Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

François Hugues

footballeur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hugues.

François Hugues
image illustrative de l’article François Hugues
Hugues (4e joueur debout) et le Red Star en 1920.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Paris (France)
Décès (à 69 ans)
Lieu Levallois-Perret (France)
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : France Montmartre
Drapeau : France US de l'Est
Drapeau : France US Auteuil
Parcours amateur
Saisons Club
1913-1921 Drapeau : France Red Star ? (?)
1921-1922 Drapeau : France Stade rennais UC 18 (2)[1]
1922-1927 Drapeau : France Red Star? (?)
1927-1933 Drapeau : France FC Lyon ? (?)
1933-1934 Drapeau : France US Suisse Paris ? (?)
1934- Drapeau : France Suresnes ? (?)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1919-1927 Drapeau : France France 24 (1)[2]
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1950 Drapeau : Algérie SC Bel-Abbès
1 Matchs de championnat uniquement.
2 Matchs officiels.

François Hugues, né le à Paris 14e (Seine)[3] et mort le à Levallois-Perret[1],[3], est un joueur et un entraîneur de football français. International entre 1919 et 1927, il honore vingt-quatre sélections avec l'équipe de France, et s'impose comme l'un des meilleurs milieux de terrain français de son époque[4]. En club, Hugues, qui évolue pendant de longues années au Red Star, remporte par deux fois la Coupe de France.

Sommaire

BiographieModifier

Né à Paris, François Hugues réalise l'essentiel de sa carrière de footballeur dans la capitale. Dans sa jeunesse, il pratique le football à Montmartre, avec l'US de l'Est[2], mais aussi avec l'US Auteuil[5]. En 1913, il rejoint le Red Star, club dans lequel il reste durant treize saisons, et avec lequel il obtient ses principaux faits de gloire.

 
L'équipe de France aux JO 1920.

À 22 ans, le , Hugues débute en équipe de France, pour un match amical contre la Belgique à Bruxelles[6]. Il devient par la suite un titulaire régulier chez les Bleus, étant sélectionné à vingt-quatre reprises entre 1919 et 1927[2]. Sous le maillot tricolore, il dispute notamment les Jeux olympiques d'Anvers en 1920 (demi-finaliste)[7] et participe à la victoire historique obtenue en 1921 face à l'Angleterre (2-1)[8]. À trois reprises, il est désigné capitaine de l'équipe, mais les trois rencontres se soldent par autant de défaites[2].

Doté de grandes qualités physiques et mentales, ainsi que d'un excellent jeu de tête[9], Hugues remporte une première fois la Coupe de France avec le Red Star, en 1921 face à l'Olympique de Paris (2-1)[10]. Quelques semaines plus tard, il quitte Paris pour la province en rejoignant le Stade rennais UC. Il s'y installe rapidement parmi les meilleurs joueurs de l'équipe, prend le brassard de capitaine[11], et devient le premier joueur portant les couleurs rennaises à être sélectionné en équipe de France[4]. Avec lui, le Stade rennais atteint pour la première fois la finale de la Coupe de France, mais Hugues est battu par ses anciens coéquipiers du Red Star (0-2)[12]. À l'issue de la rencontre, effondré, Hugues est cependant porté en triomphe par quelques spectateurs en guise de félicitations pour son excellente partie[13].

La parenthèse rennaise reste de courte durée puisque Hugues retourne au Red Star pour la saison suivante. Bien lui en prend puisque le club parisien gagne alors sa troisième Coupe de France consécutive, l'emportant cette fois devant le FC Cette (4-2)[14]. Après quatre autres saisons sous le maillot audonien, Hugues retourne en province en 1927, rejoignant le FC Lyon. Il y reste jusqu'aux débuts du club lyonnais dans l'ère professionnelle en 1933[2],[15]. Âgé de trente-sept ans, il termine sa carrière à l'US Suisse de Paris et à Suresnes[2].

Après sa retraite de joueur, François Hugues embrasse la carrière d'entraîneur, exerçant notamment au SC Bel-Abbès dans les années 1950[16].

Style de jeuModifier

François Hugues évolue au poste de demi-centre dans une organisation de jeu comptant deux arrières, trois demis et cinq avants[4]. Cela fait de lui le stratège de son équipe, évoluant au cœur du jeu[16]. Malgré sa taille moyenne et un physique plutôt sec, il possède de grandes capacités athlétiques qui lui permettent d'être un gros travailleur sur le terrain. François Hugues n'est pas le meilleur technicien de son équipe, mais il compense ses limites par un jeu de tête précis et de grosses qualités mentales[9].

