Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anthoine.

François Paul Anthoine, né le , décédé le (à 84 ans), est un général français de la Première Guerre mondiale.

BiographieModifier

Il est au Tonkin en 18851887 et devient membre du Comité technique d’état-major le .

Au début des hostilités en , il devient chef d’état-major de la IIe Armée du général Édouard de Castelnau, à laquelle est rattaché le 20e corps d'armée du général Foch. Le 20 août 1914, il apprend qu'en contradiction avec un ordre d'arrêt envoyé la veille, Foch attaque engageant la bataille de Morhange qui se terminera vite sur un repli de toute l'armée. Dans les deux mois qui suivent, Foch, est promu deux fois et, en tant que commandant en chef adjoint de la zone nord, devient le supérieur de Castelnau. Lors d'une entrevue le 6 octobre 1914 à Breteuil, Foch s'oppose à la stratégie défensive de Castelnau. Foch impose brutalement sa solution et fait relever Anthoine. Il est remplacé Duchêne qui était le chef d'état-major de Foch au 20e corps.

Anthoine est nommé commandant de la 20e Division d'Infanterie dès le , poste qu'il occupe jusqu'au lorsqu'il reçoit le commandement du 10e Corps d'Armée.

Le , Anthoine reçoit le commandement de la IVe Armée, avec laquelle il participe à l'offensive Nivelle pour la bataille des monts de Champagne en avril et mai, puis de la Ire Armée le . Il participe à l'offensive des Flandres avec cette unité en octobre et , mais il est nommé chef d’état-major général des armées du Nord et Nord-Est le .

Proche du général Pétain, il occupe ce poste jusqu'au lorsqu'il est limogé. Mis en disponibilité, il devient inspecteur-général des travaux de la zone des armées le . Il est également commandant général des formations de prisonniers de guerre dans les régions libérées du au lorsqu'il est à nouveau mis en disponibilité.

Il préside la Commission d'études interarmes sur le harnachement du au lorsqu'il passe au cadre de réserve.

GradesModifier

DécorationsModifier

     
   

IntitulésModifier

Grand-Croix de l'ordre de la Couronne (  Belgique)]
Croix de Guerre (  Belgique)
Grand officier de l'Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare (  Italie)

PostesModifier

  • 24/09/1911: membre du Comité technique d'état-major.
  • 02/08/1914: chef d'état-major de la IIe Armée
  • 08/10/1914: commandant de la 20e Division d'Infanterie
  • 10/09/1915: commandant du 10e Corps d'Armée
  • 25/03/1917: commandant de la IVe Armée
  • 15/06/1917: commandant de la Ire Armée
  • 23/12/1917: major général des armées du Nord et du Nord-Est
  • 05/07/1918: en disponibilité.
  • 31/10/1918: inspecteur général des travaux de la zone des armées.
  • 20/03/1919: commandant général des formations de prisonniers de guerre dans les régions libérées.
  • 01/04/1920: en disponibilité.
  • 28/12/1920: président de la Commission d'études interarmes sur le harnachement.
  • 16/06/1921: placé dans la section de réserve

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier