Ouvrir le menu principal

Francesco de Vico

astronome italien
Francesco de Vico
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Membre de
Distinction
Prix Lalande ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Le père Francesco de Vico (né le à Macerata et mort le (à 43 ans) à Londres) est un astronome italien à l'observatoire du Vatican et également un prêtre jésuite. Son nom est également orthographié de Vigo, De Vico et même DeVico.

BiographieModifier

Francesco de Vico découvrit ou codécouvrit plusieurs comètes, dont les comètes périodiques 54P/de Vico-Swift-NEAT et 122P/de Vico. Il découvrit indépendamment la comète (C/1847 T1) qui rendit célèbre Maria Mitchell en tant que « comète de Miss Mitchell », deux jours après elle. La nouvelle ne parvint pas en Europe avant que le père De Vico n'annonce son observation, et elle fut donc initialement nommée d'après lui. Il reçut une récompense du roi du Danemark, qui avait offert un prix pour la première comète découverte à l'aide d'un télescope (avant cette date, toutes les découvertes de comètes concernaient celles qui étaient visibles à l'œil nu). Mitchell fut plus tard reconnue comme la première découvreuse et reçut également une médaille.

Il fit également des observations de Saturne et des divisions dans ses anneaux (il fut le premier à voir la division étroite dans les anneaux de Saturne appelée maintenant la division de Keeler d'après James Keller), et tenta sans succès de déterminer la période de rotation de Vénus.

Il trouva un nombre remarquable de comètes sur une période de temps relativement courte, et démarra un ambitieux projet pour compiler un catalogue d'étoiles jusqu'à la 11e magnitude. Cependant, les révolutions de 1848 dans les États italiens mirent fin à sa carrière d'observateur, car il fut forcé à l'exil, visitant Paris, Londres et les États-Unis, où il fut reçu par le Président. Il apprécia l'accueil reçu aux US et souhaita s'y établir au Georgetown College, mais retourna d'abord en Europe pour convaincre certains de ses collègues de le rejoindre. Malheureusement, exténué par le voyage, il mourut à Londres en novembre de la même année.

Le cratère lunaire De Vico et l'astéroïde (20103) de Vico portent son nom.

Voir aussiModifier