Ouvrir le menu principal

Franz Zorn von Bulach
Image illustrative de l’article Franz Zorn von Bulach
Biographie
Naissance
à Strasbourg (Allemagne)
Décès
à Strasbourg
Évêque de l’Église catholique
Évêque titulaire d'Erythrae
Évêque auxiliaire de Strasbourg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le baron Franz Zorn de Bulach (né le à Strasbourg - mort le à Strasbourg) était un prélat, diplomate et homme politique alsacien, évêque auxiliaire de Strasbourg et évêque titulaire d'Erythrae de 1901 à 1919.

BiographieModifier

Franz Zorn von Bulach, qui appartenait à une famille noble alsacienne ancienne, était le fils du baron Franz Zorn de Bulach (1828-1890), chambellan de Napoléon III et député du Bas-Rhin, et de son épouse Antoinette née Freiin von Reinbach-Hirtzbach.

Après des études de droit terminée par un stage d’avocat il travailla pendant peu de temps au ministère des Affaires étrangères. Le 10 août 1891 il fut ordonné prêtre à Strasbourg puis appelé au service diplomatique pontifical où il servit comme secrétaire de la Nonciature apostolique à Madrid. C’est à ce titre qu’il est représenté en 1900, dans le volume 1, page 527, de l’ouvrage monumental en trois volumes "Die Katholische Kirche unserer Zeit und ihre Diener in Wort und Bild" (Société Leo, Vienne 1900).

En 1900, il était le candidat qu’auraient préféré les Alsaciens pour le siège épiscopal de Metz devenu vacant. L’empereur Guillaume II y plaça cependant un sujet prussien qu’il préférait, le bénédictin Willibrord Benzler.

Il fut nommé évêque auxiliaire de Strasbourg, son diocèse d’origine et évêque titulaire d’Érythrée le 24 octobre 1901. Son sacre eut lieu le 3 novembre 1901 à Rome, le cardinal Francesco Satolli[1] était consécrateur principal assisté comme co-consécrateurs de l’archevêque Edmund Stonor[2] et du cardinal Rafael Merry del Val y Zulueta (le futur célèbre secrétaire d’État de Pie X). De 1901 à 1919, il occupa le poste d’évêque auxiliaire à Strasbourg et, à partir de 1903, il fut également vicaire général du diocèse, y compris pendant l’époque tourmentée de la Première Guerre mondiale, où le diocèse faisait partie de la zone de combat et où se trouvaient de très nombreux soldats étrangers. En 1919, quand la France eut repris l’Alsace, les évêques en fonction sous le régime allemand durent démissionner, et aussi Franz Zorn von Bulach. Il mourut en 1925 comme évêque titulaire.

Quand il était encore en exercice avait été publiée à Munich une brochure de quinze pages, Referat des hochwürdigsten Herrn Dr.Freiherrn Franz Zorn von Bulach, Weihbischofs von Strassburg, vorgetragen auf dem 21. Internationalen Eucharistischen Kongress in Montreal am 9. September 1910 (Rapport de Son Éminence le seigneur Franz Zorn von Bulach, évêque auxiliaire de Strasbourg, présenté au 21ème Congrès eucharistique international à Montréal le 9 septembre 1910. Il fut nommé par l’empereur membre de la chambre haute du parlement d’Alsace-Lorraine.

Son frère Hugo Zorn von Bulach fut un homme politique, et membre du Reichstag allemand.

SourcesModifier

Articles connexesModifier