Ouvrir le menu principal

Ferdinand-Hippolyte Delaunay

historien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delaunay.

Ferdinand-Hippolyte Delaunay, né à Fontenay[Lequel ?] (Calvados) le [1] et mort à Paris le , est un philosophe et historien français.

Il fut collaborateur au Temps, à La Patrie et au Journal officiel. Deux de ses ouvrages, Philon d'Alexandrie : Écrits historiques et Moines et sibylles dans l'antiquité judéo-grecque, furent couronnés par l'Académie française[2].

OuvragesModifier

  • Coup d'œil sur la génération dans les végétaux et les animaux, 1858
  • Du Spiritualisme et du panthéisme dans leurs rapports avec les sciences naturelles, étude présentée à l'Institut britannique du génie universel, 1860
  • Tempérament physique et moral de la femme, 1862
  • Le Cinquième Évangile de M. Renan, 1863
  • Philon d'Alexandrie. Écrits historiques, influence, luttes et persécutions des Juifs dans le monde romain, 1863 ; 1867 Texte en ligne
  • Le Suffrage universel et l'Instruction primaire : à MM. les députés de 1864, avec Charles Talboscq, 1864
  • Les Actes des Apôtres, traduction et commentaire, critique nouvelle, 1864 Texte en ligne
  • Leçon d'histoire et de charité à un Jésuite, le R. P. Félix, 1964
  • Histoire de la campagne de France, 1870-1871, 1871
  • Sur les origines du christianisme, 1872
  • Le Monarchisme juif et le Christianisme primitif, 1873
  • Moines et sibylles dans l'antiquité judéo-grecque, 1874, Prix Marcelin Guérin en 1875
  • Sur l'authenticite du livre de Philon d'Alexandrie qui a pour titre « De la vie contemplative », 1875
  • Guide des visiteurs. Antiquités de Sanxay (Vienne), 1882

Notes et référencesModifier

  1. Né en 1838 selon la Bibliothèque nationale de France (notice BnF no FRBNF13598168). D'autres sources le font naître en 1840, notamment Camille Dreyfus, La Grande Encyclopédie, inventaire raisonné des sciences, des lettres, et des arts, 1885-1902, t. 13, p. 1171, et Jules Lermina, Dictionnaire universel illustré, biographique et bibliographique, de la France contemporaine, Paris : L. Boulanger, 1885, p. 428.
  2. Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, Paris : Hachette, 1880, p. 537-538.