Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Feuille de palmier

branche de palmier, symbole de victoire
Un panneau routier annonçant un risque de chute de palmes, à Saint-Denis de La Réunion.

Les palmes, en botanique, ne sont pas des feuilles, elles sont d’une très grande diversité en forme et en taille.[pas clair] Sur le palmier, la croissance se fait en général par un unique bourgeon terminal, qui ne se divise pas, l’axe principal ne se ramifie donc pas, d’où l’absence de branches et un stipe qui ne se subdivise que dans de très rares cas.

Les feuilles de palmier ont une grande variété d'usages, notamment pour la couverture des toits, en vannerie et sparterie, ou comme support d'écriture. Elles sont aussi l'origine du symbole de la palme.

Sommaire

Structure des feuillesModifier

Pour simplifier, voici les quatre types principaux de forme de feuilles :

PalméeModifier

 
Trachycarpus : feuille palmée

Les feuilles palmées : en forme d'éventail, ou disposées comme les doigts de la main – un exemple avec les espèces du genre Trachycarpus comme le palmier de Chine.

PennéeModifier

 
Cocotier : feuille pennée

Les feuilles pennées : en forme de plume, ou de peigne. On retrouve cette forme sur Phoenix dactylifera et le cocotier entre autres.

CostapalméeModifier

 
Sabal : feuille costapalmée

Les feuilles costapalmées : dont la construction est intermédiaire entre les deux types précédents, d’un aspect général en éventail on trouve un axe central sur la structure. Ces feuilles habillent par exemple le genre Sabal.

BipennéeModifier

 
Caryota : feuille bipennée

Les feuilles bipennées : elles sont pennées selon l’axe principal, mais de même sur les axes secondaires, ce type de feuille n’existe que dans le genre Caryota.

En forme de queue de poisson, ces feuilles ont un aspect déstructuré assez particulier. Les folioles sont larges, en forme de triangle, et semblent déchirées à leurs extrémités. Le nom vernaculaire du genre est le palmier céleri.

Autres caractéristiquesModifier

Quelle que soit la structure de feuille, le limbe peut être découpé ou entier. La consistance des palmes est très variée, pouvant aller d'une structure épaisse et coriace à une composition pendante et molle.

Les feuilles de palmiers sont généralement de couleur verte, certaines tendent vers un gris bleuté (dû à une couche cireuse qui recouvre la feuille pour limiter la transpiration) ; d'autres espèces plus rares, appartenant au genre Chambeyronia notamment, présentent des feuilles juvéniles de couleur rouge.