Diocèse de Quimper et Léon

circonscription territoriale de l'Église catholique en France dans le département du Finistère
(Redirigé depuis Diocèse de Quimper)

Diocèse de Quimper
(la) Dioecesis Corisopitensis (-Leonensis)
Image illustrative de l’article Diocèse de Quimper et Léon
La cathédrale Saint-Corentin de Quimper.
Pays Drapeau de la France France
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse suffragant
Création Ve siècle
Affiliation Église catholique en France
Province ecclésiastique Rennes
Siège Quimper
Conférence des évêques Conférence des évêques de France
Titulaire actuel Mgr Laurent Dognin
Langue(s) liturgique(s) français
breton
Calendrier grégorien
Paroisses 20
Prêtres 242
Religieux 56
Religieuses 342
Territoire Finistère
Superficie 6 785 km2
Population totale 905 855 (2014)
Population catholique 676 000 (2014)
Pourcentage de catholiques 75 %
Site web http://diocese-quimper.fr/
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse de Quimper et Léon est une circonscription territoriale de l'Église catholique en France, couvrant le département du Finistère. Il fait partie de la province ecclésiastique de Rennes.

Selon le Code de droit canonique de 1983, qui reprend les termes du concile Vatican II, le diocèse est « la portion du peuple de Dieu confiée à un évêque pour qu'il en soit, avec la coopération du presbytérium, le pasteur ».

L'évêque de Quimper et Léon est depuis le , Mgr Laurent Dognin ancien évêque auxiliaire de Bordeaux.

HistoireModifier

 
Carte montrant les évêchés avant le régime concordataire : l'évêché de Léon au nord du Finistère et celui de Cornouaille au sud du Finistère.

Cornouaille et Léon, deux diocèses indépendants jusqu'au XIXe siècleModifier

Le diocèse de Quimper a été érigé au Ve siècle par saint Corentin, l'un des sept saints fondateurs de la Bretagne. Son territoire, le diocèse de Cornouaille, correspond alors au pays de Cornouaille. Il constitue jusqu'à la Révolution française l'un des neuf diocèses de la Bretagne historique[1]. Le Léon est alors un diocèse indépendant.

Redéfinition des frontières de l'évêché de Cornouaille à la suite du concordatModifier

 
Carte des évêchés de France après le Concordat, le diocèse de Quimper englobe celui de Léon et une partie de celui de Cornouaille.

Le , les diocèses bretons sont réorganisés afin de correspondre aux limites départementales en application du régime concordataire. L'évêque nommé afin de réorganiser le diocèse, Claude André, démissionne au bout de deux ans[2]. C'est Pierre-Vincent Dombidau de Crouseilles, un prêtre du Béarn, qui est chargé à sa suite, de mettre en place la nouvelle administration diocésaine. En effet, la politique menée par Napoléon consiste à écarter les clercs bretons quand il s'agit de pourvoir les sièges épiscopaux de la région[3].

Le diocèse de Cornouaille perd une part importante de sa partie orientale au profit du diocèse de Vannes et du nouveau diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, mais il se voit par contre attribuer le diocèse de Saint-Pol-de-Léon et une partie du l'ancien diocèse de Tréguier, formant ainsi le diocèse actuel.

Nouveau nom en 1853Modifier

C'est en 1853 que le diocèse inclut le terme de Léon dans sa dénomination, en référence au diocèse qu'il a absorbé lors du concordat. La dénomination devient celle qui est encore en vigueur aujourd'hui : le diocèse de Quimper et Léon[4].

OrganisationModifier

Le diocèse de Quimper et Léon correspond au département du Finistère. Sa superficie est de 6 785 km2. En 2014, il comptait 900 000 habitants dont environ 733 000 catholiques[5].

Jusqu'en 2017, il était composé de 337 paroisses regroupées en 77 ensembles paroissiaux, lesquels formaient 14 doyennés, eux-mêmes répartis au sein de 3 archidiaconés, ceux de Quimper, Morlaix et Brest.

Le , pour faire face à la diminution du nombre de prêtres mais également à la baisse de la pratique religieuse et pour simplifier les structures administratives du diocèse, Mgr Laurent Dognin publie une nouvelle organisation paroissiale du diocèse, ne comptant plus que 20 paroisses [6]. La nouvelle organisation est effective au suivant[7].

Liste des paroisses depuis 2017[8]Modifier

Nom de la paroisse Terroir Presbytère Nombre de communautés chrétiennes locales Nombre de prêtres desservant
Saint-Corentin Quimper Bretagne Occidentale sans le pays Glazik, Locronan et Quéménéven Quimper 16 3
Notre-Dame-de-la-Mer Pays fouesnantais Fouesnant 10 2
Notre-Dame-des-Douze-Apôtres canton de Concarneau avec Trégunc Concarneau 12 1
Saint-Colomban canton de Quimperlé et canton de Moëlan-sur-Mer Quimperlé 19 3
Notre-Dame-de-la-Joie Pays Bigouden Sud et Plonéour-Lanvern Pont-l'Abbé 17 2
Saint-Tugdual canton de Douarnenez et Haut Pays Bigouden sans Plonéour-Lanvern Douarnenez 30 2
Sainte-Anne Anciens canton de Châteaulin, canton de Briec, canton de Pleyben et Pont-de-Buis-lès-Quimerc'h, Lopérec Châteaulin 31 3
Sainte-Marie Ancien canton de Crozon Crozon 7 1
Saint-Herbot Anciens canton de Carhaix-Plouguer, canton de Huelgoat et canton de Châteauneuf-du-Faou Carhaix 3 1
Saint-Yves Morlaix Communauté sans Carantec, Taulé, Locquénolé et Saint-Thégonnec Morlaix 20 2
Saint-Paul-Aurélien canton de Saint-Pol-de-Léon et Carantec, Locquénolé, Taulé. Saint-Pol-de-Léon 19 3
Saint-Tiviziau Pays de Landivisiau, Saint-Thégonnec-Loc-Éguiner, Saint-Éloy, Lanneuffret Landivisiau 23 2
Notre-Dame-de-Tout-Remède Pays de Landerneau-Daoulas avec Le Faou et Rosnoën mais sans Saint-Éloy, Loperhet et Lanneuffret Landerneau 22 4
Notre-Dame-du-Folgoët Anciens canton de Lesneven, de Lannilis et de Plabennec Lesneven 28 4
Saint-Mathieu Anciens canton de Saint-Renan et de Ploudalmézeau sans Locmaria-Plouzané Saint-Renan 6 4
Sainte-Trinité Brest (quartiers de Recouvrance et Saint-Pierre-Quilbignon), Plouzané, Locmaria-Plouzané, Guilers Brest (Notre-Dame de Kerbonne) 7 1
Saint-Laurent Brest (quartier de Lambézellec) et Bohars Lambézellec 5 1
Saint-Louis Centre-ville de Brest Brest 4 3
Notre-Dame-au-Levant Brest (quartier de Saint-Marc) Saint-Marc 4 1
Saints-Pierre-et-Paul canton de Guipavas, Gouesnou, Plougastel-Daoulas et Loperhet Le Relecq-Kerhuon 5 2

Les évêques de Quimper et Léon, et leurs prédécesseurs de Cornouaille et de LéonModifier

Évêques originaires du diocèse de QuimperModifier

en exercice
décédés

Notes et référencesModifier

  1. Jean Savina 1926, p. 7-9.
  2. Michel Lagrée et J.-L. Le Floc'h 1990, p. 116.
  3. Jacques-Olivier Boudon 2006, p. 47–56.
  4. « Eglise catholique. Diocèse (Quimper) » (Notice de collectivité), sur BnF - Catalogue général (consulté le )
  5. Diocèse de Quimper sur catholic-hierarchy.org
  6. Le diocèse de Quimper et Léon redécoupé en 20 nouvelles paroisses, Côté Quimper, 13 avril 2017
  7. Vingt paroisses nouvelles pour le diocèse, sur le Site internet du diocèse, 12 avril 2017
  8. « Nos paroisses », sur www.diocese-quimper.fr (consulté le )

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean Savina, Le clergé de Cornouaille à la fin de l'Ancien Régime et sa convocation aux États généraux de 1789, Quimper, Impr. Mme J. Bargain, (BNF 31306104, lire en ligne).
  • Yves Le Gallo, Clergé, religion et société en Basse-Bretagne : de la fin de l'Ancien Régime à 1840, Éd. ouvrières, (BNF 35491643).
  • Jacques-Olivier Boudon, « Les évêques bretons de la première Séparation au concordat (1795-1802) », dans Jean Balcou, Georges Provost, Yvon Tranvouez (dir.), Les Bretons et la Séparation, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », (ISBN 978-2-7535-0286-4, DOI 10.4000/books.pur.23557, lire en ligne).
  • Michel Lagrée (dir.) et J.-L. Le Floc'h (auteur de la notice), Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine, vol. 3 : La Bretagne, Bauchesne - Institut culturel de Bretagne, (BNF 35071346).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier