Ouvrir le menu principal

François Huguenin

journaliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Huguenin.
François Huguenin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
François MaillotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

François Huguenin, de son vrai nom François Maillot, né en 1965, est un historien des idées, essayiste et journaliste français.

BiographieModifier

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (section Service public, promotion 1985)[1], il a été militant solidariste[2]. Il participe de 1991 à 1994 à la revue Réaction[3].

Il a publié en 1998 une étude de la pensée d'Action française (À l'école de l'Action française), approfondie et amendée en 2006 par Le Conservatisme impossible, où il se penche sur les pensées libérale et réactionnaire en France, puis par une réédition en poche, dans la collection Tempus, en 2011, sous le titre L'Action française.

La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (octobre 2019). Découvrez comment la « wikifier ».

L'historien des idées Raoul Girardet relève dans cet ouvrage "un souci de rigueur et d'exhaustivité qui lui assure désormais, concernant le sujet, la plus incontestable des autorités"[4]. François Sureau invite à lire les passages du livre "qui retracent l'abdication de la pensée maurrassienne devant l'antisémitisme allemand, transformant l'«antisémite d'État» (pour autant que ces mots aient un sens) en complice du génocide; et surtout l'épilogue, où Huguenin montre, de manière magistrale, un Maurras n'ayant aucunement pris la mesure du phénomène démocratique, qui ne se réduit pas à son apparence politique. Si bien que l'échec de ce courant de pensée s'explique par un enchaînement de causes et de conséquences intellectuelles dont la reconstruction par Huguenin constitue une sorte d'hommage involontaire au maître de Martigues, un hommage en forme de tombeau."[5]

François Huguenin est de « sensibilité maurrassienne » selon l'historien Laurent Joly[6], selon lequel il tente de « réhabiliter la pensée » de Charles Maurras en « s'attach[ant] (...) à neutraliser le problème de l'antisémitisme, fort répandu alors, justifie-t-il, jusque dans L'Œuvre de Gustave Téry — qu'il présente à tort comme un « journal de la gauche respectable » (jusqu'en 1914, L'Œuvre est un périodique nationaliste) —, et qui relève, in fine, de la « rhétorique de libération »[6]. » Dans sa recension parue en novembre 2019 de l'essai de Michel Grunewald, De la "France d'abord à la "France seule", François Huguenin écrit que, si Maurras était "foncièrement antigermaniste", "ce nationalisme farouche a fini par soutenir les lois antisémites de Vichy et accepter la collaboration. Toutes les apories du maurrassisme éclatent ici au grand jour : une germanophobie maladive qui débouche sur une condamnation de la Résistance, une incapacité à comprendre le fait totalitaire, la rhétorique distinguant un antisémitisme prétendument d'Etat et non de peau, ruinée par la violence et le fondement du discours"[7].

François Huguenin s'est orienté ensuite vers l'étude de la philosophie et théologie politiques anglo-américaine (Résister au libéralisme, 2009), en y cherchant des réponses à ce qu'il considère comme des impasses de la pensée politique moderne[8].

Il s'est ensuite attaché à rédiger de grandes synthèses de l'histoire du catholicisme (Les Voix de la foi, 2012 ; Les grandes figures catholiques de la France, 2016), puis un essai vigoureux, Le Pari chrétien, reprenant à frais nouveaux la question du rapport des chrétiens au politique.

Après avoir été directeur général des Cahiers du cinéma#Les éditions de l'Étoile de 2002 à 2005, il a dirigé la librairie catholique parisienne La Procure[9] de 2004 à 2016. En 2017, il a rejoint les éditions Tallandier[10] en tant que directeur éditorial, pour développer un univers essais et spiritualités. Il a notamment édité des textes de François Sureau, Christiane Rancé ou Fabrice Hadjadj.

Il écrit régulièrement pour l’hebdomadaire chrétien La Vie des chroniques culturelles (notamment cinématographiques).

OuvragesModifier

  • Léon Daudet, député royaliste, Paris, Albatros, , 196 p. (SUDOC 008711860) (texte remanié d'un mémoire de maîtrise).
  • À l'école de l'Action française : un siècle de vie intellectuelle, Paris, Lattès, 1998.
  • Avec Jean-Pierre Deschodt, La République xénophobe, Paris, Lattès, 2001.
  • Le Conservatisme impossible : libéralisme et réaction en France depuis 1789, Paris, La Table ronde, 2006.
  • Résister au libéralisme, Les Penseurs de la communauté, CNRS Éditions, 2009, 9782271066909.
  • L'Action française, Une histoire intellectuelle, Perrin, Tempus, 2011 (version augmentée et remaniée de l'ouvrage de 1998), 9782262035716.
  • Les Voix de la foi : vingt siècles de catholicisme par les textes, Perrin, 2012, Tempus, 2015, 9782262064037.
  • Histoire intellectuelle des droites, Tempus, 2013. (version augmentée et légèrement remaniée du Conservatisme impossible), 9782262040826.
  • Les Grandes Figures catholiques de la France, Perrin, 2016, 9782262035648.
  • Le pari chrétien : une autre vision du monde, Tallandier, 2017, 9791021031142.

Notes et référencesModifier

  1. « François Maillot », sur sciences-po.asso.fr.
  2. Jean-Yves Camus et René Monzat, Les Droites nationales et radicales en France : répertoire critique, Lyon, Presses universitaires de Lyon, , 526 p. (ISBN 2-7297-0416-7), p. 322, n. 2.
  3. Jacques Prévotat, « La modération à l'épreuve de l'absolutisme : de l'Ancien Régime à la Révolution française », Le Débat, no 3692,‎ , p. 73-97.
  4. « Ces intellectuels royalistes fascinaient la jeunesse du Quartier latin », Le Figaro Magazine,‎
  5. François Sureau, « Un penseur politique perdu dans ses rêves », sur Le Figaro.fr, (consulté le 11 octobre 2019)
  6. a et b Laurent Joly, Naissance de l'Action française : Maurice Barrès, Charles Maurras et l'extrême droite nationaliste au tournant du XXe siècle, Paris, Grasset, , 371 p. (ISBN 978-2-246-81160-2, présentation en ligne), p. 26-27.
  7. François Huguenin, « Maurras et la question allemande », Le Figaro Magazine,‎ 2-3 novembre 2019
  8. Famille chrétienne, n°2080 du 25 novembre au 1er décembre 2017, p.42
  9. François Maillot, nouveau patron de La Procure, La Croix, 20 décembre 2011
  10. La-Croix.com, « François Maillot devient éditeur religieux chez Tallandier », sur La Croix, (consulté le 9 novembre 2018)

Liens externesModifier