Franz Nachbaur

chanteur d'opéra allemand
Franz Nachbaur
2
Franz Nachbaur, "Walther" dans Les maîtres chanteurs de Nuremberg
Nom de naissance Franz Ignaz Nachbaur
Naissance
Schloss Giessen , Kressbronn am Bodensee, Drapeau du Royaume de Wurtemberg Royaume de Wurtemberg
Décès (à 66 ans)
Munich Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Activité principale Artiste lyrique
Ténor
Style
Lieux d'activité Théâtre royal de Munich
Années d'activité 1866-1890
Formation Cours de chant à Stuttgart, choriste à Bâle
Maîtres Jan Křtitel Píšek
Giovanni Battista Lamperti
Récompenses Le roi Louis II de Bavière lui offre une armure d'argent
Verdienstkreuz des Sächsisch-Ernestinischen Hausordens[1]

Répertoire

Franz (Ignaz) Nachbaur (Schloss Giessen, aujourd'hui Kressbronn am Bodensee, royaume de Wurtemberg, le [2],[3] ou 1830[4]Munich, le [5],[6],[7]) est un célèbre ténor allemand d'opéra et un des meilleurs interprètes des opéras de Wagner.

BiographieModifier

Entré à 13 ans à l'école polytechnique de Stuttgart pour 5 ans, c'est lors de ses études qu'il prend des cours de chant avec le célèbre baryton Jan Křtitel Píšek à Stuttgart et à la fin de sa formation commence comme choriste à Bâle. Soutenu financièrement par un banquier Alphons Passavant, qu'il a rencontré lors d'une tournée de sa compagnie artistique, il étudie avec Giovanni Battista Lamperti[8] à Milan pendant 2 ans[9]. Il fait ses débuts sur la scène à Passau en 1857. Il chante ensuite à Bâle (1857), Meiningen (1859), Hanovre (1859-60). En 1860, il est engagé à Prague et c'est là qu'il se marie en 1863 avec Maria Paulina Lödl chanteuse lyrique avec laquelle il a 4 enfants (dont Franz Nachbaur junior 1873-1926 qui devient acteur). Dès son apparition au théâtre de Mannheim, il est reconnu comme un artiste de premier plan. Il entre dès 1866, dans la compagnie de l'opéra de Munich où il chante dans Alessandro Stradella et signe là en 1869 un contrat de 10 ans avec le théâtre de Munich (aux appointements de 8 000 florins annuels, plus la garantie des feux et une pension à la fin du contrat[10]), où il est actif jusqu'à sa retraite en 1890. En 1869, il est payé 1 200 florins pour 2 représentations des Maîtres chanteurs à Carlsruhe[11].
Chanteur favori du roi Louis II de Bavière, celui-ci le faisait venir pour chanter, pour lui seul, Lohengrin dans la fameuse grotte bleue du Château de Linderhof au milieu du lac, revêtu de l'armure en argent qu'il lui avait offerte[12]. Il fait ses débuts à Londres en 1882 dans le rôle d'Euryanthe. Il a également chanté avec un grand succès pendant quelques saisons en Italie, en interprétant tout spécialement des opéras wagnériens. Il chante pour la dernière fois à Munich le dans Chapelou du Postillon de Longjumeau. C'était la mille et unième fois qu'il chantait dans ce théâtre. Il est décédé à Munich en 1902[13].

Rôles qu'il a créésModifier

BibliographieModifier

  • John Warrack et Ewan West (1992), The Oxford Dictionary of Opera, 782 pages (ISBN 0-19-869164-5).

RéférencesModifier

  1. [1]
  2. Naissance 1835 Le Ménestrel
  3. Plusieurs sources allemandes dont la wikipedia allemande donnent 1830.
  4. (de) Biographisches Jahrbuch Und Deutscher Nekrolog 1902 Franz Nachbauer donnait comme date 1835, mais en 1900 a fêté ses 70 ans.
  5. Décès hier La croix du 22 mars 1902 sur Gallica
  6. NécrologieLe monde artiste 1902 sur Gallica
  7. (de) Biographisches Jahrbuch Und Deutscher Nekrolog 1902 Cependant plusieurs sources allemandes dont la wikipedia allemande donnent 1903.
  8. Lamperti-traditionbelcantovocalstudio
  9. Biographie Fétis sur Gallica
  10. ContratLa France musicale sur Gallica p. 404
  11. Carlsruhe 1869La France musicale sur Gallica p. 68
  12. Louis II de Bavièresur Gallica
  13. Le Rappel 1902: décès de Nachbauer p. 3
  14. Die Meistersinger von Nürnberg sur Gallica
  15. Le théâtre de R.Wagnerp. 69 sur Gallica

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :