Fañch Morvannou

linguiste français
(Redirigé depuis Fanch Morvannou)
Fañch Morvannou
Nom de naissance François Morvannou
Alias
Yann Glevareg
Naissance
Le Cloître-Pleyben (Finistère)
Décès (à 87 ans)
Brest (Finistère)
Activité principale
Professeur
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Breton, français, latin

Œuvres principales

  • Le breton, la jeunesse d'une vieille langue (essai, 1980)
  • Le breton sans peine (méthode de langue, 1975)
  • Julien Maunoir : Missionnaire en Bretagne (2010 et 2012)

Compléments

Fañch Morvannou né le 20 novembre 1931 au Cloître-Pleyben (Finistère) et mort le à Brest à 87 ans[1], est un universitaire breton défenseur de la langue bretonne et militant de l’Union démocratique bretonne.

BiographieModifier

Fañch Morvannou, François Morvannou pour l'état civil, est né le 20 novembre 1931 au Cloître-Pleyben (Finistère). Linguiste agrégé de lettres classiques et docteur en celtique[2], il a enseigné comme professeur de latin puis de breton à l'Université de Bretagne occidentale (UBO)[3],[4],[5]. Il était également chercheur associé au Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC)[6].

Fañch Morvannou a été le directeur de la revue Planedenn (br)[2].

De 1992 à 2001, il a conçu, produit et présenté une émission de radio hebdomadaire en langue bretonne, Skrivagner or bro, sur RCF-Rivages (diocèse du Finistère). Il a été membre de la commission interdiocésaine de traduction des textes liturgiques en langue bretonne de 1999 à 2004, et coordinateur de la commission Yez ha sevenadur (Langue et culture bretonne) du diocèse de Quimper de 2005 à 2010. Le pape François l'a nommé chevalier de l'ordre de Saint-Grégoire-le-Grand en 2013 pour services rendus à l'Église, par ses travaux de recherches, de traductions, et ses publications au sein du diocèse de Quimper et de Léon[7].

Engagement politiqueModifier

Fañch Morvannou a été membre de l'Union démocratique bretonne (UDB)[8]. Il avait d'ailleurs pris en charge la direction du mensuel brittophone Pobl Vreizh de juin 1976 jusqu'à sa dernière parution en mai 1982[9]. Il a également été un militant de l'association Ar Falz[8].

PublicationsModifier

Il est l'auteur de nombreuses contributions dans les revues Armorica (éditée de 1996 à 2000), Hor Yezh, Al Liamm, Ar Falz et Brud Nevez.

Langue, pédagogieModifier

  • Fañch Morvannou (ill. Jean-Louis Goussé), Le breton sans peine, Chennevières-sur-Marne, Assimil, 1975-1979, 672 p., 18 cm (2 tomes et 4 cassettes audio en coffret carton) (ISBN 978-2-7005-0078-3 et 2-7005-0078-4)
  • Fañch Morvannou, Initiation au breton sans peine, Assimil, 1980, 186 p. (ISBN 2-7005-0090-3)
  • Fañch Morvannou (préf. Robert Laffont), Le breton, la jeunesse d'une vieille langue, Brest (1re éd.), Lannion (2e et 3e éd.), Presses populaires de Bretagne, coll. « Les cahiers du Peuple breton / hors-série », 1980 (1re éd.), 1988 (2e éd.) et 1994 (3e éd.), 90 p., 21 cm (ISBN 978-2-9502619-0-8 et 2-9502619-0-6, présentation en ligne)
  • Traduire en breton. Treiñ e brezhoneg. Fañch Morvannou dans le texte. Une brassée de ses thèmes bretons, présenté par Ronan Calvez, Morlaix, Skol Vreizh, 2011 (ISBN 978-2-915623-76-5)

ÉtudesModifier

TraductionsModifier

Cantiques bretons, liturgieModifier

  • « Langue bretonne et liturgie », Semaine Religieuse de Quimper et de Léon, 20 juin 1973, p. 341-351
  • Kanennoù ar feiz. Les chants de la foi, Paris, Editions du Layeur / Notre Histoire, , 47 p., (livre-CD) (ISBN 978-2-911468-17-9, présentation en ligne)

BiographiesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Disparition. Fañch Morvannou a consacré sa vie à la langue bretonne », sur Le Telegramme, (consulté le 8 mai 2019)
  2. a et b Bibliothèque nationale de France (BNF), « Notice d'autorité de Fañch Morvannou », sur Bnf.fr (consulté le 18 novembre 2013)
  3. « Disparition. Fañch Morvannou a consacré sa vie à la langue bretonne », sur Le Télégramme
  4. « Brest. Le linguiste Fañch Morvannou, docteur en celtique, est décédé », sur Ouest-France
  5. « Aet eo Fañch Morvannou d’an anaon. Fañch Morvannou est décédé ce lundi 6 mai » sur le site https://diocese-quimper.fr
  6. Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC), « Notice d'autorité de Fañch Morvannou », Membres du laboratoire, sur Univ-brest.fr, Université de Bretagne occidentale (UBO) (consulté le 18 novembre 2013)
  7. O.L., « Foi et culture bretonne se rencontrent ! », Église en Finistère n°194,‎ , p. 16-17
  8. a et b Cadiou 2013, p. 299
  9. « Vos questions, nos réponses », Le Peuple breton, no 532,‎ , p. 34 (ISSN 0245-9507, lire en ligne)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Georges Cadiou (ill. Nono), Emsav : dictionnaire critique, historique et biographique : le mouvement breton de A à Z, Spézet, Coop Breizh, , 440 p., 15,5 × 24 x 3,6 cm (ISBN 978-2-84346-574-1, présentation en ligne), p. 299
  • Michel Renouard, Joëlle Méar et Nathalie Merrien, Dictionnaire de Bretagne, Rennes, Ouest-France, , 335 p., 14 x 21cm (ISBN 978-2-7373-0825-3)
  • Collectif, Annuaire des dix mille bretons, Saint-Brieuc, Presses universitaires de Bretagne (PUB), , 758 p., 18 x 25 cm

Articles connexesModifier

Liens externesModifier