Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Fraubillenkreuz
image illustrative de l’article Fraubillenkreuz
Vue de la Fraubillenkreuz en 2007.
Présentation
Nom local Fraubillenkreuz
Sybillenkreuz
Type Menhir christianisé
Période Néolithique
Caractéristiques
Géographie
Coordonnées 49° 52′ 27″ nord, 6° 22′ 15″ est
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Rhineland-Palatinate.svg Rhénanie-Palatinat

Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-Palatinat

(Voir situation sur carte : Rhénanie-Palatinat)
Fraubillenkreuz

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Fraubillenkreuz

La Fraubillenkreuz (en allemand : Das Fraubillenkreuz), connue également sous le nom de « Sybillenkreuz » (« Croix de Sybille »), est un mégalithe datant du Néolithique situé sur le Ferschweiler Plateau (en), en Rhénanie-Palatinat (Allemagne).

Sommaire

SituationModifier

Le monolithe est situé dans une zone boisée de l'Eifel, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Trèves et à quelques kilomètres de la frontière germano-luxembourgeoise. Les villages les plus proches sont Bollendorf au sud, Schankweiler au nord, Biesdorf à l'ouest, et Ferschweiler à l'est.

DescriptionModifier

Il s'agit d'un menhir christianisé d'une hauteur de 3,50 m.

HistoireModifier

Selon la tradition, le menhir, vieux de 5 000 ans, fut sculpté en forme de croix au VIIIe siècle par Willibrord[1], un missionnaire anglo-saxon qui avait entrepris l'évangélisation des Germains restés fidèles aux dieux germaniques.

Le menhir est mentionné en 1617 sous le nom de « Sybillenkreuz » (« Croix de Sybille ») ; le nom Fraubillenkreuz pourrait dériver de Frau Sybille (« Dame Sybille ») suivi de kreuz (« croix »), c'est-à-dire la « Croix de Dame Sybille ».

BibliographieModifier

  • Johannes Groht (de), Menhire in Deutschland, « Landesamt für Denkmalpflege und Archäologie Sachsen-Anhalt », Halle (Saale) 2013, pp. 339–340. ISBN 978-3-943904-18-5
  • Leonard Palzkill, Sauertal ohne Grenzen. Wanderungen durch die deutsch-luxemburgische Felsenlandschaft, Verbandsgemeinde Irrel, Irrel 2002, p. 41 (“Fraubillenkreuz”). ISBN 3-00-008585-8
  • Walter Pipke, Ida Leinberger, Die Eifel. Geschichte und Kultur des alten Vulkanlandes zwischen Aachen und Trier, 5. aktualisierte Auflage, DuMont, Köln 2006, (DuMont Kunstreiseführer). ISBN 3-7701-3926-7
  • Pierre Kauthen : « Vom 'Fraubillenkreuz' zum Grab des hl. Willibrord ». In: Hémecht 2011 (63. Jahrgang), Heft 1, pp. 5–20.

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Fraubillenkreuz » sur eifel.de

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :