Franz Babinger

Franz Babinger, né le , et mort le , est un orientaliste et historien allemand de l'Empire ottoman, surtout connu pour sa biographie du grand empereur ottoman Mehmed II, connu sous le nom de Conquérant, publiée à l'origine sous le titre Mehmed der Eroberer und seine Zeit. Une traduction en anglais de Ralph Manheim est disponible chez Princeton University Press sous le titre de Mehmed the Conqueror and His Time.

BiographieModifier

Franz Babinger est né à Weiden in der Oberpfalz en Bavière et était déjà un universitaire accompli et linguiste au moment où il avait terminé ses études secondaires. Avant de commencer ses études universitaires, il avait déjà appris le persan et l'hébreu.

Babinger a terminé ses études doctorales à l'Université de Munich à la veille de la Première Guerre mondiale; après le déclenchement de la guerre, il a rejoint l'armée allemande. En raison de ses compétences et de ses capacités linguistiques, Babinger a servi au Moyen-Orient, évitant ainsi la guerre de tranchées mortelle qui a coupé court à la vie de nombreux chercheurs prometteurs de sa génération.

Après la guerre, Babinger a poursuivi ses études à l'Université Humboldt de Berlin où il a terminé son Habilitationsschrift en 1921 et est devenu Professeur à la même institution. Au cours de cette période, il a publié Geschichtsschreiber der Osmanen und ihre Werke ("Historiens de l'Empire ottoman"), qui est devenu la revue bibliographique standard de l'historiographie ottomane et a confirmé la réputation de Friedrich Wilhelms Universität en tant que centre de référence pour les études sur le Proche-Orient. L'ascension des nazis au pouvoir en 1933 le contraignit à démissionner. Cependant, l'homme d'État roumain, universitaire et polyvalent Nicolae Iorga, lui-même historien très respecté de l'Empire ottoman, invita Babinger à prendre un poste à Bucarest, qu'il occupa jusqu'à ce qu'il reçoive l'ordre de quitter le pays en 1943.

Babinger a repris sa carrière d'enseignant après la Seconde Guerre mondiale à l'Université de Munich en 1948 jusqu'à sa retraite en 1958. En 1957, il a témoigné des atrocités allemandes contre les Juifs roumains. Il a continué à travailler et à publier activement jusqu'à sa mort accidentelle par noyade en Albanie le .

ŒuvreModifier

En plus de son travail bibliographique, Babinger Babinger a publié de nombreux articles et livres sur une grande variété de sujets. Babinger connaissait le turc, le roumain et l'arabe ainsi que les principales langues européennes, conférant à son œuvre un rayonnement et une autorité jusqu'alors peu représentées dans les études du Proche-Orient.

En raison de sa réputation, son opus magnum Mehmed le Conquérant a été publié sans aucune référence bibliographique connexe sur l'ensemble de la source primaire, puisque le volume compagnon décrivant ses vastes et volumineuses sources n'était pas terminé au moment de sa mort. Par conséquent, Mehmed le Conquérant est l'un des rares ouvrages académiques disponibles sans sources citées et dont l'autorité repose uniquement sur la réputation des capacités de recherche de l'auteur. Des critiques comme le professeur Halil Inalcik (en), de l'Université d'Ankara, ont déclaré qu'ils attendaient la deuxième édition promise à l'auteur, telle qu'énoncée dans la préface du livre, qui inclurait le matériel source et la bibliographie; comme cette édition n'a jamais vu le jour, les étudiants du sujet ont pu facilement reconnaître la source primaire, ce qui témoigne de l'utilisation exclusive de la bibliographie biaisée[1].

Principales publicationsModifier

  • (de) Franz Babinger et Joachim Mayr, Geschichtsschreiber der Osmanen und ihre Werke, Harrassowitz, , 477 p.
  • (de) Franz Babinger, Mehmed der Eroberer und seine Zeit, Munich,

Notes et référencesModifier

  1. Dr. Prof. Halil Inalcik Review of MEHMED THE CONQUEROR (1432-1481) AND HIS TIME (http://www.inalcik.com/images/pdfs/54847543MEHMEDTHECONQUEROR.pdf)

Liens externesModifier