fichiers de décès en ligne du Ministère de l'Intérieur avec les données INSEE (consultation 4 janvier 2020)
  3. (en)Shalom Berger. Obituary. Prof. Gérard Nahon. h-net.org.Tuesday, February 20, 2018.
  4. Voir sa biographie in L'écriture de l'histoire juive, Mélanges en l'honneur de Gérard Nahon, sous la direction de Danièle Iancu-Agou et Carol Iancu, Collection de la Revue des études juives 46, Paris-Louvain, Peeters, 2012 (ISBN 978-90-429-2524-3)
  5. L'écriture de l'histoire juive - Mélanges en l'honneur de Gérard Nahon Voir présentation en ligne
  6. Gérard Nahon : Parcours, maîtres, œuvres
  7. David Munk, « Disparition de l'historien du judaïsme Gérard Nahon », sur Actualité juive,
  8. Bibliographie de Gérard Nahon
  9. Décret du 13 juillet 2015

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Carol Iancu (en) et Danièle Iancu (dir.), L'Écriture de l'histoire juive : mélanges en l'honneur de Gérard Nahon, Paris, Peeters, coll. « Collection des Revue des études juives » (no 46), , XLIII + 68 p. (ISBN 978-90-429-2524-3).

Liens externesModifier