Fire Emblem: Rekka no Ken

jeu vidéo de 2003

Fire Emblem
Rekka no ken
Image illustrative de l'article Fire Emblem: Rekka no Ken

Éditeur Nintendo
Développeur Intelligent Systems

Date de sortie
  • Japon 25 avril 2003
  • États-Unis Canada 3 novembre 2003
  • Australie 20 février 2004
  • Europe 16 juillet 2004
Genre Jeu de rôle tactique
Mode de jeu 1 à 4 joueurs
Plate-forme Game Boy Advance
Média Cartouche GBA
Langue Multilingue
Contrôle Croix directionnelle
Boutons

Évaluation ESRB : E ?
PEGI : 7+ ?

Fire Emblem: Rekka no ken, intitulé simplement Fire Emblem en occident, est le septième épisode de la série Fire Emblem. Il est le premier à franchir les frontières du Japon, et a été renommé simplement Fire Emblem à sa sortie en Europe. Cet épisode conte les aventures de Lyn, Eliwood et Hector, et son histoire est la préquelle de Fire Emblem: Fūin no Tsurugi.

TrameModifier

SynopsisModifier

Le jeu se compose de deux parties de scénario, la première dure du premier au 10e chapitre tandis que la seconde débute au 11e et se poursuit jusqu'à la fin. Lors de sa première partie, le joueur est forcé de prendre le premier scénario d'apprentissage mais après avoir fini le jeu, il pourra commencer directement par le second ou choisir un troisième, débloqué la fin du jeu, proposant une histoire similaire à celle du second scénario, mais du point de vue d'Hector.

Quand le jeu débute, le joueur doit créer un Avatar, bien qu'il n'ait que peu d'importance dans le scénario. Cet Avatar qui s'avère être un Stratège de talent s'éveille dans une hutte. Le jeu commence dans les vastes plaines de Sacae. Une jeune fille s'approche de l'Avatar, elle se prénomme Lyn. Très rapidement, des bandits apparaissent dans la zone, ils ne sont que deux, et à l'aide de Lyn le joueur doit les mettre en déroute. Elle souhaite ensuite suivre le protagoniste afin de parachever son entraînement. Elle raconte ensuite son histoire : Il y a quelque temps, des bandits attaquèrent son village, le pillèrent et le brûlèrent, et elle fut la seule survivante. Le joueur accepte ensuite de la prendre sous son aile. Néanmoins, arrivé à la ville la plus proche, vos plans seront chamboulés par un imprévu de taille.

Deux chevaliers de Caelin, respectivement Kent et Sain, reconnaissent Lyn comme la petite-fille du marquis de Caelin. En effet, la fille du marquis avait autrefois fui pour pouvoir épouser un nomade et avait vécu dans les plaines de Sacae heureuse. Là-bas, ils eurent une fille, qu'ils nommèrent Lyndis, et envoyèrent une lettre au marquis de Caelin pour lui en informer, celui-ci n'ayant jamais eu de nouvelles de sa fille. Il se trouva par ailleurs extrêmement heureux de savoir qu'il avait une petite-fille, et envoya des chevaliers chercher sa fille, son beau-fils et sa fille pour pouvoir la rencontrer et se pardonner. Seulement, il s'avère qu'entre-temps, le village où ceux-ci vivaient disparu...

Ainsi, le protagoniste accompagne Lyn jusqu'au trône de Caelin. Une difficulté barrera néanmoins sa route, le frère du marquis souhaite en effet prendre le pouvoir, le marquis étant vieux et fragile.. Lui donnant secrètement du poison, il espère le tuer à petit feu avant que sa petite-fille n'arrive afin de prendre sa place. De plus, il envoie de nombreux soldats pour tuer celle-ci.. Deux difficultés s'opposeront, les soldats et le temps.. Peu à peu, de plus en plus de personnes se joindront jusqu'à former une petite armée, parfois appelée « La Compagnie de Lyndis » par Wil et d'autres membres. Sur la route, le joueur rencontrera notamment deux personnages particuliers, Ninian et Nils, deux enfants capable de pressentir le danger et pourchassés par la mystérieuse organisation Black Fang..

Après maintes péripéties, Lyndis arrivera enfin à retrouver son grand-père, les autres membres de la troupe de celle-ci prendront des directions différentes.

DénouementModifier

Le sorcier maléfique Nergal se rend au Portail Dragunaire afin de ramener des Dragon de Feu d'une dimension parallèle pour assouvir son sombre dessein: détruire le monde. Fort heureusement, nos trois héros, Lyn, Eliwood et Hector équipés de leurs armes sacrées, se rendent au sanctuaire afin de contrer les plans de Nergal. Après avoir éliminé ses sbires qui se révèlent être des adversaires que les protagonistes ont affronté auparavant, les voici devant le sorcier. Celui-ci subit le même sort. Mais dans son dernier souffle, celui-ci attire non pas un, mais trois Dragon de Feu. Mais grâce à son pouvoir de Dragon de Glace, Ninian arrive à en éliminer deux d'entre eux, n'en restant plus qu'un à éliminer par le joueur

Le dernier Dragon de Feu terrassé, nos Héros assistent à la mort d'Athos - archi-mage qui offrit les armes sacrées aux protagonistes et permit indirectement de sauver Ninian par la suite - fatigué par la vieillesse et les efforts fournis

En fonction des interactions fondés entre les personnages principaux grâce au joueur, on peut assister à différentes fins où les héros se marient ou pas

Selon que le joueur choisit de suivre l'histoire d'Eliwood ou d'Hector, le personnage dont l'histoire a été choisit lui fera à sa manière des adieux en souhaitant que ce dernier reste parmi eux. Mais peu importe l'histoire sélectionnée, ceux-ci sont déterminés qu'à l'avenir ils se reverront

Système de jeuModifier

Fire Emblem est un jeu de rôle tactique au tour par tour. Le joueur, dont les unités sont en bleu, commence le tour, suivi ensuite par ses ennemis, en rouge. Il peut également y avoir un tour "annexe" dans lequel des unités contrôlées par l'ordinateur alliées au joueur peuvent se déplacer et attaquer. Ces unités sont en vert.

Avant de commencer un combat, le joueur doit choisir parmi ses unités celles qui vont combattre et les placer à des endroits précis sur la carte du combat qui est pavée de cases carrées sur lesquelles les unités se déplacent. Pour gagner, le joueur doit accomplir un objectif (capture, survie, élimination d'un boss...). Lors des batailles, les unités reçoivent des points d'expérience après avoir vaincu une unité adverse qui leur sert à monter de niveau. Les unités possèdent des statistiques qui leur sont propres (points de vie, attaque, défense...) en plus de certaines sensibilités à certains types d'armes. Chaque montée de niveau entraîne une amélioration des statistiques. le niveau maximum est 20, mais les unités peuvent changer de classe à partir du niveau 10. Enfin, certaines unités ennemies et annexes peuvent être recrutées pendant le combat.

Le jeu a également la particularité de proposer certaines quêtes annexes en marge de l'aventure principale, qui se débloquent une fois certaines conditions remplies pendant le combat précédent la quête.

Par ailleurs, il existe un système de soutien pouvant influer sur le combat. Si certaines unités compatibles combattent pendant de nombreux tours côte à côte, elles peuvent entamer une conversation qui augmentera leur niveau de soutien ainsi que certaines de leurs statistiques quand elles combattront proches l'une de l'autre (et permettent au joueur d'en apprendre plus sur le personnage). De plus, un soutien de rang A, qui est le maximum, peut changer l'épilogue de ce personnage.

DéveloppementModifier

SortieModifier

AccueilModifier

Notes et référencesModifier