Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fei et Xiaotong.
Fei Xiaotong
Xiaotong.jpg
Fonctions
Député à l'Assemblée nationale populaire
Membre du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois (d)
Membre permanent du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois (d)
Vice-président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (en)
Membre permanent de l'Assemblée populaire nationale
Vice-président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
PékinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Maîtres
Distinctions

L'itinéraire du sociologue chinois Fei Xiaotong 费孝通 ( - ) révèle les traits significatifs des développements d'un savoir d'abord largement importé, puis annexé à une idéologie d'État.

À la fin des années 1920, il étudie à l'Université de Suzhou, puis de Qinghua. Sa mère convertie au christianisme l'a familiarisé à d'autres valeurs que le confucianisme de son père, et cette imprégnation culturelle a dû le préparer à apprendre la sociologie à travers les textes de l'École de Chicago. En 1935, il part pour la London School of Economics après avoir fait un terrain dans un village rural chinois. Il compte y étudier avec Bronislaw Malinowski, mais c'est avec Raymond Firth qu'il fera sa thèse. Rentré en Chine, il fera très vite les frais de la condamnation de la « science bourgeoise » par le parti communiste en 1952. Interdit d'enseignement, d'abord, puis « rééduqué », il resurgit à la fin des années 1970, et se voit confier la restauration de la section de sociologie de l'Académie des sciences de Pékin[1].

Depuis lors, on assiste au « renouveau » des sciences sociales en Chine. Notamment à l'Université de Qinghua, dont le département de sociologie a ouvert à nouveau en 2000. Un article d'Aurore Merle, publié début 2004, retrace en détail quelques-uns des développements récents des sciences sociales en Chine. À partir des travaux de Sun Liping, notamment, elle donne une idée des préoccupations contemporaines des sociologues chinois.

Sommaire

prix et distinctionsModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

RéférenceModifier