Générateur de son

type de circuit intégré

Un générateur de son est un circuit intégré dont le but est de recréer un son programmé en mémoire (voir Chiptune). Le signal de ce son peut être numérique, analogique, ou en signal mixte. Ce composant électronique contient une mémoire figée (ROM) ou réinscriptible (par exemple une EPROM), un CNA, des filtres et des amplificateurs[1]. Le composant peut également posséder des fonctions annexes telles que le réglage automatique de gain par détection d'enveloppe.

Un générateur de son du fabricant Philips.

Les générateurs de son sont utilisés dans plusieurs types de matériels électroniques : Les synthétiseur, les anciens ordinateurs, les systèmes d'arcade, les cartouches de jeu vidéo, les cartes son, ou encore les téléphones portables.

Types de générateurs modifier

Il existe principalement deux types de générateurs de son :

 
General Instrument AY-3-8910
 
processeur Paula de l'Amiga
  • Échantillonneur, se basant sur l'utilisation d'échantillon sonore pour produire le son, utilisé à partir de l'Amiga (1 985,4 voix 16 bits) sur les micro-ordinateur, puis Konami SCC (1986) dans les cartouches pour MSX. La carte Gravis Ultrasound (GUS, 1992) est la première carte populaire de ce type sur les ordinateurs compatible IBM PC. Dans le domaine des synthétiseurs en tant qu'instruments, Chamberlin (1949) ou bien Mellotron (1970) utilisent des bandes magnétiques comme mémoire d'échantillonnage, ou Fairlight CMI (1976) est le premier à utiliser des mémoires sous forme de semi-conducteurs pour ses échantillons.

Les générateurs de sons numériques modernes n'utilisent généralement plus que des échantillonneurs, les formes d'ondes étant générées par le microprocesseur principal et écrit dans une mémoire linéaire de type échantillon sonore. Il comporte toutefois souvent des DSP, utilisés pour accélérer le calcul d'effets sonores sur ces échantillons.

Quelques fabricants modifier

Légende : ➪ signifie « Utilisé par »

Atari
Creative Labs
Creative Labs / E-mu
General Instrument
Hudson Soft
MOS Technology / Commodore
OKI
Philips
Ricoh
Sharp
Sony
Texas Instruments
Yamaha

Notes et références modifier

Annexes modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier