Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir René.

France-Albert René
Illustration.
France-Albert René en 2014.
Fonctions
Président de la République des Seychelles

(26 ans, 10 mois et 9 jours)
Élection
Réélection



Vice-président James Michel
Prédécesseur James Mancham
Successeur James Michel
Premier ministre des Seychelles (en)

(11 mois et 7 jours)
Président James Mancham
Prédécesseur James Mancham
Successeur Poste aboli
Biographie
Nom de naissance France-Albert René
Date de naissance
Lieu de naissance Victoria, Seychelles (Royaume-Uni)
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Victoria (Seychelles)
Nationalité Drapeau des Seychelles Seychelloise
Parti politique Front progressiste du peuple seychellois
Conjoint Sarah Zarquani
Diplômé de King's College de Londres
Profession Avocat

Signature de France-Albert René

France-Albert René
Présidents de la République des Seychelles

France-Albert René, dit Albert René, né le à Victoria sur l'île de Mahé et mort le à Victoria[1],[2], est un homme politique seychellois, deuxième président de la République des Seychelles de 1977 à 2004.

Sommaire

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

France-Albert René a fait ses études au St Mary's College de Southampton en Angleterre et au King's College de Londres avant d'être avocat aux Seychelles de 1957 à 1961. À l'étranger, il s'est fortement impliqué dans la politique du Parti travailliste, alors dirigé par Clement Attlee et plus tard Hugh Gaitskell. Ces expériences l'ont amené à adopter une idéologie socialiste modérée, favorable à une intervention de l'État dans l'économie et à des liens étroits avec des forces conservatrices telles que l'Église catholique romaine - l'objectif initial de sa carrière étant de devenir membre du clergé. Plus tard, France-Albert René a dénoncé les dirigeants de l'Église locale qui ont critiqué sa politique. En 1964, il a formé le Parti unifié du peuple des Seychelles, précurseur du Parti populaire des Seychelles actuel.

Premier ministre dès le , jour de l'indépendance, cet avocat d'ascendance française, profite d'un voyage officiel du président James Mancham à Londres pour s'emparer du pouvoir lors d'un coup d'État le . Il reste à la tête de l'archipel pendant près de 27 ans, instaurant un régime socialiste à parti unique, de tendance marxiste, dans lequel le pouvoir est monopolisé par le Seychelles People's United Party (Parti populaire uni seychellois), que France-Albert René avait fondé en 1964. Les pressions de la France, notamment après le discours de La Baule le , dans le cadre de la 16e conférence des chefs d’État d’Afrique et de France, incitent France-Albert René à engager des réformes politiques et économiques. Réélu lors de scrutins pluralistes en 1993[3], 1998 et 2001, il choisit de démissionner de ses fonctions le , pour céder sa place à son vice-président James Michel[4].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier