Futura (portail web)

site d'informations scientifique
(Redirigé depuis Futura-Sciences)

Logo de Futura (portail web)

Adresse www.futura-sciences.com
Description Portail d'information sur la science et les technologies.
Slogan Explorer le monde
Commercial Oui
Publicité Oui
Langue Français
Siège social Fréjus (Var, France)
Propriétaire SARL
Directeur de la publication Guillaume Josse
Lancement 2001
État actuel En activité

Futura, nommé Futura-Sciences jusqu'en 2016[1], est un portail web de vulgarisation scientifique[2] structuré en cinq rubriques : Sciences, Santé, Tech, Maison et Planète.

DescriptionModifier

Le site est créé en 2001, sous la forme d'une association loi de 1901[3], par Guillaume Josse, étudiant en classe préparatoire scientifique au lycée Masséna. La plateforme est alors gérée par des bénévoles, le but étant de faire la promotion de la science et de la culture scientifique jugées trop absentes des médias traditionnels par le fondateur[4]. En , Futura-Sciences devient une société à responsabilité limitée[5].

En , le site atteint, selon Guillaume Josse, plusieurs[évasif] millions de pages lues par mois[4]. Début 2019, Futura atteignait une audience de 4,5 millions de visiteurs uniques par mois[6].

« Ses contenus sont créés nativement sur le web et pour le web, sans revue imprimée correspondante. L'intention vulgarisatrice est maximale puisque tous les contenus du site sont gratuitement accessibles et que le public est vaste et hétérogène »[7]. Le site propose également une approche sociale à travers ses forums. Comparé à d'autres médias de vulgarisation scientifique français, il est très hypertextualisé[7].

La rubrique science contient notamment des décryptages de l'actualité scientifique et des résumés historiques[8],[9].

Les sujets éditoriaux sont réalisés par des journalistes spécialisés, des scientifiques et professionnels du web[9][source insuffisante].

Modèle économiqueModifier

Le média Futura et l'agence de webmarketing Mediazeen, appartenant tous deux à Guillaume Josse, fusionnent en 2016 au sein de la société Made in Futura. Le principe est de « proposer une offre éditoriale exclusive et des solutions de webmarketing innovantes »[10]. Le contenu du média joue ainsi, selon l'entreprise, le rôle de point de départ « d'opérations tactiques où internautes et marques se rencontrent dans un dialogue renouvelé »,[non neutre] notamment au travers de brand content[11][source insuffisante], grâce au travail de journalistes et d'experts qui sont qualifiés de « caution éditoriale »[12][source insuffisante].

Les entreprises April, Bayer, EDF, Castorama, Mercedes-Benz et Microsoft notamment, sont des partenaires commerciaux[11][source insuffisante].

En 2018, Made in Futura réalise 4 millions d'euros de chiffre d'affaires, et fonde en 2019 avec Humanoid, l'éditeur de Numerama, une régie publicitaire conjointe, 191 Média[6].

PerceptionModifier

L'INSHEA qualifie le site d'« incontournable dans les domaines des sciences et de la technologie »[13]. 01net regrette cependant la présence de nombreux bandeaux publicitaires[14].

Certains de ses articles sont repris sur le site Atlantico[15]. L'ONISEP répertorie aussi certains de ses articles liés à la formation et à l'emploi[16].

Notes et référencesModifier

  1. Adverline, « FUTURA-SCIENCES DEVIENT FUTURA », sur Adverline (consulté le 25 août 2020)
  2. « Presse scientifique » [archive du ], sur CNRS.fr (consulté le 10 mai 2015) : « Portail de vulgarisation scientifique sur 8 thématiques différentes, Association 1901, présente de nombreux dossiers signés de grands spécialistes, ainsi que des actualités plusieurs fois par jour, des forums et une newsletter. »
  3. Bibliothèque nationale de France, « Le web scientifique : de la vulgarisation aux sciences participatives – Un parcours guidé dans les archives de l’internet », sur bnf.fr, (consulté le 25 août 2020)
  4. a et b Michel Briand, « Interview de Guillaume Josse, fondateur de Futura-sciences », Revue Captain Doc (Institut de l'information scientifique et technique),‎ (lire en ligne, consulté le 25 août 2020)
  5. « SARL FUTURA - SCIENCES (FREJUS) Chiffre d'affaires, résultat, bilans - 498873157 », sur societe.com (consulté le 14 janvier 2021).
  6. a et b Chloé Woitier, « Les sites Numerama et Futura lancent une régie publicitaire commune », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  7. a et b Alida Maria Silletti, « Le discours hypertextualisé des magazines de vulgarisation scientifique français en ligne », Semen. Revue de sémio-linguistique des textes et discours, no 42,‎ (ISSN 0761-2990, DOI 10.4000/semen.10613, lire en ligne, consulté le 25 août 2020)
  8. « Futura Sciences - Mathématiques - Éduscol », sur eduscol.education.fr, (consulté le 25 août 2020)
  9. a et b https://cursus.edu/formations/12776/futura-sciences-un-portail-scientifique-a-surveiller
  10. Cécilia Di Quinzio, « Futura-Sciences et Mediazeen créent le groupe Made in Futura », sur Stratégies, (consulté le 7 mars 2021)
  11. a et b « Made in Futura », sur www.madeinfutura.com (consulté le 7 mars 2021)
  12. « Futura - Nos offres Média et Brand Content », sur www.madeinfutura.com (consulté le 7 mars 2021)
  13. https://www.inshea.fr/fr/content/futura-sciences
  14. Coralie Cathelinais, « www.futura-sciences.com : les mystères de l'Univers », sur 01net, (consulté le 25 août 2020)
  15. « Futura Sciences | Atlantico.fr », sur Atlantico (consulté le 25 août 2020)
  16. https://documentation.onisep.fr/index.php?lvl=publisher_see&id=761

Liens externesModifier