Front populaire national

parti politique chypriote

Front populaire national
(el) Εθνικό Λαϊκό Μέτωπο
Présentation
Chef Chrístos Chrístou (el)
Fondation 2008
Siège Nicosie (Drapeau de Chypre Chypre)
Organisation de jeunesse Front de la jeunesse
Positionnement Extrême droite[1],[2]
Idéologie Ultranationalisme[3]
Euroscepticisme
Énosis
Couleurs Bleu, noir et blanc
Site web elamcy.com
Représentation
Députés
2 / 56
Conseillers municipaux
7 / 478

Le Front populaire national (grec moderne : Εθνικό Λαϊκό Μέτωπο), plus connu sous le sigle ELAM (Ε.ΛΑ.Μ.), est un mouvement nationaliste fondé en 2008 à Chypre[4]. Il décrit son idéologie comme « nationalisme populaire et social » et favorise le nationalisme grec. En , il a été approuvé comme un parti politique légal.

HistoireModifier

Avant la formation officielle du Front populaire national, l'organisation existait sous le nom d'Aube dorée : noyau chypriote[2]. Le noyau a été créé fin 2000[2],[5] et fut dirigé par l'actuel président d'ELAM Christos Christou, qui était un membre du parti politique Aube dorée en Grèce[6],[7]. Le noyau a tenté de s'enregistrer en tant que parti politique sous ce même nom, mais ce nom a été rejeté par les autorités de l'État, ce qui a conduit à utiliser le nom de Front populaire national comme alternative[8].

Le , ELAM organise une marche contre les Chypriotes turcs et les migrants[9].

Suite au succès électoral du parti lors des élections législatives de 2016, l'archevêque Chrysostome II de Chypre s'est dit « satisfait » de l'entrée d'ELAM à la Chambre des représentants[10].

Le parti revendique les influences de Friedrich Nietzsche, de Johann Gottfried von Herder et de Julius Evola[11]. Il s'inscrit idéologiquement dans les courants néofasciste ou nationaliste-révolutionnaire, et est proche, à l'international, du GUD en France et d'Aube dorée en Grèce[11].

Relations avec Aube doréeModifier

Le mouvement entretient des liens étroits avec le mouvement Aube dorée[12]. Toutefois, selon le politologue Hubert Faustmann, ELAM serait beaucoup plus modéré qu'Aube dorée et représenterait à côté de lui « la cour de récré »[13]. En juin 2020, le parti explique qu'il a officiellement coupé ses relations avec Aube dorée[14]. Son chef précise que le parti suit sa propre voie et stratégie.

Résultats électorauxModifier

Élections présidentiellesModifier

Année Candidat Voix % Rang
2013 Geórgios Kharalámbous 3 899 0,88 4e
2018 Chrístos Chrístou 21 846 5,65 4e

Élections législativesModifier

Année Voix % Rang Sièges
2011 4 354 1,08 7e
0 / 56
2016 13 041 3,71 8e
2 / 56

Élections européennesModifier

Année Voix % Rang Sièges Groupe
2009 663 0,22 9e
0 / 6
2014 6 957 2,69 7e
0 / 6
2019 23 167 8,25 5e
0 / 6

Notes et référencesModifier

  1. (en) Wolfram Nordsieck, « Cyprus », sur Parties and Elections in Europe,
  2. a b et c (en) Yiannos Katsourides, « Determinants of extreme right reappearance in Cyprus: The National Popular Front (ELAM), Golden Dawn's sister party », Taylor & Francis, vol. 18, no 4,‎ , p. 567–589 (DOI 10.1080/13608746.2013.798893, lire en ligne)
  3. (en) Michális S. Michael et Yücel Vural, Cyprus and the Roadmap for Peace: A Critical Interrogation of the Conflict, Edward Elgar Publishing, (ISBN 978-1-78643-049-6, lire en ligne), p. 87
  4. (el) « Εθνικό Λαϊκό Μέτωπο (Ε.ΛΑ.Μ.) », sur Εθνικό Λαϊκό Μέτωπο (Ε.ΛΑ.Μ.) (consulté le 29 mars 2016).
  5. (en) « Danger from Golden Dawn (Κίνδυνος από τη "Χρυσή Αυγή") », sur platformaenomenikipros.blogspot.co.uk,‎ (consulté le 28 mars 2014)
  6. (en) « ELAM: The Golden Dawn of Cyprus (ΕΛΑΜ: Η Χρυσή Αυγή της Κύπρου) », sur tvxs.gr,‎ (consulté le 28 mars 2014)
  7. (en) « Cyprus: ELAM, Like Golden Dawn (ΚΥΠΡΟΣ: ΕΛΑΜ ΟΠΩΣ ΧΡΥΣΗ ΑΥΓΗ) », sur iskra.gr,‎ (consulté le 28 mars 2014)
  8. (el) « Είμαστε η Χρυσή Αυγή της Κύπρου λέει το ΕΛΑΜ », sur philenews.com,‎ (consulté le 26 novembre 2013)
  9. « Chypre; ELAM est comme Aube dorée », sur Iskra, (consulté le 30 août 2014).
  10. « L'archevêque de Chypre se dit ‘satisfait’ du succès électoral de l'extrême-droite », sur Global Voices, (consulté le 27 janvier 2020).
  11. a et b Tristan Berteloot et Jean-Yves Camus, « Européennes : tour d'Europe des droites eurosceptiques, populistes et radicales », sur Liberation,
  12. (en) « ELAM seeks to echo Golden Dawn’s success: Will Greek vote boost nationalism in Cyprus? (PSEKA) », sur news.pseka.net, (consulté le 29 mars 2016).
  13. « Percée de l’extrême droite dans le scrutin d’après-crise », sur Courrier international, (consulté le 27 janvier 2020).
  14. (el) « O Xρίστου εξηγεί: Γιατί το ΕΛΑΜ διέκοψε τις σχέσεις με την Χρυσή Αυγή », sur AlphaNews.Live (consulté le 9 août 2020)