Statistiques et palmarèsModifier

PalmarèsModifier

StatistiquesModifier

Sélections internationalesModifier

Le tableau ci-dessous liste les vingt-quatre matchs disputés par François Hugues avec l'équipe de France de football.

No  Date Lieu Adversaire Résultat Compétition
1 Stade du Vivier d'Oie, Uccle, Belgique   Belgique 2-2 Amical
2 Stade des Charmilles, Genève, Suisse   Suisse 2-0 Amical
3 Parc des Princes, Paris, France   Belgique 2-1 Amical
4 Stade des Bruyères, Le Petit-Quevilly, France   Angleterre (amateurs) 0-5 Amical
5 Stade olympique, Anvers, Belgique   Italie 3-1 Jeux olympiques
6 Stade olympique, Anvers, Belgique   Tchécoslovaquie 1-4 Jeux olympiques
7 Parc des Princes, Paris, France   Irlande (amateurs) 1-2 Amical
8 Stade de l'Huveaune, Marseille, France   Italie 1-2 Amical
9 Stade du Parc Duden, Forest, Belgique   Belgique 1-3 Amical
10 Stade Pershing, Paris, France   Angleterre (amateurs) 2-1 Amical
11 Stade de Colombes, Colombes, France   Belgique 2-1 Amical
12 Stade Sainte-Germaine, Le Bouscat, France   Espagne 0-4 Amical
13 Stade d'Atocha, Saint-Sébastien, Espagne   Espagne 0-3 Amical
14 Stade du Parc Duden, Forest, Belgique   Belgique 1-4 Amical
15 Sportpark, Amsterdam, Pays-Bas   Pays-Bas 1-8 Amical
16 Stade Pershing, Paris, France   Suisse 2-2 Amical
17 Stade Pershing, Paris, France   Angleterre 1-4 Amical
18 Parc des Princes, Paris, France   Norvège 0-2 Amical
19 Stade des Charmilles, Genève, Suisse   Suisse 0-3 Amical
20 Stade du Daring Club, Molenbeek-Saint-Jean, Belgique   Belgique 0-3 Amical
21 Stade Pershing, Paris, France   Autriche 0-4 Amical
22 Stade olympique, Colombes, France   Angleterre 2-3 Amical
23 Stade olympique, Colombes, France   Italie 3-3 Amical
24 Stade olympique, Colombes, France   Angleterre 0-6 Amical

But internationalModifier

No  Date Lieu Adversaire Résultat Compétition
1 Parc des Princes, Paris, France   Irlande (amateurs) 1-2 Amical

Notes et référencesModifier

  1. a et b Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton, volume II : 1991-1997, Éditions Apogée, 1997, p. 71
  2. a, b, c, d, e et f « Fiche de François Hugues », sur fff.fr (consulté le 20 mai 2017)
  3. a et b Archives de l’état civil de Paris en ligne, acte de naissance no 14/5393/1896, avec mention marginale du décès (le 15 [ou 13?] décembre 1965 à Levallois-Perret). Consulté le 27 mars 2012
  4. a, b et c Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. 93
  5. « Galerie des grands joueurs du Red Star », sur allezredstar.com (consulté le 5 avril 2010)
  6. « Feuille de match de Belgique - France du 9 mars 1919 », sur fff.fr (consulté le 5 avril 2010)
  7. « Effectif de l'équipe de France de football aux Jeux olympiques de 1920 », sur fifa.com (consulté le 5 avril 2010)
  8. Collectif, Chronique des Bleus : l'épopée des Bleus depuis 1904, Éditions Chronique, 2002, p. 35
  9. a et b Denis Chaumier, Les Bleus : tous les joueurs de l'équipe de France de 1904 à nos jours, Éditions Larousse, 2004, p. 162
  10. « Feuille de match de la finale de la Coupe de France 1920-1921 », sur fff.fr (consulté le 5 avril 2010)
  11. Claude Loire, op. cit., p. 95
  12. « Feuille de match de la finale de la Coupe de France 1921-1922 », sur fff.fr (consulté le 5 avril 2010)
  13. Georges Cadiou, La grande histoire du football en Bretagne, Liv'Éditions, 1998, p. 30
  14. « Feuille de match de la finale de la Coupe de France 1922-1923 », sur fff.fr (consulté le 5 avril 2010)
  15. « Fiche de François Hugues », sur footballdatabase.eu (consulté le 5 avril 2010)
  16. a et b Georges Cadiou, op. cit., p. 355

Liens externesModifier